Carrefour Kairos Hermann Giguère Page personnelle

DERNIÈRES HOMÉLIES
Cliquez sur DERNIÈRES HOMÉLIES pour lire l'homélie du dimanche. Bienvenue!

           

Ouverture de l’Année jubilaire François de Laval 2008 par le cardinal Ouellet

Plus de 1000 personnes participaient à l'inauguration de l’Année jubilaire consacrée à François de Laval, premier évêque de Québec et fondateur du Séminaire de Québec, le 8 décembre 2007, lors d’une messe célébrée en la cathédrale de Québec et présidée par l’archevêque actuel, le 23e successeur de Mgr de Laval, le cardinal Marc Ouellet.



Le gisant de François de Laval à la cathédrale de Québec
Le gisant de François de Laval à la cathédrale de Québec
Vidéo de la proclamation
Mgr Maurice Couture, prédécesseur du cardinal Ouellet, y a prononcé l’homélie. Il était bien préparé à intervenir puisqu’il vient tout juste de donner, le 12 novembre dernier, une conférence sur Mgr de Laval dans le cadre des activités de la Commission de la capitale nationale du Québec. Il y avait développé l’idée que Mgr de Laval a été un homme de son temps et une inspiration pour notre temps. Vidéo de l'homélie

L’année 2008 est celle d’un double anniversaire. Il y aura 350 ans que François de Lavall fut consacré évêque (Paris, 8 décembre 1658) et il y aura 300 ans qu’il est décédé (Québec, 6 mai 1708). Au cours de l’année, le Séminaire de Québec, qui fut fondé par Mgr de Laval, proposera des activités destinées à rappeler l’héritage spirituel et pastoral laissé par le premier évêque de Québec.

Vidéo de l'interview de Mgr Hermann Giguère, supérieur général du Séminaire de Québec, avec Debra Violet de ECDQ.tv Cliquez ici

Placées sous le thème du jubilée, ces activités ne serviront pas qu’au seul rappel des faits historiques; elles viseront à actualiser le ministère pastoral du Bienheureux dans le contexte actuel.

François est né en 1623 de parents nobles, mais peu fortunés. Il a reçu une solide formation intellectuelle dans deux collèges de Jésuites, des collèges qui offraient les meilleures ressources pédagogiques de l’époque. Ordonné prêtre en 1647, son mérite pastoral est vite reconnu et dès 1653 il est pressenti pour devenir évêque, mais évêque en pays de mission. Par les circonstances de sa naissance, par celles de sa formation, par les problèmes qu’il a rencontrés dans son ministère, Mgr de Laval est profondément enraciné dans son temps.

Mais il est aussi une inspiration pour notre temps. L’époque où il a vécu, celle de la Renaissance en a été une de grand bouillonnement culturel et religieux où il a fallu réinventer, renouveler la présentation de l’Évangile. Ce renouvellement était nécessaire en Europe face aux idées nouvelles qui circulaient ou aux idées de l’Antiquité qui reprenaient de la vogue. Ce renouvellement était encore plus nécessaire en Amérique pour la rencontre avec des cultures totalement inconnues des Européens, les cultures des peuples amérindiens.

Pour faire connaître le Christ et susciter un engagement à sa suite, il ne suffit pas de reconduire ou reproduire les modèles d’action reçus du passé, quelle qu’en ait été le mérite ou la valeur.

François de Laval aura donc fait partie des pionniers qui ont jeté les bases d’un nouveau pays. Il y a résolument assumé une imposante tâche pastorale. L’héritage qu’il laisse transparaît dans l’Église diocésaine de Québec et toutes les autres Églises qui en sont issues, dans le Séminaire de Québec dont l’action éducative est de première grandeur pour former des prêtres et des professionnels dont la société a besoin.

Le thème jubilaire attaché à cette année François de Laval invite à bien se souvenir du passé, à l’interpréter correctement, au besoin à visiter les lieux significatifs. L’année jubilaire invite aussi à renouer les liens qui nous unissent en Église, à demander pardon à Dieu pour les insuffisances ou les fautes commises, à repartir vers l’avenir remplis d’espérance en comptant sur l’Esprit du Christ qui accompagne l’Église dans sa marche dans l’Histoire et qui ne l’abandonne jamais. Le thème jubilaire fait en sorte que cette année 2008 devient une année de renouveau, une année pour refaire le monde en mieux qu’il n’était. Pour l’Église catholique, selon les paraboles proposées par Jésus, c’est le temps d’un nouveau départ, pour enfouir le levain dans la pâte, pour aller à la recherche de la brebis perdue, pour révéler la miséricorde de Dieu qui libère et qui fait vivre.

