Carrefour Kairos Hermann Giguère Page personnelle



Dans les blogs
le 29/10/2021

Le futur de l’Église viendra de personnes profondément ancrées dans la foi (cardinal Ratzinger devenu Benoît XVI)

J'ai relu avec émotion ce texte du cardinal Ratzinger en 1969 portant sur sa vision de l'avenir de notre Église. Il s'applique très bien à nous au Québec qui a...






Droits réservés
Carrefour Kairos
Hermann Giguère
Québec















































DERNIÈRES HOMÉLIES
Cliquez sur DERNIÈRES HOMÉLIES pour lire l'homélie du dimanche. Bienvenue!

           

Homélie pour le 29e dimanche du temps ordinaire Année B : « La loi du service »

Homélie pour le 29e dimanche du temps ordinaire Année B le 17 octobre 2021. Homélies dominicales pour les temps liturgiques par Mgr Hermann Giguère P. H. du Séminaire de Québec. Textes: Isaïe 53, 10-11, Hébreux 4, 14-16 et Marc 10, 35-45.



Les fils de Zébédé (Crédits photo : Bernadette Lopez, alias Berna dans Évangile et peinture)
Les fils de Zébédé (Crédits photo : Bernadette Lopez, alias Berna dans Évangile et peinture)
Les textes de la Parole de Dieu aujourd’hui nous rappellent ce qu'on pourrait appeler une « loi fondamentale » du Royaume de Dieu qui est aussi celle de la communauté chrétienne et de l'Église dans le monde.

On connaît bien le commandement de l'amour fraternel au cœur du message de Jésus (Jean 13, 34-35), mais celui-ci est inopérant s'il ne se joint pas à celui, tout aussi fondamental, que nous propose Jésus aujourd'hui et qui est la « loi du service ».

I - Un malentendu profond

Regardez la démarche de Jacques et Jean, fils de Zébédée. Ils n'ont rien compris aux enseignements de Jésus qui leur a expliqué plusieurs fois que sa mission était d'aller vers les brebis perdues, de servir la volonté de salut de son Père pour toute l'humanité sans faire d'exception.

La scène que nous avons dans l'évangile d'aujourd'hui nous les montre au sortir d'une discussion avec les autres apôtres pour savoir qui est le plus grand (Marc 9, 33 et suivants). Au cours de cette discussion, les apôtres se voient chacun sur un siège autour de Jésus trônant comme un roi temporel puissant. Ils se voient ainsi aux premiers rangs de sa cour royale. Jacques et Jean veulent s'assurer d'être non seulement aux premiers rangs, mais d'être « l'un à sa droite » et « l'autre à sa gauche ».

Et la réponse de Jésus fait éclater le malentendu au coeur de la discussion des apôtres : « Oui, dit Jésus vous serez avec moi si vous me suivez jusqu'à donner votre vie comme moi ». Ses mots exacts sont : « Pouvez-vous boire à la coupe que je vais boire, recevoir le baptême dans lequel je vais être plongé ? »

Jésus pense aux outrages, eux aux honneurs.
Jésus pense au gibet où il sera élevé, eux pensent à des trônes.
Jésus pense à donner sa vie pour tous, eux veulent s'élever aux dépens de tous.

Et on pourrait continuer. Malentendu profond.

Pour dissiper tout malentendu auprès de Jacques et de Jean ainsi qu'auprès des autres apôtres qui s'offusquaient en pensant que Jacques et Jean auraient des places spéciales dans le Royaume de Jésus, Jésus y va de précisions qui sont à retenir et qui constituent cette « loi fondamentale du service » dont je parlais en commençant.

II - Des précisions révélatrices

La voici cette « loi du service » dans la communauté chrétienne : « Celui qui veut devenir grand sera votre serviteur. Celui qui veut être le premier sera l'esclave de tous » (Marc 10, 43-44).

Et quel est le fondement de cette « loi du service » ? C'est l'exemple et l'attitude même de Jésus, l'Envoyé du Père, c'est « parce que le Fils de l'homme n'est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude ». Dans cette réponse Jésus nous situe au coeur de sa mission salvatrice.

