Carrefour Kairos Hermann Giguère Page personnelle

DERNIÈRES HOMÉLIES
Cliquez sur DERNIÈRES HOMÉLIES pour lire l'homélie du dimanche. Bienvenue!

           

Les Archives du Séminaire de Québec de nouveau ouvertes à la consultation aux Musées de la civilisation (Musée de l'Amérique francophone)

Une belle nouvelle vient de nous être communiquée par le Supérieur général du Séminaire de Québec, monsieur le chanoine Jacques Roberge, concernant les Archives du Séminaire de Québec déposée aux Musée de l'Amérique francophone partie intégrante des Musées de la civilisation. On en avait fermé l'accès aux personnes qui faisaient des recherches. Ce temps est fini et, comme l'explique le chanoine Roberge dans le texte qui suit, le Séminaire de Québec ne pouvait se résoudre à une telle situation. Il a mis la main à la pâte et les Archives du Séminaire ont été rouvertes aux chercheurs et chercheuses le 1 octobre 2016. HG



Incuncalbe des Archives du Séminaire de Québec (Crédits photo : H. Giguère)
Incuncalbe des Archives du Séminaire de Québec (Crédits photo : H. Giguère)
Les archives du Séminaire sont de nouveau accessibles

À la fin du mois de mars dernier, lors d’une rencontre à nos bureaux avec monsieur Stéphan LaRoche, directeur des Musées de la civilisation, nous apprenions avec consternation que la société d’État avait décidé de fermer à partir du 23 juin 2016 la salle de consultation des archives du Séminaire située au Musée de l’Amérique francophone en raison de difficultés financières liées à l’augmentation des coûts de fonctionnement des Musées et à la diminution pour une troisième année consécutive des subventions accordées par le gouvernement provincial.

Cette décision a suscité plusieurs réactions dans les milieux de la recherche historique, archivistique et universitaire. Une lettre préparée par monsieur Martin Pâquet, professeur à l’Université Laval et président de l’Institut d’histoire de l’Amérique française, signée par plus de 400 historiens, archivistes et sociétés d’histoire, a été reproduite dans le journal Le Devoir, édition du 7 juin 2016, dénonçant cette situation en ces termes: «Une institution muséale publique sans service de recherche et dont les archives sont inaccessibles aux chercheurs peut-elle encore se targuer d’être un musée? Ne devient-elle pas un simple entrepôt avec des collections qui, bien que remarquables, auront tôt fait de tomber dans l’oubli, ne trouvant plus personne pour les interpréter et les mettre en valeur?»

Cette décision de la fermeture de la salle de consultation, ouverte depuis 1942, touchait tout le secteur du fonds d’archives et du fonds des livres rares et anciens du Séminaire. Inutile de dire que les membres du Conseil ont été stupéfaits en prenant connaissance de cette décision. Les archives du Séminaire sont beaucoup plus que la mémoire de notre institution, elles ont un intérêt national, car elles rendent compte, entre autres, du rôle important du Séminaire dans les secteurs de l’évangélisation, de l’éducation et du développement social et culturel de l’Amérique francophone. Le Fonds d’archives Séminaire de Québec, période de 1623 à 1800, n’a-t-il pas été reconnu par l’UNESCO et inscrit au registre Mémoire du monde en 2007? (Voir les articles sur ce sujet en cliquant ici

Devant cette situation, le Séminaire a décidé de poser un geste rapidement afin d’éviter la fermeture de la salle de consultation et le congédiement d’un personnel compétent qui y travaille, et cela, dans l’attente que les Musées et le ministère de la Culture et des Communications trouvent une solution à plus long terme. Le Conseil a donc accepté de faire un don substantiel à la Fondation des Musées, don qui permettra d’assurer les services d’un archiviste et du personnel de soutien requis pour maintenir la salle de consultation ouverte jusqu’au 31 mars 2018. Une entente à cet effet a été signée par le Séminaire et les Musées en juillet dernier et les Musées annonçaient le 31 août dans un communiqué de presse la réouverture de la salle de consultation le octobre suivant.

Nous souhaitons que cette aide ponctuelle apportée par le Séminaire donne aux Musées de la civilisation et au ministère de la Culture et des Communications le temps nécessaire pour trouver une solution permanente qui permettra de continuer à rendre accessible aux chercheurs notre riche mémoire collective.

Chanoine Jacques Roberge
Supérieur général du Séminaire de Québec

Tiré de SME-Info, vol. XLII numéro 4 décembre 2016 p. 1.


Les lettres patentes du roi Louis XIV confirmant en 1676 l'union du Séminaire de Québec avec le Séminaire des Missions Étrangères des Paris qui existait depuis 1665  (Crédits photo : H. Giguère)
Les lettres patentes du roi Louis XIV confirmant en 1676 l'union du Séminaire de Québec avec le Séminaire des Missions Étrangères des Paris qui existait depuis 1665 (Crédits photo : H. Giguère)

Dimanche 11 Décembre 2016
Lu 491 fois



Actualités et documents | Allocutions et conférences | Homélies | Réflexions | Actualité SME Archives | SME-Info Archives | Nominations SME Archives | Année jubilaire François de Laval 2008 | Année sacerdotale | 350e du SME


Cliquez sur le nom de la rubrique au début de l'article pour avoir la liste des articles précédents dans la même rubrique.




Derniers tweets
10e anniversaire du Marché allemand de Québec Inauguration par Britta Kröger la fondatrice Frohe Weinachten! https://t.co/6bJPvALnwP
RT @smequebec: Séminaire pontifical français de Rome: le p. Vincent Siret, un ami du Séminaire de Québec, nommé recteur:https://t.co/PHmrhF…
RT @ecdq: Aviez-vous vu cette réflexion sur la notion de dignité écrite par Thérèse Duval, notre répondante à la condition des femmes?https…
RT @cnalive: Pope Francis has added a new division to the Secretariat of State. Find out why! https://t.co/PAwfOkHx50
RT @CardRavasi: #FutureOfHumanity. Card. Ravasi: “E ora cultura e scienza camminino in equilibrio sul filo della vita” https://t.co/wn3piE2…