Carrefour Kairos Hermann Giguère Page personnelle

DERNIÈRES HOMÉLIES
Cliquez sur DERNIÈRES HOMÉLIES pour lire l'homélie du dimanche. Bienvenue!

           

Homélie pour l'Ascension du Seigneur Année A « Il est monté au ciel, il est assis à la droite de Dieu »

Homélie pour l'Ascension du Seigneur Année A le 21 mai 2020 (ou le dimanche 24 mai 2020 dans certains pays, comme le Canada) par Mgr Hermann Giguère P. H., Séminaire de Québec. Textes : Actes des Apôtres 1, 1-11, Éphésiens 1, 17-23 et Mathieu 28, 16-20.



« Galiléens, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? » Actes 1, 11 (Crédits photo : Bernadette Lopez, alias Berna dans Évangile et peinture )
« Galiléens, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? » Actes 1, 11 (Crédits photo : Bernadette Lopez, alias Berna dans Évangile et peinture )
À chaque messe le dimanche après l’homélie nous sommes invités à faire notre profession de foi en récitant ensemble le « Je crois en Dieu ». Dans celui qu’on appelle le Symbole des Apôtres que nous utilisons la plupart du temps nous affirmons de Jésus-Christ que nous croyons qu’il est monté au ciel et qu’il est assis à la droite de Dieu, le Père tout-puissant. C’est cela le mystère de l’Ascension que nous fêtons aujourd’hui.

Comme tous les mystères de la foi, nous n’en avons pas une intelligence totale et parfaite. Nous y croyons en nous appuyant sur la Parole de Dieu et sur celles des témoins qui nous l’ont transmise. « Fides ex auditu » - « La foi naît de ce que l'on entend » dira saint Paul. (cf. Romains 10, 17) Cette foi qui est reçue demande à chacun et à chacune de chercher à la dire et à la partager dans des mots humains qui loin de la détruire lui donne encore plus de relief et de beauté.

Regardons de plus près le mystère de l’Ascension dans cet esprit.

I- Le récit des Actes des Apôtres

La première lecture est la base du témoignage des disciples sur l’Ascension. Lors de cet événement que nous relatent les Actes des Apôtres, ceux-ci ont vécu une expérience unique qui a pris place après plusieurs apparitions de Jésus ressuscité.

Cette expérience est comme une dernière apparition du Ressuscité. Jésus est au milieu d’eux et ils le voient disparaitre à leurs yeux humains. Ils réalisent que se termine une étape des plus importantes du ministère de Jésus. Leur vie de disciples en sera transformée.

Le lien physique avec Jésus est terminé. Les limites du temps et de l’espace sont rompues. Jésus entre dans une nouvelle présence auprès des siens, une présence spirituelle et vivante qui se continue jusqu’à nous. La distance entre les personnes disparaît. Les liens se transforment. C’est un nouveau type de présence à l’humanité.

Voilà l’essentiel de ce mystère de l’Ascension : présence nouvelle de Jésus dans le monde et chez les siens. Ce mystère de l’Ascension est comme l’achèvement et le résultat du mystère de l’Incarnation que nous célébrons depuis Noël.

II – Un prolongement du mystère de l’Incarnation

Arrêtons-nous, si vous le voulez bien, à expliciter un peu ce lien du mystère de l'Ascension avec le mystère de l’Incarnation. Car dans notre foi chrétienne tout se tient.

En effet, dans le mystère de l’Incarnation, nous reconnaissons que Dieu se penche vers l’humanité en se faisant participant de celle-ci et en prenant un corps matériel. « Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous » dit le prologue de l’évangile selon saint Jean. (Jean 1, 14)

Notre Dieu ne se cantonne pas dans les cieux éthérés. Il vient au contraire sur les chemins que suivent les humains à la recherche du bonheur et de la réalisation plénière de ce qu’ils sont. Il répond aux attentes qu’il a mises dans le peuple d’Israël. Il envoie le Messie, son Fils bien-aimé qui a pour visage celui de Jésus, fils de Marie. C'est le mystère de l’Incarnation. Dieu rejoint notre humanité. Il en fait partie.

Dans celui de l'Ascension, il ne s'éloigne pas de cette humanité dans laquelle il s’est incarné. Au contraire, il l’entraîne avec lui dans la beauté et la joie de la vie avec Dieu. Toujours vivant, le Ressuscité voit sa présence dans un corps humain transformée en présence spirituelle qui transcende les frontières géographies et les limites du temps. Cette présence est offerte à tous ceux et celles qui lui ouvrent leur cœur.

