Carrefour Kairos Hermann Giguère Page personnelle



Dans les blogs
le 24/07/2017

L'actualité des saintes et des saints de chez nous

"Mutations identitaires, recherche de sens et actualité des saints et saintes, bienheureux et bienheureuses de l'Église canadienne" tel est le titre que...






Droits réservés
Carrefour Kairos
Hermann Giguère
Québec
















































DERNIÈRES HOMÉLIES
Cliquez sur DERNIÈRES HOMÉLIES pour lire l'homélie du dimanche. Bienvenue!

           

Homélie pour le 5e dimanche de Pâques Année C - « Un amour qui fait tomber les murs ou la puissance de transformation de l’amour fraternel » (Jean, 13,31-33a.34-35)

Homélie pour le 5e dimanche de Pâques Année C le 24 avril 2016 par Mgr Hermann Giguère P. H., Séminaire de Québec. Textes : Actes des Apôtres 14, 21b-27, Apocalypse 21,1-5a et Jean, 13,31-33a.34-35.



Anniversaire des Brebis de Jésus (Crédits photo H. Giguère)
Anniversaire des Brebis de Jésus (Crédits photo H. Giguère)
Reprenons la dernière phrase de Jésus qu’on vient d’entendre : « Je vous donne un commandement nouveau, c’est de vous aimer les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres. Ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples, c'est l'amour que vous aurez les uns pour les autres ».

I – Un amour fraternel en acte

Ce commandement nouveau a un lien direct avec la première lecture. En effet, c’est l’amour mutuel que les chrétiens vivaient qui nous donne la meilleure explication de la diffusion rapide de la Bonne Nouvelle qui se répand comme une traînée de poudre tout autour de la Méditerranée avec Paul et Barnabé qui relaient le message de Jésus aux nouveaux disciples. Lorsqu’ils entrent dans la communauté, ceux-ci sont accueillis au nom de Jésus envoyé par Dieu pour rassembler son peuple, rassembler toute l'humanité. Leur entrée dans les communautés se fait dans le partage, même le partage des biens matériels. « Ils n’avaient qu’un cœur et qu’une âme » témoigne saint Luc dans les Actes des Apôtres (Actes 4, 32)

La suite de l'histoire montre que les nouveaux disciples de Jésus ont attiré plein de gens avec eux parce qu'ils mettaient en pratique ce commandement de Jésus : « Aimez-vous les uns les autres ». C'est ainsi qu'on voit les premières communautés, en plus du partage et de la mise en commun, développer l'hospitalité, prendre soin des nécessiteux comme le montre l'épisode des sept personnes choisies pour s'occuper des veuves ans les Actes des apôtres au chapitre 6 (versets 1-7), les ancêtres des diacres permanents d'aujourd'hui.

Puis au cours de l'histoire de l’Église cet élan et cette inspiration ont continué de souffler dans la vie des communautés chrétiennes : au temps des persécutions, les chrétiens des catacombes se soutenaient dans un amour mutuel qui faisait l'admiration de leurs persécuteurs. Au Moyen Âge commencent à se mettre sur pied les hospices, les léproseries, les hôpitaux pour accueillir les malades souvent délaissés par les familles ou mis au ban de la société. Puis ce sont les soubresauts des révolutions en Europe qui suscitent un renouveau dans la société au service de l’éducation, des travailleurs, des personnes déplacées, des opprimés de toutes sortes qui culmine dans le Concile Vatican II.

II – La force de transformation de l’amour fraternel

Oui! la Parole de Dieu reçue et mise en pratique dans l'amour mutuel est capable de créer des "cieux nouveaux, une terre nouvelle" comme le dit la deuxième lecture. Notre monde d'aujourd'hui comme d’hier a besoin de ce témoignage. Les pentes vers le rétrécissement des aspirations - "moi, je m'en fous" "moi je n'ai rien à faire des autres" - l'aveuglement de la consommation à outrance et les luttes de pouvoir pour dominer le marché, les dérives des radicalismes ne peuvent être guéris que si les disciples de Jésus savent apporter avec confiance et avec l'aide de l'Esprit Saint le témoignage qu'autre chose est possible en vivant cette charité fraternelle qui va au- delà des conflits et au-delà des frontières de toutes sortes.

L’amour mutuel fait l’objet d’un commandement car c’est ainsi qu’on entre dans le sillage de l’amour même de Dieu pour l’humanité. C’est parce qu’ils suivent Jésus et qu’ils sont ses disciples que les chrétiens désirent témoigner et vivre d’un amour fraternel au-delà des normes sociales et humaines, signe de l’amour de Dieu pour l’humanité (que le Nouveau Testament appelle « agapè »).

