Carrefour Kairos Hermann Giguère Page personnelle

DERNIÈRES HOMÉLIES
Cliquez sur DERNIÈRES HOMÉLIES pour lire l'homélie du dimanche. Bienvenue!

           

Homélie pour le 11e dimanche du temps ordinaire Année B « Il y a plein de vie dedans »

Homélies dominicales pour les temps liturgiques par Mgr Hermann Giguère P.H. du Séminaire de Québec. Homélie du 17 juin 2018 Année B. Homélie à la Chapelle du Lac Poulin par Mgr Hermann Giguère P.H., du Séminaire de Québec, recteur de cette desserte. Textes: Ezékiel 17, 22-24, 2 Corinthiens 5, 6-10 et Marc 4, 26-34.



Le blé pousse tout seul (Crédits photo : libre de droit Association Oraweb)
Le blé pousse tout seul (Crédits photo : libre de droit Association Oraweb)
« Il ne leur disait rien sans parabole, mais il expliquait tout à ses disciples en particulier. » Voilà comment Jésus prêchait. Il nous est resté un grand nombre de paraboles qui sont, comme vous le savez, des histoires ou des comparaisons qui nous donnent un message. Ce message est ce qui a inspiré les disciples de Jésus et qui peut encore nous inspirer, nous les disciples d’aujourd’hui.

Nous trouvons dans l’évangile de saint Marc un bon nombre de paraboles. Nous commençons ce matin avec deux de celles-ci. Les images sont parlantes, Essayons, si vous le voulez bien, d’en comprendre le message.

I – Le Règne de Dieu

Commençons par voir sur quel sujet portent ces deux paraboles. Jésus est clair là-dessus. « Parlant à la foule, Jésus disait : Il en est du Règne de Dieu comme… » Il disait encore :« À quoi allons-nous comparer le Règne de Dieu ? Par quelle parabole pouvons-nous le représenter ? »

Vous voyez, le but des deux paraboles est de nous donner un message concernant le Règne de Dieu.

Un petit mot tout d’abord sur le terme « Règne de Dieu ». Souvent on a le terme « Royaume de Dieu » à la place de « Règne de Dieu ». Les deux termes nous renvoient à la volonté de Dieu qui désire faire partager sa vie et son amour avec l’humanité. Nous le demandons chaque fois que nous disons le Notre Père : « Notre Père qui est aux cieux…Que ton Règne vienne. »

La nouvelle traduction de la Bible que la liturgie utilise a préféré le terme « Règne de Dieu » à celui de « Royaume de Dieu » pour montrer que celui-ci n’est pas limité par des cadres géographiques ou dans le temps comme les royaumes humains. C’est pourquoi, Jésus a dit « Mon Royaume n’est pas de monde» devant Pilate qui lui posait la question « Es-tu roi? » (Jean 18, 36).

Voyons maintenant comment les paraboles de ce matin nous aident à mieux comprendre ce qu’est le Règne de Dieu ou le Royaume de Dieu.

II- La « pointe » des paraboles

Toute parabole disait mon professeur d’Écriture Sainte au Grand Séminaire a une « pointe » c’est-à-dire une visée bien précise. Ici dans nos deux paraboles, cette visée est évidente. Ce qui intéresse Jésus dans les images qu’il emploie, c’est la vie qu’il y a dans la semence ou dans le grain de moutarde, une vie qui ne se voit pas de prime abord, mais qui est là. Comme disait le Petit Prince dans le conte d'Antoine de Saint-Exupéry « On ne voit bien qu'avec le coeur. L'essentiel est invisible pour les yeux. ».

Jésus insiste pour faire comprendre que même si le semeur ne s’occupe pas de sa semence, celle-ci se développe. Jésus reconnaît la même chose dans le cas du grain de moutarde qui va grandir et produire des fruits.

Dans une autre parabole, la parabole du semeur (Mathieu 13, 1-23), Jésus insistera pour montrer que toute semence a besoin de soin pour se développer, ce que savent tous les jardiniers. Ici, en parlant de semence ou du plant de moutarde, sans mettre de côté le besoin de soin pour leur croissance, Jésus insiste sur le fait qu’il y a à l’intérieur de la semence et du grain de moutarde toute une vie qui échappe au premier regard, mais qui est pleine de possibilités de toutes sortes.