Désormais, avec le départ physique de Jésus que rappelle l'Ascension, sa mission prend toute sa dimension universelle. Les limites n’existent plus, le sang versé est offert à toutes et à tous.

Le mystère de l’Ascension nous rappelle donc que Jésus continue d’être présent parmi nous d’une présence nouvelle mais bien réelle et qu’ainsi il entraîne avec lui ceux et celles qui le reconnaissent comme leur Sauveur.

III - Application

Ces explications sur le mystère de l’Ascension sont peut-être un peu intellectuelles, mais retenez qu’elles veulent seulement montrer que dans notre foi tout se tient. Ce mystère de l’Ascension est un mystère qui s’arrime à celui de l’Incarnation et il ouvre ce qu’on a appelé le « temps de l’Église ».

En effet, la mission de l’Église qui poursuit celle de Jésus est l’annonce de l’évangile à toute créature. Les disciples s’y consacreront avec ardeur et avec foi. Dans la confiance en celui qui est leur Seigneur et Sauveur, les disciples se prennent en main. Ils ont à cœur de témoigner de ce qui les fait vivre. C’est ce qui est arrivé après la Pentecôte.

Ce « temps de l'Église » se vit dans la foi en la présence de Jésus toujours là qui n’a pas quitté son humanité à l’Ascension, mais qui est devenu solidaire de l’humanité d’une façon nouvelle, ouverte à toutes les générations et à toutes les populations. « Vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre » dit Jésus avant de disparaître de leurs regards écrit saint Luc dans le récit des Actes des Apôtres que nous avons lu comme première lecture.

Les disciples de la première heure ont pu parler avec Jésus. Ils l’ont connu. Des centaines de personnes, des milliers même ont pu l’approcher, mais la barrière physique était toujours là. Avec l’Ascension celle-ci a sauté. Disparu des regards humains, Jésus maintenant, comme le dit le Symbole des Apôtres est monté au ciel et il est assis à la droite du Père. Il est désormais accessible en tous lieux et en tous temps.

Sa présence n'est pas seulement un souvenir. Elle est une réalité et les disciples que nous sommes peuvent dans la foi le rencontrer comme ont pu le faire ceux et celles qui ont eu la chance de le connaitre durant sa vie terrestre. Une présence qui se manifeste la Parole, les sacrements, l’Esprit Saint, précise le pape François dans son commentaire de pour le Regina Coeli, le dimanche 24 mai 2020 : « Jésus est présent dans le monde mais avec un autre style, le style du Ressuscité, c’est-à-dire une présence qui se révèle dans la Parole, dans les sacrements, dans l’action constante et intérieure de l’Esprit Saint. »

Conclusion

C’est en faisant les gestes de l’Eucharistie dans la foi que nous sommes sûrs de le rencontrer ce matin. Qu’aujourd’hui notre célébration nous fasse rendre grâces pour cette présence de Jésus qui prend forme dans le mystère de l’Ascension, une présence qui transcende toutes les barrières et une présence universelle qui se traduit de façon sacramentelle, réelle et efficace, dans la célébration de l’Eucharistie.

Le Pain et le Vin que nous partageons nous permettent de vivre à chaque dimanche plus près de celui qui est « assis à la droite de Dieu » lui offrant une louange incessante dans une liturgie céleste à laquelle nous nous unissons dans chaque Eucharistie.

Amen!

Mgr Hermann Giguère P.H.
Faculté de théologie et de sciences religieuses
de l'Université Laval
Séminaire de Québec


16 mai 2020




















Lectures de la messe de l'Ascension

Première lecture
« Tandis que les Apôtres le regardaient, il s’éleva » (Ac 1, 1-11)

Lecture du livre des Actes des Apôtres

Cher Théophile,
dans mon premier livre
j’ai parlé de tout ce que Jésus a fait et enseigné
depuis le moment où il commença,
jusqu’au jour où il fut enlevé au ciel,
après avoir, par l’Esprit Saint, donné ses instructions
aux Apôtres qu’il avait choisis.
C’est à eux qu’il s’est présenté vivant après sa Passion ;
il leur en a donné bien des preuves,
puisque, pendant quarante jours, il leur est apparu
et leur a parlé du royaume de Dieu.

