Carrefour Kairos Hermann Giguère Page personnelle

DERNIÈRES HOMÉLIES
Cliquez sur DERNIÈRES HOMÉLIES pour lire l'homélie du dimanche. Bienvenue!

           

Bulletin d'information SME-Info vol. 33, numéro 2, mai 2006

Le charisme de François de Laval, Notes sur le chapitre des chanoines de Québec, nouvelles, saviez-vous...? etc.



La Maîtrise des petits chanteurs du Chapître
La Maîtrise des petits chanteurs du Chapître
Mot du Supérieur général

Comme beaucoup d’institutions religieuses, la communauté des prêtres du Séminaire de Québec, fondé en 1663, connaît une diminution importante de ses membres en raison de la pénurie des vocations presbytérales. Des œuvres bien vivantes, comme le Grand Séminaire, le Centre pour les jeunes adultes : Québec IXThUS, la Maison François-de-Laval, centre de vocation n’empêchent pas de se poser la question de l’avenir de notre communauté et du Séminaire. Vous trouverez plus loin un texte inspirateur de notre confrère l’abbé Alain Pouliot sur le charisme de François de Laval, notre fondateur dont nous célébrons la fête liturgique le 6 mai. Ce numéro vous apporte aussi quelques nouvelles dont celle de la nomination de notre confrère Jacques Lemieux comme doyen du Chapitre des chanoines de Québec érigé en 1674 et restauré en 1914. C’est l’occasion de présenter brièvement le Chapitre dont font partie sept prêtres du Séminaire. Pour clore le tout : un extrait des conseils aux missionnaires du Bienheureux François de Laval. Bonne lecture.

Bonne lecture.



Hermann Giguère, ptre





NOMINATIONS

- Mgr l’Archevêque a nommé monsieur le chanoine Jacques Lemieux doyen et président du Chapitre métropolitain de Québec. Nos plus sincères félicitations. (Voir l’article plus loin dans ce numéro).

- Monsieur l’abbé Alain Pouliot, prêtre du Séminaire a été nommé par Mgr l’Archevêque curé de la paroisse Saint-Thomas-d’Aquin à Québec. Nos félicitations et nos meilleurs vœux l’accompagnent.




DATES À RETENIR

- 6 mai : Fête liturgique du Bienheureux François de Laval, premier évêque de Québec et fondateur de la communauté des prêtres du Séminaire ;
- 8 juin : Assemblée générale annuelle des membres de la Corporation « Le Séminaire de Québec » ;
- 14 juin : Ouverture officielle de Petit Cap pour la saison estivale 2006.




Un départ, une arrivée

Monsieur Claude Laroche qui était à l’emploi du Séminaire depuis déjà 15 ans a décidé de prendre sa retraite afin de pouvoir partager un peu de bon temps avec son épouse alors que leur santé leur permet encore de faire plusieurs activités. Ce fut une décision difficile, nous a-t-il confié, car il a bien aimé son passage au Séminaire. Nous lui souhaitons une heureuse retraite.

Nous aurons l’occasion de lui dire notre reconnaissance lors de l’ouverture de Petit Cap puisqu’il sera parmi nos invités spéciaux.

Il a été remplacé par monsieur Raymond Roy. Monsieur Roy a fait principalement carrière à la MIL Davie inc. comme technicien et contremaître dans le domaine de l’électricité. Le navire du Séminaire ne devrait pas lui faire peur…

Depuis quelques années, il travaillait chez Bonneville Portes & Fenêtres à Sainte-Marie-de-Beauce. Âgé d’un peu plus de 45 ans, d’une forme physique exceptionnelle (4 500 km de vélo l’été dernier…), il réside à Saint-Étienne et est père d’un garçon et d’une fille dans l’aube de la vingtaine. Nous sommes assurés qu’il a toutes les qualités et les ressources pour accomplir sa tâche de contremaître d’entretien de nos terrains et bâtisses. Nous lui souhaitons beaucoup de bonheur dans notre maison.

