Carrefour Kairos Hermann Giguère Page personnelle

DERNIÈRES HOMÉLIES
Cliquez sur DERNIÈRES HOMÉLIES pour lire l'homélie du dimanche. Bienvenue!

           

Homélie pour la Pentecôte Année C « Comme un violent coup de vent » (Jean 14, 15-16.23b-26)

Homélie pour la fête de la Pentecôte Année C le 15 mai 2016 par Mgr Hermann Giguère P. H., Séminaire de Québec. Textes : Actes des Apôtres 2, 1-11, Romains 8, 8-17 et Jean 14, 15-16.23b-26.



Vitrail « La vierge au milieu des apôtres à la Pentecôte » à la Basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec (Crédits photo : H. Giguère)
Vitrail « La vierge au milieu des apôtres à la Pentecôte » à la Basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec (Crédits photo : H. Giguère)
La fête de la Pentecôte – mot qui veut dire en grec le cinquantième jour - conclut officiellement le temps Pâques qui a été consacré à célébrer et approfondir la mystère de la Mort et de la Résurrection du Christ qu’on nomme familièrement le « Mystère pascal » qui est le cœur et le centre de notre foi.

Aujourd’hui la fête de la Pentecôte marque les débuts de la mission de l’Église commencée avec cet événement et qui se continue encore aujourd’hui : annoncer la bonne nouvelle de la résurrection du Christ à toutes les nations.

I- Un temps nouveau

Ce temps nouveau qui commence, qu’on a appelé le temps de l’Église, n’est pas un recommencement sans la présence de Jésus, c’est au contraire un temps rempli de sa présence par l’action de l’Esprit qui est envoyé, le Défenseur, comme il est appelé dans l’évangile, l’Esprit de vérité qui enseigne tout et fait se souvenir de tout ce que Jésus a dit (Jean 14, 26).

Ce temps de l’Église que nous vivons n’est donc pas une simple attente c’est le temps de la mission, de la Bonne nouvelle à porter jusqu’aux extrémités de la terre. C’est le message principal de cet événement de la Pentecôte représenté par le «  don des langues » et par les « langues de feu » qui se posent sur chacun comme le raconte la première lecture. En d’autres termes, il s’agit de l’universalité du message évangélique qui s’adresse à toutes les personnes de bonne volonté. Ce message ne vient pas des apôtres eux-mêmes, ils en sont porteurs et témoins par l’action de l’Esprit.

Nous sommes nous aussi porteurs et témoins aujourd’hui de l’universalité du message évangélique, ce que le pape François fait admirablement. Chacun et chacune reçoit des dons particuliers pour le faire. On appelle ces dons des charismes que nos frères et sœurs reconnaissent : celui du service, celui d’une parole qui réconforte, celui d’un enseignement qui éclaire etc. Saint Paul énumère les principaux dans sa lettre aux Romains et il en donne une autre liste dans la deuxième lettre aux Corinthiens. Je ne reprends pas ici ces listes, car elles ne sont pas exhaustives. Ce qui est important c’est de reconnaitre ce que l’Esprit a mis en nous pour le service de nos communautés chrétiennes et de l’Église.

En effet, le Concile Vatican II reconnaît cette action de l’Esprit et ces dons lorsqu’il dit dans son Décret sur l’apostolat des laïcs au numéro 3 : « De la réception de ces charismes, même les plus simples, résulte pour chacun des croyants le droit et le devoir d’exercer ces dons dans l’Église et dans le monde, pour le bien des hommes et l’édification de l’Église, dans la liberté du Saint-Esprit qui ’souffle où il veut’ (Jean 3, 8) »

II- L’Esprit qui se manifeste

Comment reconnaître les manifestations de l’Esprit chez nous et dans le monde? Ce n’est pas une question facile.

Vous vous souvenez de la conversation de Jésus avec ce notable juif appelé Nicodème où Jésus lui explique qu’il faut naître de nouveau. Et la question de Nicodème est celle de tous les disciples de Jésus : Comment cela se fera-t-il? Vais-je devoir rentrer dans le sein de ma mère » Et Jésus de répondre l’Esprit est là et personne ne sais où il va (Jean 3, ss.).

Dans cette réponse Jésus assume toute la tradition de la Bible et nous mets devant les yeux la réalité même de l’Esprit qui se définit comme un souffle, une respiration, un air ambiant.