Au cours d’un repas qu’il prenait avec eux,
il leur donna l’ordre de ne pas quitter Jérusalem,
mais d’y attendre que s’accomplisse la promesse du Père.
Il déclara :
« Cette promesse, vous l’avez entendue de ma bouche :
alors que Jean a baptisé avec l’eau,
vous, c’est dans l’Esprit Saint
que vous serez baptisés d’ici peu de jours. »
Ainsi réunis, les Apôtres l’interrogeaient :
« Seigneur, est-ce maintenant le temps
où tu vas rétablir le royaume pour Israël ? »
Jésus leur répondit :
« Il ne vous appartient pas de connaître les temps et les moments
que le Père a fixés de sa propre autorité.
Mais vous allez recevoir une force
quand le Saint-Esprit viendra sur vous ;
vous serez alors mes témoins
à Jérusalem,
dans toute la Judée et la Samarie,
et jusqu’aux extrémités de la terre. »

Après ces paroles, tandis que les Apôtres le regardaient,
il s’éleva,
et une nuée vint le soustraire à leurs yeux.
Et comme ils fixaient encore le ciel
où Jésus s’en allait,
voici que, devant eux,
se tenaient deux hommes en vêtements blancs,
qui leur dirent :
« Galiléens,
pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ?
Ce Jésus qui a été enlevé au ciel d’auprès de vous,
viendra de la même manière
que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel. »

– Parole du Seigneur.
Psaume
(Ps 46 (47), 2-3, 6-7, 8-9)

R/ Dieu s’élève parmi les ovations,
le Seigneur, aux éclats du cor.
ou : Alléluia ! (Ps 46, 6)

Tous les peuples, battez des mains,
acclamez Dieu par vos cris de joie !
Car le Seigneur est le Très-Haut, le redoutable,
le grand roi sur toute la terre.

Dieu s’élève parmi les ovations,
le Seigneur, aux éclats du cor.
Sonnez pour notre Dieu, sonnez,
sonnez pour notre roi, sonnez !

Car Dieu est le roi de la terre :
que vos musiques l’annoncent !
Il règne, Dieu, sur les païens,
Dieu est assis sur son trône sacré.
Deuxième lecture
« Dieu l’a fait asseoir à sa droite dans les cieux » (Ep 1, 17-23)

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Éphésiens

Frères,
que le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ,
le Père dans sa gloire,
vous donne un esprit de sagesse
qui vous le révèle et vous le fasse vraiment connaître.
Qu’il ouvre à sa lumière les yeux de votre cœur,
pour que vous sachiez quelle espérance vous ouvre son appel,
la gloire sans prix de l’héritage que vous partagez avec les fidèles,
et quelle puissance incomparable
il déploie pour nous, les croyants :
c’est l’énergie, la force, la vigueur
qu’il a mise en œuvre dans le Christ
quand il l’a ressuscité d’entre les morts
et qu’il l’a fait asseoir à sa droite dans les cieux.
Il l’a établi au-dessus de tout être céleste :
Principauté, Souveraineté, Puissance et Domination,
au-dessus de tout nom
que l’on puisse nommer,
non seulement dans le monde présent
mais aussi dans le monde à venir.
Il a tout mis sous ses pieds
et, le plaçant plus haut que tout,
il a fait de lui la tête de l’Église
qui est son corps,
et l’Église, c’est l’accomplissement total du Christ,
lui que Dieu comble totalement de sa plénitude.

– Parole du Seigneur.
Évangile
« Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre » (Mt 28, 16-20)

Alléluia. Alléluia.
Allez ! De toutes les nations faites des disciples,
dit le Seigneur.
Moi, je suis avec vous tous les jours
jusqu’à la fin du monde.
Alléluia. (Mt 28, 19a.20b)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
les on

Les lectures affichées ci-dessous sont celles du calendrier romain. Pour ce jour, il existe des lectures spécifiques pour : Canada, Afrique
Lectures de la messe
Première lecture
« Tandis que les Apotres le regardaient, il s’éleva » (Ac 1, 1-11)

Lecture du livre des Actes des Apôtres

Cher Théophile,
dans mon premier livre
j’ai parlé de tout ce que Jésus a fait et enseigné
depuis le moment où il commença,
jusqu’au jour où il fut enlevé au ciel,
après avoir, par l’Esprit Saint, donné ses instructions
aux Apôtres qu’il avait choisis.
C’est à eux qu’il s’est présenté vivant après sa Passion ;
il leur en a donné bien des preuves,
puisque, pendant quarante jours, il leur est apparu
et leur a parlé du royaume de Dieu.

