Carrefour Kairos Hermann Giguère Page personnelle



Dans les blogs
le 24/07/2017

L'actualité des saintes et des saints de chez nous

"Mutations identitaires, recherche de sens et actualité des saints et saintes, bienheureux et bienheureuses de l'Église canadienne" tel est le titre que...






Droits réservés
Carrefour Kairos
Hermann Giguère
Québec
















































DERNIÈRES HOMÉLIES
Cliquez sur DERNIÈRES HOMÉLIES pour lire l'homélie du dimanche. Bienvenue!

           

Homélie pour le 16e dimanche du temps ordinaire Année B (Marc 6, 30-34) : « Quand bonté et compassion sont au rendez-vous »

Homélie à la Chapelle du Lac Poulin et à la Chapelle du Lac Raquette par Mgr Hermann Giguère P.H., recteur de ces dessertes le 19 juillet 2015 pour le 16e dimanche du temps ordinaire Année B. Textes: Jérémie 23, 1-6, Éphésiens 2, 13-18 et Marc 6, 30-34.



"Venez à l'écart (Marc 6, 31) Lac de Galilée (Crédits photo H. Giguère)
"Venez à l'écart (Marc 6, 31) Lac de Galilée (Crédits photo H. Giguère)
De quoi s’agit-il dans l’Évangile d’aujourd’hui? On peut retenir plusieurs choses comme l’invitation à se reposer un peu : « Venez à l’écart », ou la ruée des foules sur Jésus pour l’entendre ou encore le regard de Jésus sur le gens qui est saisi de compassion devant leurs attentes.

Derrière ces scènes charmantes sur le bord du Lac de Galilée, une constante se dégage : Jésus attire les foules. Nous voyons ici comme ailleurs dans l’évangile les gens courir après Jésus au point de lui enlever le temps de repos qu’il était en droit de prendre. Jésus et les apôtres qu’il a envoyés en mission ne peuvent se dérober aux foules qui ont le goût de les entendre de nouveau.

Arrêtons un peu sur ce phénomène, si vous le voulez bien

I – Il leur enseignait longuement

C’est bien sûr la personne même de Jésus qui attire : il fait des miracles, il guérit autour de lui, il est à l’écoute des gens, il ne condamne pas, il va vers les plus démunis et vers les petits.

Jésus a sûrement été une personne fascinante du genre de ce qu'on voit de nos jours avec une personne comme le pape François qui lui aussi attire les foules par sa simplicité, son ouverture et sa proximité avec les plus pauvres.

Mais dans les deux cas, pour juger de leur popularité, il faut aller plus loin que leur personne et nous trouvons la réponse dans l’évangile que nous venons d’entendre.

Ce qui attire les foules c’est l’enseignement, le message qui est livré. De Jésus saint Marc dit « Il se mit à les instruire longuement ». Il leur enseignait longuement. Et, comme Jésus, le pape François marque notre temps par des paroles fortes lors de ses voyages, dans ses homélies quotidiennes ou dans ses encycliques comme la dernière Laudato si’ sur l’écologie et la protection de la terre, notre demeure commune.

II – Un message qui ne passera jamais

Quel est cet enseignement? Il ne s’agit pas d’un message théorique, de vérités à croire seulement ou d’une doctrine intellectuelle, mais d’un enseignement qui apporte aux gens une parole d’amour et d’espoir, une parole qui touche ce dont les personnes on le plus besoin. Ce sont des paroles qui sont « esprit et vie » comme dira Jésus dans l’évangile de saint Jean (Jean 6, 63). Jésus n’impose pas de fardeaux, il ne vient pas écraser les personnes, il vient les libérer, les rendre responsables et libres.

Le pape François reprend le même message. Vous vous souvenez de son mot sur les personnes homosexuelles qui a fait le tour du monde « Qui suis-je pour les juger? »

Des paroles qui ouvrent sur la compassion, la bonté et l’amour du prochain qui est le message central de Jésus : « Aimez-vous les uns les autres ».

Nous aujourd’hui comme disciples de Jésus, nous sommes appelés à apporter au monde ces paroles d’espoir, d’amour, de tendresse et de compassion dont il a tant besoin. Laissons-nous émouvoir comme Jésus devant les foules où on nous dit qu’il était pris de pitié devant elles. La pitié dont il est question ici c’est la compassion et la bonté.

Avoir pite, dans le langage de tous les jours, c’est une phrase qui n’a pas bonne presse, qui ne sonne pas bien : « J’ai pitié de toi, pauvre toi ». « Ils  sont dans le trou, j’en ai pitié ». C’est souvent péjoratif, ça paraît comme du mépris.

Mais la pitié dont fait état l’évangéliste en parlant du regard de Jésus sur les gens, c’est tout autre chose. La vraie pitié, c’est la bonté, la compassion. Compatir c’est se laisser toucher le cœur, ne se contenter d’aller de l’avant, de s’occuper seulement de nous, d’écraser les autres au besoin, mais au contraire, de se mettre à la place de l’autre, prendre le temps de le comprendre, de l’écouter, de lui apporter aussi de l’aide quand on peut .

La compassion cela ne veut pas dire se sentir coupable et essayer de faire pardonner. Non c’est quelque chose de gratuit, de désintéressé.

C’est cela que veut dire l’évangéliste saint Marc lorsqu’il note que Jésus regardait les foules avec pitié.

III – Application

Retenons cette leçon si vous le voulez et essayons nous aussi de regarder les gens autour de nous avec pitié c'est-à-dire avec bonté et compassion, Demandons au Seigneur de changer nos cœurs au besoin et acceptons de donner de notre temps parfois pour aider. Ce qui est important c’est que les malheurs des autres ne passent pas inaperçus â coté de nous Une parole parfois peut apporter beaucoup.

Notre société invite plutôt à la dureté, c’est pourquoi les catholiques croyants doivent lutter de diverses façons pour que la bonté, la compassion pour les autres soient au rendez-vous dans notre société.

Conclusion


Que cette Eucharistie nous aide à partager un peu plus ce que nous avons, pas seulement nos ressources, notre argent, mais surtout notre cœur, Je le souhaite pour tous et pour toutes.

Amen!

Mgr Hermann Giguère P.H.
Séminaire de Québec
13 juillet 2015




Mercredi 15 Juillet 2015
Lu 276 fois




Actualités et documents | Allocutions et conférences | Homélies | Réflexions | Actualité SME Archives | SME-Info Archives | Nominations SME Archives | Année jubilaire François de Laval 2008 | Année sacerdotale | 350e du SME


Cliquez sur le nom de la rubrique au début de l'article pour avoir la liste des articles précédents dans la même rubrique.




Derniers tweets
Homélie pour le 17e dimanche du temps ordinaire Année A (Mathieu 13, 44-46) - Paraboles... https://t.co/dbIHM3h45p https://t.co/OWIIZOAPek
Comment rendre actuels les saintes et les saints de chez nous ?: "Mutations... https://t.co/6MZdM5Em5P https://t.co/I7fvaCJE5K
Homélie pour le 16e dimanche du temps ordinaire Année A (Mathieu 13, 24-30) - Parabole... https://t.co/TC3OBE42YZ https://t.co/8h0ZDtIpHh
RT @CentreFdL: François de Laval dans les rues de Québec pour l'été. Voir l'album de Daniel Abel: https://t.co/1egIsiyfJ1 https://t.co/M3QS…
RT @Ant_Robitaille: Un chantre du post-nationalisme qui nous sert une réflexion racisante! Tellement débile. https://t.co/PagtUyGf7M