En effet, la racine hébraïque du mot Esprit est « ruah » qui veut dire soit l’air qui est en dedans de nous qui remplit les poumons et qui fait vivre soit l’air qui est autour de nous et des créatures qui habitent l’univers

Vous voyez donc que les manifestations de l’Esprit peuvent se situer à divers niveaux, mais toujours nous sommes sur le registre du « Souffle » un souffle de vie qui crée toutes choses nouvelles, un souffle qui remplit le cœur des personnes, un souffle qui porte vers les autres, décentre de soi-même et rend accueillant au don de Dieu qui fait de nous ses enfants : « L’Esprit que vous avez reçu ne fait a pas de vous des esclaves, des gens qui ont encore peur; c’est un Esprit qui fait de vous des fils; poussés par cet Esprit, nous crions vers le Père en l’appelant : 'Abba!' ».

III – Une nouvelle Pentecôte aujourd’hui

La fête de la Pentecôte aujourd’hui est pour nous et pour nos communautés non seulement un mémorial, un rappel, elle est une nouvelle Pentecôte qui nous est proposée.

En effet, l’action de l’Esprit, ce « Souffle divin », n’est pas à court de moyens et l’Esprit réserve à ceux et celles qui l’appelle des surprises bien souvent. Hélas! on voit trop de fidèles qui semblent ne plus y croire. Je l’ai constaté, avec regret, lors de diverses réunions où l’on s’interrogeait sur l’avenir de notre Église du Québec et de certaines de ses institutions. Dans ces réunions – ce qui n’est pas le cas partout – dans ces réunions, dis-je, aucun moment de prière, aucune intervention pour éveiller à la recherche des signes des temps et ouvrir à l’action de l’Esprit, un seul but : la planification bien faite pour des résultats précis et chiffrés. On était loin des Actes des Apôtres.

Prions pour que notre Église dans son ensemble, laïcs, prêtres et évêques, sache découvrir les signes de la présence toujours agissante de l’Esprit et qu’elle soit ainsi pour le monde un signe parmi les nations. Ce souhait rejoint aussi chaque communauté chrétienne et chaque institution qui se réclament de Jésus afin qu’elles soient de plus en plus le « sel de la terre » et la « lumière du monde ».

Conclusion

Que cette Eucharistie remplie de la présence vivifiante de l’Esprit nous nourrisse spirituellement et nous aide à vivre de plus en plus en enfants de Dieu, en fils et des filles de Dieu qui poussés par cet Esprit crient vers le Père en l’appelant : « Abba! » qui est le terme araméen pour dire « Père » ou plus exactement « Papa ».

En terminant, unissons-nous dans cette belle prière à l'Esprit Saint :

Saint-Esprit, montre-nous le chemin vers notre avenir.

Tu as porté le salut dans l`Église de Jésus-Christ.

Ouvre nos oreilles, que nous puissions entendre la Parole et comprendre tes conseils.

Donne-nous inspiration et compréhension pour que nous puissions connaître ce que tu veux de nous en ce moment.

Guide-nous, Esprit Saint, et aide-nous à connaître la volonté du Père.

Ouvre nos yeux aux besoins de notre temps et aux besoins de l`Église, pour que nous puissions participer ensemble à la mission que nous avons reçue du Christ.

Libère-nous de tout ce qui nous empêche de suivre ce chemin.

Reste avec nous pour que nous puissions trouver notre unité en servant, ensemble le Corps du Christ.

Viens, Esprit Saint, donne-nous la vie nouvelle. Amen.

P. Philippe Doumenge, vicaire épiscopal accompagnateur du dioc&erave;se de Périgueux et Sarlat
(Périgord, France)


Amen! 

Mgr Hermann Giguère P.H.
Faculté de théologie et de sciences religieuses
de l'Université Laval
Séminaire de Québec

12 mai 2016



Jeudi 12 Mai 2016
Lu 503 fois




Actualités et documents | Allocutions et conférences | Homélies | Réflexions | Actualité SME Archives | SME-Info Archives | Nominations SME Archives | Année jubilaire François de Laval 2008 | Année sacerdotale | 350e du SME


Cliquez sur le nom de la rubrique au début de l'article pour avoir la liste des articles précédents dans la même rubrique.




Derniers tweets
@ecdq bravo martin et compagnie https://t.co/iuqn5ziz6A nouveaux locaux splendides continuez https://t.co/cwKJ17IsY1
RT @zenitfrancais: #Fatima: un nouveau miracle obtenu par la prière de Francisco et Jacinta, ouvrant la voie à leur canonisation https://t.…
RT @YvesCasgrain: Lancement montréalais du cd Agnus Dei de Mario Pelchat. @PresenceInfo est sur place. https://t.co/fQiia6zszr
RT @CatholicRegistr: Reopening of Jesus’ tomb after months of restoration signals new cooperation, say church leaders. https://t.co/7IeyqSk…
Homélie pour le 4e dimanche du Carême (Année A) :« L’aveugle-né : voir et croire »:... https://t.co/UlVy2luZwq https://t.co/FBAJwonxzl