Jacques Roberge, ptre
procureur du SME

Le Chapitre de Québec

Le 6 avril 2006, notre confrère, Monsieur le chanoine Jacques Lemieux a été nommé par Mgr l'Archevêque Doyen et président du Chapitre métropolitain de Québec en remplacement de monsieur le chanoine Jean-Charles Racine, ancien curé de la cathédrale et prêtre du Séminaire qui le fut pendant 18 ans. Voici quelques notes sur cette vénérable institution.

Le Chapitre des chanoines de Québec est un Chapitre cathédral qui continue de célébrer tous les jours l'Office divin ainsi que l'Eucharistie au chœur.

Le Chapitre métropolitain de Québec est le plus vieux en Amérique du Nord si on exclut le Mexique. En effet, il a été érigé officiellement le 6 novembre 1674 par le premier évêque du diocèse, le Bienheureux François de Laval. Le second supérieur du Séminaire, l'abbé Louis Ango des Maizerets, fut membre de ce premier Chapitre.

Après la conquête anglaise, le Chapitre élit en 1764 l’abbé de Mongolfier, un sulpicien, comme nouvel évêque. Le gouverneur Murray refuse l’élection. Il accepte un peu plus tard que le Chapitre procède plutôt à une présentation. C’est alors que Mgr Jean-Olivier Briand, vicaire général, est choisi et agréé par le gouverneur. Le Chapitre est aboli en 1774 à la suite d'un rapport daté du 10 juillet 1769 remis au gouverneur anglais.

Ce rapport recommandait de supprimer le Chapitre et aussi, entre autres, de « nationaliser », dirait-on aujourd'hui, tous les biens immobiliers des jésuites (dont 7 seigneuries et un collège qui devint caserne de soldats).

Le Chapitre des chanoines sera érigé de nouveau par la bulle « Apostolicis litteris » du 20 juin 1914, établi de fait par Mgr Louis-Nazaire Bégin par un mandement du 4 avril 1915 et installé par lui le 9 juin 1915. Celui-ci y nomme trois prêtres du Séminaire Mgr Gosselin, supérieur général, ?

l’abbé Gignac et l’abbé Pelletier. Pour la petite histoire, notons que le Conseil du Séminaire, craignant que cette responsabilité ne nuise à celles que ces prêtres exerçaient déjà, jugea bon de s’assurer auprès de Mgr Bégin que s’ils acceptaient le canonicat le Séminaire ne serait privé en rien de leurs services.

Depuis sa restauration en 1914, le Chapitre des chanoines, exerce son ministère de prière quotidiennement par la célébration de l’Office divin et de l’Eucharistie et il entoure l'évêque lors des célébrations que celui-ci préside à la Basilique-Cathédrale.

Jusqu’en 1981, le Chapitre des chanoines de Québec patronnait un chœur de jeunes chanteurs, la Petite maîtrise Notre-Dame, fondée en 1915 à la demande du cardinal Louis-Nazaire Bégin afin de doter la Basilique de Québec d'une maîtrise pour chanter la messe capitulaire, la grand-messe et les offices, et d'éduquer les jeunes garçons par le chant choral. Le chœur devint en 1947 les Petits chanteurs à la croix de bois de Québec, à la suite de son affiliation à la Fédération internationale des Pueri Cantores. En 1954, il prit le nom de Maîtrise du Chapitre de Québec. En 1981, il adopta le nom de Maîtrise des Petits chanteurs de Québec suite à des modifications importantes.

La Maîtrise des Petits chanteurs de Québec continue de participer aux célébrations eucharistiques dominicales à la Cathédrale et elle donne de nombreux concerts.

