Carrefour Kairos Hermann Giguère Page personnelle



Dans les blogs
le 01/05/2017

Les 50 ans du Renouveau charismatique catholique en 2017 : sa diffusion et sa présence au Canada et au Québec

Ce billet est le fruit de mon expérience de presque 20 ans avec les groupes du Renouveau charismatique de 1974 à 1992 au moment de leur apparition au Québec et...






Droits réservés
Carrefour Kairos
Hermann Giguère
Québec
















































DERNIÈRES HOMÉLIES
Cliquez sur DERNIÈRES HOMÉLIES pour lire l'homélie du dimanche. Bienvenue!

           

Homélie pour le 24 juin : Nativité de saint Jean-Baptiste

Homélie pour la Fête de la Nativité de saint Jean-Baptiste le 24 juin 2012 donnée à la Chapelle du Lac Poulin (St-Benoît-Lâbre en Beauce au Québec) par l'abbé Alain-Évariste Somé du diocèse de Diebougou au Burkina Faso. Textes de l'Écriture : Isaîe 49,1-6, Actes des Apôtres 13,22-26 et Luc, 1, 57...80.



Homélie pour le 24 juin  : Nativité de saint Jean-Baptiste
Chers amis aujourd’hui nous célébrons la fête de la Saint Jean Baptiste qui est aussi la fête patronale du Québec votre fête nationale donc il me semble que votre fête nationale est d’abord et avant tout une fête religieuse.

Pour moi chers amis il n y a pas de hasard et rien n’arrive au hasard. Pensez vous que ce serait un hasard qu'on choisisse la Nativité de Jean Baptiste comme jour de votre fête? Si votre fête est intimement lie a la célébration de la naissance de Jean Baptiste s'est dire que vous êtes quelque part de la race de ce grand prophète dont le Seigneur a fait de sa bouche une épée tranchante, il fait de lui sa flèche préférée

D`une maniere toute spéciale le Seigneurr vous manifeste son amour a travers la symbolique de la signification du nom de Zacharie, pere de Jean Baptiste, qui se traduit «  Dieu se souvient » Il faut le dire dès le commencement en tant que personne et en tant que nation, Dieu se souvient de vous.

il ne sera donc pas prétentieux de penser et de dire que l’histoire du peuple canadien-français et de la société québécoise est une histoire sainte. C’est l’histoire de la foi catholique en Amérique française; c’est l’histoire de l’expansion de l’œuvre de l’évangélisation du monde sur un nouveau continent.

Aujourd’hui, cependant, votre situation vous oblige a un choix :
- celui d’accueillir à nouveau votre héritage chrétien comme un don de Dieu extraordinaire et de continuer à fonder sur les valeurs de la foi catholique votre avenir;
- ou bien de mettre de côté cet héritage en le renvoyant à la sphère du privé, en croyant que, comme société, vous pouvez vous passer de la foi catholique. Et si c’est le cas il y a lieu de se demander : « Quel avenir préparez-vous ? Si vous mettez de côté votre héritage chrétien, que deviendrez-vous ? Sur quoi bâtirez-vous un projet de société qui soit cohérent ?

Et pourtant je constate que comme Dieu, vous affirmez que vous vous souvenez.
Moi qui suis un hôte de passage parmi vous, j’ai bien envie de vous demandez de quoi vous vous souvenez ?

J'ose croire que quand vous dites «  je me souviens » il s’agit tout aussi bien de votre foi que votre Histoire.
En tout cas, de par votre histoire, vous êtes de la race de Jean Baptiste, et vous devez comme avoir le courage de dénoncer le mal et le mensonge, et surtout annoncer la venue du Royaume.( méfiez vous donc de ceux qui veulent supprimer Dieu, car en supprimant Dieu vous allez supprimer l’homme.)

Que nous enseigne encore la fête de la nativité de Jean Baptiste ?

La naissance de Jean-Baptiste fut pour ses parents Zacharie et Élisabeth un événement inespéré. Ils étaient âgés et à leurs yeux l’avenir ne devait plus leur offrir grand chose. Mais voilà qu’est survenu l’inconcevable. Une bonne nouvelle comme ils n’en attendaient plus ! Un fils.

Ainsi donc par sa naissance, Jean-Baptiste nous dit : Que Dieu n’a pas encore dit son dernier mot dans notre vie et dans le monde. Il a encore de bonnes surprises à nous faire.