Cela est un message des plus encourageants pour nous, car il dit que le Règne de Dieu ou le Royaume de Dieu a en lui toute la force nécessaire pour se développer. Nous sommes invités à le reconnaitre et à le croire fermement dans la foi. Si nous nous contentons d’un regard purement humain, ce Règne de Dieu semble bien malmené aujourd’hui, et pourtant, la vie de Dieu est là dans notre monde et elle est la semence dont il a besoin.

III – Application

Pour notre bénéfice personnel, on pourrait résumer le message de l’évangile d’aujourd’hui par trois mots : vie, croissance et fruits.

Le Règne de Dieu ou le Royaume de Dieu est vie, c’est-à-dire une réalité spirituelle qui ne se voit pas, mais qui est très agissante. Cette vie est la vie de Dieu en nous. Avec Jésus Ressuscité nous appartenons à Dieu qui nous remplit de sa vie par le Baptême. Voilà notre foi.

Le Règne de Dieu ou le Royaume de Dieu comme toute vie est en croissance continuelle. Il grandit et se développe. « Regardez le plant de moutarde » dit Jésus. Il aurait pu dire « Regardez vos enfants ». Ceux-ci tout petits ont reçu de leurs parents la vie qui est en eux ou en elles. Cette vie prendra un certain temps à se manifester pleinement. Elle les accompagnera au fil des ans et produira de beaux fruits.

« De beaux fruits » c’est le troisième mot à retenir pour le message de l’évangile d’aujourd’hui. La première lecture prend une autre image pour le dire en comparant le peuple hébreu à une tige de cèdre du Liban qui devient à son tour un cèdre magnifique. On peut souhaiter comme les parents avec leurs enfants voir ces fruits de nos yeux. C’est au Seigneur d’en décider. Nous, nous sommes invités à faire confiance et à marcher dans la foi. « Tant que nous demeurons dans ce corps ; en effet, nous cheminons dans la foi, non dans la claire vision » comme le dit si bien saint Paul dans la deuxième lecture.

Conclusion

Que notre messe aujourd’hui soit l’occasion de nous en remettre au Seigneur dans un acte de foi en la force et la puissance de la vie qu’il met dans le monde, en nous et dans l’Église.

Son Règne est arrivé en Jésus qui l’a inauguré par sa Mort et sa Résurrection, mais il est encore comme une semence. On pourrait lui appliquer la parole célèbre de Félix Leclerc qu’il applique à la mort lorsqu’il dit « C’est plein de vie dedans ».

Nous accueillons cette semence dans la foi, et nous prions en disant avec cœur « Que ton règne vienne! ».


Amen!

Mgr Hermann Giguère P.H.
Faculté de théologie et de sciences religieuses
de l'Université Laval
Séminaire de Québec

12 juin 2018


















Mardi 12 Juin 2018
Lu 1399 fois




Actualités et documents | Allocutions et conférences | Homélies | Réflexions | Actualité SME Archives | SME-Info Archives | Nominations SME Archives | Année jubilaire François de Laval 2008 | Année sacerdotale | 350e du SME


Cliquez sur le nom de la rubrique au début de l'article pour avoir la liste des articles précédents dans la même rubrique.




Derniers tweets
Homélie pour le 20e dimanche du temps ordinaire Année B « Venez, mangez de mon pain, buvez le vin que j’ai préparé… https://t.co/GpdJdMs4tT
RT @CQMOpus: Un grand deuil pour le milieu de la musique au Québec; Élise Paré-Tousignant, une dame pour qui la musique fût au cœur de son…
RT @DenisDvezine: Elise Paré-Tousignant, un roc de la musique https://t.co/IIu4pJtb9L
RT @Marie_Montpetit: C’est avec tristesse que j’ai appris le décès de Mme Élise Paré-Tousignant. Un grand deuil pour le milieu de la musiqu…
Homélie pour le 19e dimanche du temps ordinaire Année B « Lève-toi et mange » Homélies dominicales pour les temps l… https://t.co/zgFSyXHAUt