Hermann Giguère, ptre, p.h.
Supérieur général du SME




ACTIVITÉS PASTORALES

Maison François de Laval au Petit Cap

- du 5 mai au 7 mai 2006 : Rencontre du groupe Vivre et Aimer — Renouement conjugal ;
- le 12 mai 2006 : Rencontre des agents et agentes de pastorale ;
- le 15 mai 2006 : Rencontre d’évaluation — première étape ;
- 2 juin 2006 : Rencontre de stagiaires ;
- du 11 au 12 juin 2006 : Rencontre des prêtres ordonnés depuis 1990 ;
- du 16 juin au 18 juin 2006 : Rencontre du MEJ ;
- du 19 juin au 19 août 2006 : ont lieu les camps de vacances et de catéchèse EN PISTE de la Pastorale jeunesse du Diocèse de Québec :
  • Grimpeurs : du 24 au 29 juin
  • Grimpeurs pro : du 2 au 7 juillet
  • Randonneurs: : du 10 au 15 juillet
  • Randonneurs pro  : du 19 au 25 juillet
  • Hikers  : du 29 juillet au 7 août
- du 26 au 27 août 2006 : Rencontre de couples ;

Au Centre Québec IXThUS

- 27 mai 2006 : Festival Foi et Famille Sous le thème : « C’est plein d'espérance » venez vivre cette 2e édition. Où ? Dans la cour du Séminaire (stationnement d’été).
- 1er juin 2006 : Pèlerinage à Sainte-Anne-de-Beaupré. Pour tous ceux et celles intéressés à vivre une journée de Pèlerinage à Sainte-Anne-de-Beaupré, rendez-vous à 13 h au Centre Québec IXThUS. Nous ferons du covoiturage.
- 18 juin 2006 : Dans le cadre de la Fête-Dieu diocésaine, le Centre Québec IXThUS vous invite à venir voir le spectacle LE CIRQUE DU FEU à 19 h 30 sur le terrain des Dominicaines Missionnaires Adoratrices de Beauport (sortie Seigneuriale sur l’autoroute de la Capitale).

Voir le calendrier complet des activités sur le site internet à : http://www.quebecixthus.com dans la section Agenda




LE CHARISME DE FRANÇOIS DE LAVAL

En parcourant les éphémérides marquant les grandes étapes de la vie du Séminaire, je prenais conscience que nous sommes membres d’une institution qui a su vivre les ajustements requis dans le temps. Le Séminaire a pu exercer sa mission en demeurant fidèle à l’esprit de décision de ses membres et à la vertu intérieure que son fondateur leur a communiquée : celle de l’éducation évangélisatrice et le sens de la fraternité sacerdotale. Nous demeurons les fils (et maintenant les filles) spirituels d’un homme visionnaire au cœur de feu dont le souci premier a toujours été de conduire le troupeau à l’exemple du Bon Pasteur, en prenant soin de celles et de ceux-là même qui n’étaient pas d’emblée de sa bergerie.

À l’ère de l’internet et des réseaux de communication qui vont rejoindre désormais les personnes dans leurs attentes et leurs besoins exclusifs, le Séminaire possède déjà des atouts que d’autres communautés devront forger elles-mêmes pour assurer leur avenir. En demeurant une société de prêtres dont la diversité des compétences peut s’adapter rapidement aux situations et aux besoins nouveaux, le Séminaire de Québec offre des possibilités beaucoup plus souples de “création de réseaux” : - pour rejoindre des personnes actuellement distantes de l’Église - pour offrir une expérience authentique, une expérience originale de rencontre du Ressuscité. Ce qui nous lie les uns aux autres au Séminaire, c’est le désir d’annoncer l’Évangile de façon renouvelée, imaginative et créatrice, dans la ligne du grand rêve entrevue déjà par le jeune François et ses amis, alors qu’ils sondaient les profondeurs du cœur de Dieu à l’ermitage de Caen.

Dans les mots d’aujourd’hui, le charisme de François de Laval a été essentiellement de vouloir évangéliser en prenant les moyens à sa disposition. Et durant l’histoire du Séminaire, ce charisme s’est confirmé en tirant profit des ressources ; en prenant les moyens appropriés pour combler les manques, là où ils apparaissaient.