L’année jubilaire François de Laval 2008 commence avec ce mois de décembre et se déploie tout au long de 2008. Que l’héritage du Bienheureux nous inspire et nous éclaire.

Michel Fournier, prêtre
Curé de la paroisse Bienheureux François de Laval à Québec



__________________________________________________________

TEXTE DE L'OUVERTURE DE L'ANNÉE JUBILAIRE FRANÇOIS DE LAVAL 2008

En tant que 23e successeur
de Monseigneur François de Laval,
je proclame la période du 8 décembre 2007 au 8 décembre 2008
Année jubilaire François de Laval 2008.

Le 6 mai 2008 marquera le 300e anniversaire de son décès
et le 8 décembre 2008, le 350e anniversaire de son ordination épiscopale.

Tout au long de cette année,
nous nous souviendrons que pendant 50 ans,
François de la Laval a marqué l’Église et la société de la Nouvelle France
par son audace évangélique et apostolique
comme premier évêque,
fondateur du Séminaire de Québec.

En raison de sa spiritualité, de son œuvre
et de l’héritage que François de Laval nous a laissé,
Jean-Paul II le proclamait bienheureux le 22 juin 1980

Cette année jubilaire s’inscrit
dans le cadre de Fêtes du 400e anniversaire de Québec.
De diverses façons,
cette ville a été marquée
par l’œuvre de François de Laval.

Par l’intercession de Marie l’Immaculée,
nous prions pour que cette
Année jubilaire François de Laval 2008
puisse contribuer à stimuler l’audace
des communautés chrétiennes,
des femmes et des hommes de bonne volonté
des jeunes avec leurs projets d’avenir.

Proclamé à Québec en la Fête de l’Immaculée Conception ,
le 8 décembre 2007,
en ce 349e anniversaire de l’ordination épiscopale de François de Laval.


Marc Cardinal Ouellet
Archevêque de Québec
Primat du Canada

___________________________________________________________

Voici le mot du Supérieur général du Séminaire de Québec, Monseigneur Hermann Giguère P.H. à l’occasion de l’ouverture de l’ANNÉE JUBILAIRE FRANÇOIS DE LAVAL 2008 à la Basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec à la fin de la célébration eucharistique en l’honneur de l’Immaculée-Conception, le 8 décembre 2007.

Je remercie monsieur le cardinal Marc Ouellet, notre archevêque, 23e successeur de Mgr de Laval d’avoir accepté que l’ANNÉE JUBILAIRE FRANÇOIS DE LAVAL 2008 soit lancée ici à basilique-cathédrale Notre-Dame. François de Laval a consacré et dédié à l’Immaculée-Conception la première église sur ce site en 1666.

À titre de supérieur général du Séminaire de Québec et au nom des prêtres de la communauté du Séminaire, comme fils spirituels de François de Laval qui a fondé notre communauté de prêtres en 1663, je suis heureux de vous inviter au terme de cette célébration à vous recueillir un moment avec notre archevêque au tombeau du bienheureux François de Laval pendant que la Chœur de chantera le chant-thème de l’Année jubilaire composé par Robert Lebel.

Une animation méditative spéciale centrée sur le gisant de François de Laval a été offerte par le Séminaire pour la durée de l’ANNÉE JUBILAIRE.C’est un geste de reconnaissance et d’action de grâce que la communauté du Séminaire pose en signe de sa disponibilité au service du diocèse de Québec dont elle s’est toujours sentie partie intégrante.

Que cette ANNÉE JUBILAIRE renouvelle en chaque diocésaine et en chaque diocésain l’esprit d’audace et de créativité que nous a légué le jeune évêque de 35 ans qui recevait l’ordination épiscopale à l’église St-Germain-des-Prés à Paris le 8 décembre 1658 et qui, cinquante ans plus tard, le 6 mai 1708, entrait à la maison du père.

Merci et bonne ANNÉE JUBILAIRE FRANÇOIS DE LAVAL 2008


HERMANN GIGUÈRE, ptre, p.h.
Supérieur général du Séminaire de Québec
Le 8 décembre 2007




______________________

Extraits du reportage de Marie Edith Roy
Couverture médiatique pastorale du CEI 2008

La Fête de l’Immaculée Conception empreinte d’émotions et de reconnaissance

Procession d'entrée

La célébration eucharistique dédiée à Notre-Dame de l’Immaculée Conception a été empreinte d’émotions, samedi soir, à la Basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec. Le cardinal Marc Ouellet y a souligné le 25e anniversaire de service épiscopal de l’archevêque émérite de Québec, Maurice Couture. Il a également procédé à l’inauguration de l’année jubilaire François de Laval, fondateur et premier évêque de l’Église catholique de Québec.