L’amour fraternel dans la vie quotidienne et dans les situations concrètes de la vie manifeste la présence d'un Dieu-Amour. Les chrétiens deviennent ainsi comme le dit Jésus le « sel de la terre » et la « lumière du monde ». Ils ne se présentent pas comme supérieurs à leurs concitoyens, mais ils témoignent, en s'aimant les uns les autres, qu'ils sont remplis d'un amour qui les dépasse et qui les fait entrer dans le mystère d’un Dieu qui est Amour car, dit saint Jean, « si Dieu nous a aimé ainsi, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres » (I Jean 4, 1).

III – Un horizon ouvert sans murs

Notons en terminant, puisque nous sommes dans l’Année de la Miséricorde, que lorsque l’amour fraternel se laisse habiter par l’amour même de Dieu il se transforme tout naturellement en miséricorde. En effet, la miséricorde est le fruit de l’amour. Elle est cette sensibilité intérieure à la misère de nos frères et sœurs et à la nôtre.

Cette misère est souvent vécue comme un poids qui écrase. Elle recouvre toutes les limites que nous rencontrons dans nos cheminements divers. Elle se nomme rejet, haine, envie, égoïsme, domination, fermeture, orgueil. Cette misère c’est notre péché qui prend diverses teintes car nous sommes tous pécheurs. Ce sont les murs que nous érigeons autour de nous et en nous, des murs qui nous referment sur nous, qui bloquent les horizons. C’est pourquoi, le pape François avec humilité demande souvent de prier pour lui en se reconnaissant limité et pécheur devant Dieu ayant besoin comme nous tous de la miséricorde de Dieu.

On pourrait dire que lorsque l’amour fraternel est enrobé de miséricorde, il s’épanouit alors à son meilleur. En effet, à quoi servirait un prétendu amour fraternel qui ne serait pas capable de de nous garder conscients de nos péchés et de notre besoin de l’amour miséricordieux du Père.

Conclusion

Tournons maintenant, en terminant, notre regard vers le parfait visage de l’amour miséricordieux du Père qu’est le Seigneur Jésus Ressuscité. Il est là « au cœur de nos vies » comme on le chante parfois à la messe. Nous le rencontrons maintenant dans le Pain et le Vin consacrés qu'il donne pour la vie du monde.

Nous pouvons être sûrs qu’il continue, par cette nourriture spirituelle, de développer dans le cœur de ceux et celles qui se déclarent ses disciples, malgré leurs limites, des merveilles d’amour et de don pour leurs frères et sœurs qui attendent, sans le savoir parfois, des paroles et des gestes libérateurs...que l'Esprit vous inspirera au cours de la semaine j'en suis sûr.

Amen!


Mgr Hermann Giguère P.H.
Faculté de théologie et de sciences religieuses
de l'Université Laval
Séminaire de Québec


19 avril 2016

Un accueil festif dans la joie et l'amitié : un amour fraternel en acte (Crédits photo : H. Giguère)
Un accueil festif dans la joie et l'amitié : un amour fraternel en acte (Crédits photo : H. Giguère)

Mardi 19 Avril 2016
Lu 475 fois




Actualités et documents | Allocutions et conférences | Homélies | Réflexions | Actualité SME Archives | SME-Info Archives | Nominations SME Archives | Année jubilaire François de Laval 2008 | Année sacerdotale | 350e du SME


Cliquez sur le nom de la rubrique au début de l'article pour avoir la liste des articles précédents dans la même rubrique.




Derniers tweets
RT @jacgauthier: La Rambla touchée au coeur. En solidarité avec #Barcelone, ville d'art. Courage! Non au terrorisme. 🙏 #PrayforBarcelona
RT @ecdq: En communion avec #Barcelona @esglesiabcn https://t.co/TtI04MBmwl
RT @PresenceInfo: Basilique bondée au Cap-de-la-Madeleine pour la messe du #15aout #jetediraimerci https://t.co/XBqE5sXweQ
Homélie pour le 20e dimanche du temps ordinaire Année A « La cananéenne »: Homélie pour... https://t.co/A5xVXrHLPk https://t.co/P0n7255LOA
RT @ecdq: Beau défilé des Fêtes de la #NouvelleFrance avec nos saints fondateurs Merci @FetesNouvFrance #villeQuébec #saintsQc https://t.co…