Carrefour Kairos Hermann Giguère Page personnelle

DERNIÈRES HOMÉLIES
Cliquez sur DERNIÈRES HOMÉLIES pour lire l'homélie du dimanche. Bienvenue!

           

Église diocésaine et spiritualité du prêtre - Conférence à un groupe de prêtres du Diocèse de Québec

Conférence aux prêtres du diocèse de Québec à la Maison du Renouveau à Charlesbourg le 29 mars 2022 par Mgr Hermann Giguère P. H. du Séminaire de Québec à la demande du cardinal Gérald C. Lacroix, évêque du diocèse. Cette conférence a été remise à plus tard a cause d'une nouvelle vague de la pandémie de la Coronavirus-19. Toutefois, il a été décidé de la publier pour le bénéfice de tous les confrères "at large" qui pourront y trouver une inspiration dans leur vie spirituelle, ce que nous souhaitons. Mgr Giguère est professeur titulaire retraité à la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université Laval. Il était professeur titulaire de théologie spirituelle et d'histoire de la spiritualité. Il a été Supérieur général du Séminaire de Québec de 2002 a 2012 et directeur spirituel du Grand Séminaire de Québec.



L'Église c'est la communauté (Crédits photo : un paroissien)
L'Église c'est la communauté (Crédits photo : un paroissien)
Voici le plan ce cette conférence dont vous trouvez le texte complet dans ce fichier PDF

PLAN
Introduction


1.0 La spiritualité diocésaine

1.1 La source de la spiritualité chrétienne : l’expérience spirituelle
1.2 La spiritualité chrétienne est une spiritualité incarnée
1.3 La spiritualité chrétienne est toujours diocésaine
1.4 L’Église locale ou particulière

2.0 La spiritualité presbytérale

2.1 Le caractère diocésain de la spiritualité du prêtre
2.2 La réalité de l’Église locale mise de l’avant à Vatican II

3.0 La spiritualité du prêtre diocésain

3.1 Le prêtre diocésain versus le prêtre religieux
3.2 Le lien particulier du prêtre diocésain à l’Église locale
3.3 Physionomie spirituelle du prêtre diocésain

Conclusion

________________________________
Introduction

Je suis très motivé par le sujet de mon entretien que j’ai formulé ainsi: « Église diocésaine et spiritualité du prêtre ». Un confrère de Rouyn qui habite au Séminaire avec nous à qui je parlais de mon exposé en lui faisant part de ce titre me partageait qu’il ne se sentait pas rejoint par ce titre. « Ce sont les gens avec qui je travaille qui m’inspirent » me disait-il. Et le connaissant, je ne doute pas de sa proximité avec les gens de sa paroisse. Dans son esprit le diocèse c’est juridique. Ce sont des organismes de toutes sortes. Je lui ai expliqué que pour moi, le diocèse allait plus loin que les services diocésains. Le diocèse est une portion du peuple de Dieu qui forme une Église particulière composée de personnes vers qui le prêtre est envoyé. Alors on s’est retrouvé sur le même terrain.

J’ai continué en lui confiant qu’en devenant prêtre je me suis donné à l’Église de mon diocèse. J’ai offert ma vie pour l’Église de Québec. Pour ce faire je me suis donné à Jésus, bien entendu, mais ma motivation d’origine était de rendre service au diocèse dans ce que mon évêque me demanderait de faire. Si j’ai fait une carrière universitaire en enseignant la théologie, ce fut pour répondre à sa demande. Ce qui a toujours été premier pour moi ce fut le service du diocèse. En deux mots, à la différence de mon beau-frère qui a choisi de faire une carrière de professeur de droit, j’ai renoncé à faire carrière pour moi-même. En devenant professeur à l’Université j’ai répondu à la demande de mon évêque qui me voyait là pour le service du diocèse. Cela a eu bien des retombées dans la façon de me situer par rapport à mon beau-frère même si nous étions tous les deux professeurs à l’Université. Il serait hors de propos de vous les énumérer.

À la demande de Mgr Lacroix - qui me garde depuis toujours une amitié sincère – je contribue volontiers à cette rencontre des « jeunes prêtres » du diocèse. Je n’ai pas de réponses toutes faites, mais je vais plutôt vous proposer dans mon exposé une mise en perspective sur la spiritualité du prêtre qu’on fera suivre d’échanges en petits groupes puis d’un partage en grand groupe.

Le parcours que je suivrai dans cet exposé voudrait indiquer les paramètres essentiels pour le développement harmonieux et réussi d’une spiritualité du prêtre. J’ai regroupé mes réflexions autour de trois points : la spiritualité diocésaine, la spiritualité presbytérale et la spiritualité du prêtre diocésain. Pour ceux à qui j’ai enseigné à l’Université Laval ou au Grand Séminaire, vous reconnaitrez sûrement des points qui se trouvaient dans mon cours sur la Spiritualité des ministères.

Développement

Texte complet du développement dans ce fichier PDF


Conclusion générale

La « spiritualité presbytérale » toujours diocésaine dans sa structure même sera vécue de façon différente selon les formes de rattachement à l’Église particulière. Pour les prêtres religieux ou membres d’un institut de vie consacrée l’Église locale ou particulière où ils sont envoyés imbibe leur ministère et leur vie lorsqu’ils sont en exercice sur le territoire de celle-ci, tandis, que pour les prêtres diocésains, l’Église diocésaine est l’environnement unique auquel ils s’identifient publiquement et où se vit leur ministère et leur vie de prêtre. Ils sont ainsi les porteurs d’une « figure » de la « spiritualité presbytérale/sacerdotale » qu’on a appelé « la spiritualité du prêtre diocésain ».

Je vous laisse sur ces mots de lettre aux prêtres sur le chemin synodal du cardinal Mario Grech, Secrétaire général du Synode et Mgr Lazarus You Heung Sik, Préfet de la Congrégation pour le clergé, à l’occasion de la fête de saint Joseph (19 mars 2022). Dans la démarche synodale, qu’en sera-t-il de notre rôle de guide et de notre identité spécifique de ministres ordonnés, se demandent-ils? « Il faut sans aucun doute, répondent-ils, découvrir toujours plus l’égalité fondamentale de tous les baptisés et encourager tous les fidèles à participer activement à la marche et à la mission de l’Église. Nous aurons ainsi la joie de nous trouver à côté de frères et de sœurs qui partagent avec nous la responsabilité de l’évangélisation. Mais dans cette expérience que fait le Peuple de Dieu, le charisme particulier des ministres ordonnés de servir, sanctifier et animer le Peuple de Dieu pourra et devra aussi être mis en relief de manière renouvelée. » C’est ce que je souhaite de tout mon cœur.


Mgr Hermann Giguère, P.H.
Séminaire de Québec
29 mars 2022




Mardi 29 Mars 2022
Lu 148 fois




Nouveau commentaire :

Vos commentaires sont les bienvenus. Nous nous efforcerons d'y donner suite dans la mesure du possible. Merci de votre intérêt pour notre site et nos activités.

Actualités et documents | Allocutions et conférences | Homélies | Réflexions | Actualité SME Archives | SME-Info Archives | Nominations SME Archives | Année jubilaire François de Laval 2008 | Année sacerdotale | 350e du SME


Cliquez sur le nom de la rubrique au début de l'article pour avoir la liste des articles précédents dans la même rubrique.