Pour former des prêtres, un Séminaire ; pour éduquer les autochtones, un petit Séminaire; pour pallier à l’absence des Jésuites, une école; pour créer une élite de haut savoir au service de la société et de l’Église, une université; pour offrir un lieu et des temps de préparation à la vie humaine et à la vocation chrétienne, un centre de vocation; pour diffuser la pensée et le rayonnement spirituel du premier évêque de Québec, un centre d’animation; pour répondre aux besoins de la nouvelle évangélisation, un centre de créativité et de mise en œuvre du potentiel des jeunes au service de la rencontre et de l’accueil du Ressuscité.

Alain Pouliot, prêtre du Séminaire
Unité pastorale de l’Érable, Plessisville

Qu'ils tâchent d'éviter deux extrémités qui sont à craindre en ceux qui s'appliquent à la conversion des âmes ; de trop espérer ou de trop désespérer.

Ceux qui espèrent trop, sont souvent les premiers à désespérer de tout à la vue des grandes difficultés qui se trouvent dans l'entreprise de la conversion des infidèles, qui est plutôt l'ouvrage de Dieu que de l'industrie des hommes.

Qu'ils se souviennent que la semence de la parole de Dieu porte du fruit dans la patience. Ceux qui n'ont pas cette patience sont en danger, après avoir jeté beaucoup de feu au commencement, de perdre enfin courage et de quitter l'entreprise.

Il faut se faire aimer par sa douceur, sa patience et sa charité et se gagner les esprits et les cœurs pour les gagner à Dieu ; souvent une parole d'aigreur, une impatience, un visage rebutant, détruiront en un moment ce que l'on avait fait en un long temps.







SAVIEZ-VOUS...

- ...que l’horloge du hall d’entrée a été donnée en 1938. Certains anciens peuvent peut-être dire par qui ? ?

Réponse 1 à la fin du Bulletin.

- ...à qui appartient la rue de l’Université qui va de la rue des Remparts à la rue Ste-Famille  ?

Réponse 2 à la fin du Bulletin.




RÉPONSES AU SAVIEZ-VOUS… ?

Réponse 1

- Dans le procès-verbal du Conseil du Séminaire du 5 décembre 1938 on lit : « On acceptera de Madame Veuve J.V. Massicotte, 17 rue St-Joseph de Québec, une horloge de parquet d'une valeur d'environ 400 piastres, en échange de la pension et de l'externat de ses deux enfants Laurent et Jean-Paul pour l'année 1938-1939. »


Réponse 2

- Elle est la propriété du Séminaire. Il y avait autrefois une barrière à chaque extrémité de la rue de l'Université. Celle du côté de la rue des Remparts existait déjà en 1859 car le 19 septembre, la résolution no 5 du Conseil du Séminaire dit qu’il est décidé que, sur la rue de l'Université, près du pensionnat (l’ancien couvent des Sœurs, l’actuel Pavillon JérômeDemers), « on fera une porte semblable à celle qui existe déjà à l'autre bout de cette rue ». Quant à celle située au coin de la rue des Remparts, le 7 octobre 1929, on décide « de ne pas remplacer la barrière renversée par une tempête mais de fermer l'accès à nos cours intérieures ».




Visitez le site internet du Séminaire www.seminairedequebec.org
et notre webzine SME-Infonet

Responsabilité : Hermann Giguère, supérieur général
Mise en page, présentation et diffusion : Martine Duplain, secrétaire de direction




Tous droits réservés 2006


Dernière mise à jour 5 mai 2006


Vendredi 5 Mai 2006
Lu 2255 fois


Actualités et documents | Allocutions et conférences | Homélies | Réflexions | Actualité SME Archives | SME-Info Archives | Nominations SME Archives | Année jubilaire François de Laval 2008 | Année sacerdotale | 350e du SME


Cliquez sur le nom de la rubrique au début de l'article pour avoir la liste des articles précédents dans la même rubrique.