Plusieurs prêtres et évêques se sont rassemblés autour du cardinal Ouellet pour célébrer la Fête patronale de l’Immaculée Conception. Des centaines de fidèles se sont donnés rendez-vous à la Basilique pour prier Marie et rendre un vibrant hommage à Mgr Maurice Couture.

« Vingt-cinq ans d’épiscopat, c’est plus qu’un exploit! C’est un tour de force qui impose le respect et la gratitude en raison de la noblesse de cette fonction et la difficulté de la tâche », a lancé l’archevêque à l’endroit de son prédécesseur.

Le cardinal a également soulevé les traits de personnalité de Mgr Couture qui ont marqué son service épiscopal, soit son amour des pauvres et des enfants, son soutien aux groupes communautaires oeuvrant auprès des plus démunis de la société, la qualité de ses interventions publiques et son incommensurable amour pour l’Église.

«Vous êtes un homme de culture qui a laissé sa trace dans la collectivité québécoise par d’innombrables lectures, conférences, retraites et lettres qui ont orienté la vie spirituelle et culturelle de notre société », a ajouté le Primat du Canada. À la fin de la solennité liturgique, le cardinal Ouellet a remis un tableau à l’archevêque émérite en signe de présent pour souligner cet anniversaire.

Double jubilaire pour François de Laval

L’année 2008 sera marquée par le Congrès eucharistique international et le 400e anniversaire de Québec. Dans la foulée des festivités, on soulignera le jubilaire épiscopal de Mgr François de Laval et le jubilaire de son décès. Samedi soir, le cardinal Ouellet a ouvert officiellement l’ANNÉE JUBILAIRE FRANÇOIS DE LAVAL. Mgr Maurice Couture qui a présidé l’homélie a, à son tour, rendu hommage au premier évêque de Québec.

«C’est comme si cet homme déterminé, valeureux et visionnaire, qui a jeté les bases d’une Église aux dimensions de l’Amérique, avait programmé les deux grandes étapes de sa vie : sa consécration épiscopale le 8 décembre 1658 et son décès, le 6 mai 1708 », a souligné l’archevêque émérite de Québec. Mgr de Laval« Il a favorisé le développement économique et scolaire de la population et grâce au Séminaire de Québec, sa mission était de favoriser la formation continue des prêtres et rendre service aux paroisses. »

À la fin de la célébration, le cardinal Marc Ouellet et l’ensemble des prêtres et diacres ainsi que les fidèles se sont déplacés en procession vers le gisant de François de Laval pour un moment de recueillement.

Le supérieur général du Séminaire de Québec, Mgr Hermann Giguère, était très ému de cet hommage à l’endroit de son bienheureux fondateur.« François de Laval était un homme prêt à aller partout, a-t-il dit. Il s’est entièrement abandonné à la mission. Il devait en premier lieu se rendre à Tonkin, au Vietnam, et à la dernière minute, on l’a envoyé en Nouvelle-France pour évangéliser, à la demande des Jésuites. Il ne s’est pas posé de questions, il a fait preuve d’une grande disponibilité. Il a bâti des écoles et le Séminaire de Québec, il a organisé la vie religieuse, il a pris la défense des Amérindiens. En somme, il a été un véritable fondateur! »

_______________________________________________________________________

NOTE HISTORIQUE

En juin 1908 à Québec, pendant trois jours consécutifs du 21 au 24 juin 1908, 250 000 personnes prirent part à une série de grandes célébrations pour commémorer le bicentenaire de la mort de Mgr François de Laval, premier évêque de Québec. Un monument qui lui était dédié fut dévoilé au cours de la deuxième journée, soit le lendemain de la Fête-Dieu et la veille de la Saint-Jean-Baptiste, les deux fêtes estivales les plus importantes du calendrier canadien-français. Les responsables des festivités avaient pris grand soin d'organiser pour chacune des deux fêtes des défilés dans les rues de Québec. Ces parades permirent aux leaders de l'Église et des laïcs de s'approprier les rues de Québec et ce faisant, d'affirmer leur pouvoir à une époque où la société canadienne-française était bousculée de tous côtés.





Jeudi 6 Décembre 2007
Lu 4393 fois


Actualités et documents | Allocutions et conférences | Homélies | Réflexions | Actualité SME Archives | SME-Info Archives | Nominations SME Archives | Année jubilaire François de Laval 2008 | Année sacerdotale | 350e du SME


Cliquez sur le nom de la rubrique au début de l'article pour avoir la liste des articles précédents dans la même rubrique.