Au cours d’un repas qu’il prenait avec eux,
il leur donna l’ordre de ne pas quitter Jérusalem,
mais d’y attendre que s’accomplisse la promesse du Père.
Il déclara :
« Cette promesse, vous l’avez entendue de ma bouche :
alors que Jean a baptisé avec l’eau,
vous, c’est dans l’Esprit Saint
que vous serez baptisés d’ici peu de jours. »
Ainsi réunis, les Apôtres l’interrogeaient :
« Seigneur, est-ce maintenant le temps
où tu vas rétablir le royaume pour Israël ? »
Jésus leur répondit :
« Il ne vous appartient pas de connaître les temps et les moments
que le Père a fixés de sa propre autorité.
Mais vous allez recevoir une force
quand le Saint-Esprit viendra sur vous ;
vous serez alors mes témoins
à Jérusalem,
dans toute la Judée et la Samarie,
et jusqu’aux extrémités de la terre. »

Après ces paroles, tandis que les Apôtres le regardaient,
il s’éleva,
et une nuée vint le soustraire à leurs yeux.
Et comme ils fixaient encore le ciel
où Jésus s’en allait,
voici que, devant eux,
se tenaient deux hommes en vêtements blancs,
qui leur dirent :
« Galiléens,
pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ?
Ce Jésus qui a été enlevé au ciel d’auprès de vous,
viendra de la même manière
que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel. »

– Parole du Seigneur.
Psaume
(Ps 46 (47), 2-3, 6-7, 8-9)

R/ Dieu s’élève parmi les ovations,
le Seigneur, aux éclats du cor.
ou : Alléluia ! (Ps 46, 6)

Tous les peuples, battez des mains,
acclamez Dieu par vos cris de joie !
Car le Seigneur est le Très-Haut, le redoutable,
le grand roi sur toute la terre.

Dieu s’élève parmi les ovations,
le Seigneur, aux éclats du cor.
Sonnez pour notre Dieu, sonnez,
sonnez pour notre roi, sonnez !

Car Dieu est le roi de la terre :
que vos musiques l’annoncent !
Il règne, Dieu, sur les païens,
Dieu est assis sur son trône sacré.
Deuxième lecture
« Dieu l’a fait asseoir à sa droite dans les cieux » (Ep 1, 17-23)

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Éphésiens

Frères,
que le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ,
le Père dans sa gloire,
vous donne un esprit de sagesse
qui vous le révèle et vous le fasse vraiment connaître.
Qu’il ouvre à sa lumière les yeux de votre cœur,
pour que vous sachiez quelle espérance vous ouvre son appel,
la gloire sans prix de l’héritage que vous partagez avec les fidèles,
et quelle puissance incomparable
il déploie pour nous, les croyants :
c’est l’énergie, la force, la vigueur
qu’il a mise en œuvre dans le Christ
quand il l’a ressuscité d’entre les morts
et qu’il l’a fait asseoir à sa droite dans les cieux.
Il l’a établi au-dessus de tout être céleste :
Principauté, Souveraineté, Puissance et Domination,
au-dessus de tout nom
que l’on puisse nommer,
non seulement dans le monde présent
mais aussi dans le monde à venir.
Il a tout mis sous ses pieds
et, le plaçant plus haut que tout,
il a fait de lui la tête de l’Église
qui est son corps,
et l’Église, c’est l’accomplissement total du Christ,
lui que Dieu comble totalement de sa plénitude.

– Parole du Seigneur.
Évangile
« Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre » (Mt 28, 16-20)

Alléluia. Alléluia.
Allez ! De toutes les nations faites des disciples,
dit le Seigneur.
Moi, je suis avec vous tous les jours
jusqu’à la fin du monde.
Alléluia. (Mt 28, 19a.20b)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
les onze disciples s’en allèrent en Galilée,
à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre.
Quand ils le virent, ils se prosternèrent,
mais certains eurent des doutes.
Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles :
« Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre.
Allez ! De toutes les nations faites des disciples :
baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit,
apprenez-leur à observer
tout ce que je vous ai commandé.
Et moi, je suis avec vous
tous les jours jusqu’à la fin du monde. »

– Acclamons la Parole de Dieu.
ze disciples s’en allèrent en Galilée,
à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre.
Quand ils le virent, ils se prosternèrent,
mais certains eurent des doutes.
Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles :
« Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre.
Allez ! De toutes les nations faites des disciples :
baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit,
apprenez-leur à observer
tout ce que je vous ai commandé.
Et moi, je suis avec vous
tous les jours jusqu’à la fin du monde. »

– Acclamons la Parole de Dieu.



Lundi 18 Mai 2020
Lu 722 fois




Actualités et documents | Allocutions et conférences | Homélies | Réflexions | Actualité SME Archives | SME-Info Archives | Nominations SME Archives | Année jubilaire François de Laval 2008 | Année sacerdotale | 350e du SME


Cliquez sur le nom de la rubrique au début de l'article pour avoir la liste des articles précédents dans la même rubrique.