L'image du Serviteur souffrant que présente Isaïe dans la première lecture s'applique à merveille à Jésus. Dans sa passion, il sera ce Serviteur souffrant et ainsi « il justifiera les multitudes, il se chargera de leurs péchés ». Cette mission, Jésus l'a pleinement assumée et le soir du Jeudi-Saint, il a posé un geste que vous connaissez bien et qui illustre parfaitement le cœur de sa mission : le lavement des pieds des apôtres. À saint Pierre qui se rebiffait, il dit « Si je ne te lave pas, tu ne pourras avoir part avec moi » et il conclut par ces mots : "C’est un exemple que je vous ai donné : ce que j’ai fait pour vous, faites-le vous aussi" ». (Jean 13, 8 et 15)

La « loi fondamentale du service » dans le Royaume de Dieu, c'est un esprit nouveau, un renversement des perspectives auxquelles s'attendaient les apôtres. Ils le comprendront parfaitement après la Résurrection. Et nous le comprendrons, nous, en nous laissant habiter par l'Esprit de Jésus.

III - Application

En effet, il y a tout un chemin à faire pour développer cet esprit de service dont parle Jésus. Ce n'est pas évident dans notre monde d'aujourd'hui où la compétition a une si grande place et où les réussites sociales, financières, professionnelles sont sur le devant de la scène. Alors qu'en est-il de cet appel de Jésus dans nos vies?

Pour nous, chrétiens-croyants, il s'agit d'une règle absolue que nous ne mettons pas en doute. Elle s'applique non seulement aux ministres ordonnés, diacres, prêtres, évêques, mais à tous les fidèles membres de la communauté chrétienne. L'Église n'en sera que plus belle lorsque tous et toutes s'efforceront d'incarner dans leur vie de tous les jours cette « loi du service ».

Cet idéal du service demeure l'idéal incontournable du disciple de Jésus. Il nous revient de chercher à le vivre de diverses façons. Ce peut être en privilégiant le service de sa famille, le service des concitoyens, l'aide à des gens dans le besoin, la participation à des associations impliquées socialement etc. L'important n’est pas ce que nous faisons, mais c'est le cœur que nous y mettons car devenir disciple de Jésus c'est entrer dans une famille où il y a place pour tout le monde et où il y a de l'amour fraternel qui se sent et se voit.

Le pape François pour répondre à un journaliste qui, lors de sa conférence de presse sur l’avion à son retour de Philadelphie le 27 septembre 2015, lui demandait s'il se voyait comme une star s'est contenté de lui répondre, selon l’antique formule, le pape est « le serviteur des serviteurs de Dieu ». Quelle belle réponse et quel défi aussi ! Être serviteur n’est pas seulement la mission du pape, c’est aussi celle de chaque personne baptisée.

Conclusion

Frères et sœurs, dans cette célébration eucharistique dominicale, comme toutes les fois où nous sommes réunis « en son Nom », nous voulons rendre présente la « loi du service » qui est au cœur de la mission de Jésus. Cette mission envoie les disciples jusqu’aux extrémités de la terre.

Oui! allons servir, soutenu par Celui qui vient heureusement, par son Corps et son Sang, nous donner ainsi, lorsque nous le partageons, le moyen d'être de plus en plus des « disciples-missionnaires » comme le souhaite le pape François dans son Exhortation apostolique La joie de l’Évangile au numéro 120 : « Tout chrétien est missionnaire dans la mesure où il a rencontré l’amour de Dieu en Jésus Christ ; nous ne disons plus que nous sommes ‘disciples’ et ‘missionnaires’, mais toujours que nous sommes ‘disciples-missionnaires’ ». Amen!

Mgr Hermann Giguère, P.H.
Faculté de théologie et de sciences religieuses
l’Université Laval
Séminaire de Québec



12 octobre 2021





















LECTURES DE LA MESSE

PREMIÈRE LECTURE
« S’il remet sa vie en sacrifice de réparation, il verra une descendance, il prolongera ses jours » (Is 53, 10-11)
Lecture du livre du prophète Isaïe

Broyé par la souffrance, le Serviteur a plu au Seigneur.
S’il remet sa vie en sacrifice de réparation,
il verra une descendance, il prolongera ses jours :
par lui, ce qui plaît au Seigneur réussira.
Par suite de ses tourments, il verra la lumière,
la connaissance le comblera.
Le juste, mon serviteur, justifiera les multitudes,
il se chargera de leurs fautes.

– Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 32 (33), 4-5, 18-19, 20.22)
R/ Que ton amour, Seigneur, soit sur nous
comme notre espoir est en toi ! (Ps 32, 22)

Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ;
il est fidèle en tout ce qu’il fait.
Il aime le bon droit et la justice ;
la terre est remplie de son amour.

Dieu veille sur ceux qui le craignent,
qui mettent leur espoir en son amour,
pour les délivrer de la mort,
les garder en vie aux jours de famine.

Nous attendons notre vie du Seigneur :
il est pour nous un appui, un bouclier.
Que ton amour, Seigneur, soit sur nous
comme notre espoir est en toi !

DEUXIÈME LECTURE
« Avançons-nous avec assurance vers le Trône de la grâce » (He 4, 14-16)
Lecture de la lettre aux Hébreux

Frères,
en Jésus, le Fils de Dieu,
nous avons le grand prêtre par excellence,
celui qui a traversé les cieux ;
tenons donc ferme l’affirmation de notre foi.
En effet, nous n’avons pas un grand prêtre
incapable de compatir à nos faiblesses,
mais un grand prêtre éprouvé en toutes choses,
à notre ressemblance, excepté le péché.
Avançons-nous donc avec assurance
vers le Trône de la grâce,
pour obtenir miséricorde
et recevoir, en temps voulu, la grâce de son secours.

– Parole du Seigneur.

ÉVANGILE
« Le Fils de l’homme est venu donner sa vie en rançon pour la multitude » (Mc 10, 35-45)
Alléluia. Alléluia.
Le Fils de l’homme est venu pour servir,
et donner sa vie en rançon pour la multitude.
Alléluia. (cf. Mc 10, 45)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
Jacques et Jean, les fils de Zébédée,
s’approchent de Jésus et lui disent :
« Maître, ce que nous allons te demander,
nous voudrions que tu le fasses pour nous. »
Il leur dit :
« Que voulez-vous que je fasse pour vous ? »
Ils lui répondirent :
« Donne-nous de siéger,
l’un à ta droite et l’autre à ta gauche,
dans ta gloire. »
Jésus leur dit :
« Vous ne savez pas ce que vous demandez.
Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire,
être baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé ? »
Ils lui dirent :
« Nous le pouvons. »
Jésus leur dit :
« La coupe que je vais boire, vous la boirez ;
et vous serez baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé.
Quant à siéger à ma droite ou à ma gauche,
ce n’est pas à moi de l’accorder ;
il y a ceux pour qui cela est préparé. »

Les dix autres, qui avaient entendu,
se mirent à s’indigner contre Jacques et Jean.
Jésus les appela et leur dit :
« Vous le savez :
ceux que l’on regarde comme chefs des nations
les commandent en maîtres ;
les grands leur font sentir leur pouvoir.
Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi.
Celui qui veut devenir grand parmi vous
sera votre serviteur.
Celui qui veut être parmi vous le premier
sera l’esclave de tous :
car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi,
mais pour servir,
et donner sa vie en rançon pour la multitude. »

– Acclamons la Parole de Dieu.



OU LECTURE BREVE

ÉVANGILE
« Le Fils de l’homme est venu donner sa vie en rançon pour la multitude » (Mc 10, 42-45)
Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Vous le savez :
ceux que l’on regarde comme chefs des nations
les commandent en maîtres ;
les grands leur font sentir leur pouvoir.
Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi.
Celui qui veut devenir grand parmi vous
sera votre serviteur.
Celui qui veut être parmi vous le premier
sera l’esclave de tous :
car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi,
mais pour servir,
et donner sa vie en rançon pour la multitude. »

– Acclamons la Parole de Dieu.



Mardi 12 Octobre 2021
Lu 940 fois




Actualités et documents | Allocutions et conférences | Homélies | Réflexions | Actualité SME Archives | SME-Info Archives | Nominations SME Archives | Année jubilaire François de Laval 2008 | Année sacerdotale | 350e du SME


Cliquez sur le nom de la rubrique au début de l'article pour avoir la liste des articles précédents dans la même rubrique.