Nous sommes appelés à entendre ce message, à ouvrir les yeux et à reconnaître les heureux événements qui jalonnent notre route. Ils ne sont pas souvent spectaculaires, mais ce sont autant de petits signes qui disent que le bon et le bien ne se sont pas détournés de nous. À travers eux, le Seigneur nous fait des clins d’œil. Il nous dit : « Ne te ferme pas, ne te replie pas sur toi-même et sur ce qui te pèse. »

Jean-Baptiste encourageait les gens à pratiquer la Loi, à être bons, à partager. Il les appelait à la conversion, à une vie nouvelle. Il essayait de ranimer l’espoir. Et on venait à lui.

Il me semble que malgre tout nous n avons pas plus de raison d'ëtre pessimistes car Jean-Baptiste a beaucoup de fils et de filles qui, comme lui, sèment autour d’eux de l’espoir. Au milieu de leur famille ou de leur quartier, dans leur métier ou leurs loisirs, en paroles ou en actes, ils remettent de l’espoir dans les cœurs. Fêter Jean-Baptiste, c’est prendre le temps de reconnaître ces hommes et ces femmes, de les remercier et surtout de prier pour eux afin qu ils ne se prechent pas eux-memes mais celui qui vient apres eux dans un monde où règnent souvent la déception, la désillusion, le défaitisme, la déprime.

Enfin souvenons-nous que la vie et le ministère de Jean ne s’expliquent pas en dehors de leur référence à Jésus. Le nom de Jean signifie « Dieu fait grâce ». C’est ce que Dieu realise pour nous aujourd’hui. De maniere inattendu “Dieu fera grâce il nous donnera la joie d’etre ses filles et ses fils.

Car Il connait deja notre souffrance : enfermés tels nous le sommes dans la violence, la haine, l’égoïsme, la rancune et prisonniers de notre malheur du mauvais traitement contre la vie et les enfants.

Mais comme il l’a fait au temps de Moïse, Dieu intervient pour nous ouvrir un chemin de libération selon les termes de la predication de Jean Baptiste : « Convertissez-vous », disait-il : ``enlever toutes les pierres qui font mal, aplanir toutes les montagnes d’égoïsme, combler tous les fossés creusés par l’indifférence``.

Fêter la naissance de Jean Baptiste nous prépare à fêter celle de Jésus. Souvenons nous c'est dans nos vies que le Christ veut naître a nouveau.

Car plus que jamais Dieu vient à nous pour nous faire grâce enfin, Tu auras joie et allégresse, et beaucoup se réjouiront de sa naissance » (Lc 1, 13-14). Beaucoup en effet se sont réjouis de sa naissance, et vingt siècles plus tard, nous continuons à parler de cet enfant.

Je voudrais faire de ces paroles également un souhait pour tous les pères et les mères qui, comme Elizabeth et Zacharie, vivent le moment de l’attente ou de la naissance d’un enfant : puissiez-vous également éprouver de la joie et de l’allégresse pour l’enfant que Dieu vous a confié et vous réjouir de sa naissance toute votre vie et pour l’éternité !

L'abbé Alain-Évariste Somé
Diocèse de Diébougou

Séminaire de Québec
le 24 juin 2012


Tiziano Vecellio, dit le Titien (1489/1490-1576) Monastère de l'Escorial, Monastère
Tiziano Vecellio, dit le Titien (1489/1490-1576) Monastère de l'Escorial, Monastère

Mardi 26 Juin 2012
Alain-Évariste Somé
Lu 2015 fois



Actualités et documents | Allocutions et conférences | Homélies | Réflexions | Actualité SME Archives | SME-Info Archives | Nominations SME Archives | Année jubilaire François de Laval 2008 | Année sacerdotale | 350e du SME


Cliquez sur le nom de la rubrique au début de l'article pour avoir la liste des articles précédents dans la même rubrique.




Derniers tweets
Homélie pour le 7e dimanche de Pâques (Année A) « Père, glorifie-moi, je trouve ma... https://t.co/GcM2DG51U5 https://t.co/nv4F14an8S
Homélie pour l'Ascension du Seigneur (Année A) « Et moi, je suis avec vous tous les... https://t.co/PHQQIM2IPr https://t.co/6TN4zOSmNO
Homélie pour le 6e dimanche de Pâques (Année A) « Je ne vous laisserai pas orphelins »:... https://t.co/ItH3haHx94 https://t.co/wsm4ydqwx5
RT @pdesaintpierre: "Par l'autorité de Notre Seigneur Jésus Christ... nous déclarons saints Francisco et Jacintha Marto!" #Fatima100 en dir…
RT @eharris_it: It's official! Fatima visionaries Francisco & Jacinta Marto have become the first non-martyr children to ever be declared s…