Carrefour Kairos Hermann Giguère Page personnelle

DERNIÈRES HOMÉLIES
Cliquez sur DERNIÈRES HOMÉLIES pour lire l'homélie du dimanche. Bienvenue!

           

Année sacerdotale : Retraite internationale à Ars du 27 septembre au 3 octobre 2009

Comme on le sait, dans le cadre de l’Année sacerdotale annoncée par Benoît XVI, les prêtres du monde entier ont été invités à se réunir à Ars du 27 septembre au 3 octobre 2009 pour la deuxième retraite sacerdotale internationale sur le thème "La joie d’être prêtre : consacré pour le salut du monde !" Quelques prêtres du Québec, dont le Supérieur général du Séminaire de Québec, Mgr Hermann Giguère P.H. y participeront. Cette retratie n'est pas sans rappeler les premières du genre qui eurent lieu à l'initiative du Père Tom Forrest, alors directeur ddu bureau international de l'ICCRO, à Rome en 1988 et en 1990.



Vue de la vieille église d`Ars et du sanctuaire
Vue de la vieille église d`Ars et du sanctuaire
Message vidéo du pape aux participants

Cette retraite entre bien dans l'Année sacerdotale que le pape a annoncée 'à l’occasion du jubilé des 150 ans de la mort du curé d’Ars. Celle-ci a commencé le 19 juin 2009 pour se terminer par un Congrès mondial des prêtres de toutes les parties du monde convoqués spécialement par le pape à Rome du 9 au 11 juin 2010. Voir notre article en cliquant ici.

L.organisation de la Retraite internationale à Ars est sous la présidence de Mgr Guy Bagnard, évêque du diocèse de Belley-Ars. La retraite est prêchée par le cardinal Christoph Schönborn, archevêque de Vienne et traduite simultanément en plusieurs langues. La Congrégation pour le clergé a encouragé cette initiative souhaitant que « le curé d’Ars devienne le modèle de chaque existence sacerdotale, fondée essentiellement sur un rapport authentique au Christ unique Sauveur, modelée par un profond esprit de prière, dans la communion vivante de l’Église, pour son propre salut et celui de ses frères ».

Chaque journée est organisée autour d’un thème particulier :

- Ministère et vie sacerdotale; Aux sources de la miséricorde
- Prière et combat spirituel dans la vie du saint curé d’Ars
- Eucharistie et charité pastorale
- Prédication et mission
- Avec Marie au coeur de l’Eglise

Les principaux intervenants de cette Retraite sacerdotale internationale sont :

- Cardinal Christoph Schönborn, archevêque de Vienne
- Cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris
- Cardinal Christian Tumi, archevêque de Douala
- Mgr Guy Bagnard, évêque de Belley-Ars
- Mgr Joseph Grech, évêque de Sandhurst (Australie)
- Père Philippe Caratgé, modérateur général de la société Jean Marie Vianney
- Père Jacques Philippe, prêtre de la communauté des Béatitudes
- Patti Gallagher Mansfield, renouveau charismatique
- Emmir Nogueira, cofondatrice de la communauté Shalom
- Jean Vanier, fondateur de l'Arche et de Foi et Lumière

Consulter le site internet dédié à la Retraite.

Voici en détail le programme de chaque journée:

PROGRAMME DE LA RETRAITE


Tous les jours :
- 9h : Laudes
- 16h30 : adoration
- 18h : Vêpres
- Chapelet, confessions, accompagnement

Le Saint-Sacrement sera exposé 24h sur 24

Dimanche 27 septembre : accueil et présentation de la démarche jubilaire en cette année du 150ème anniversaire de la mort du saint Curé.

Lundi 28 septembre : Ministère et vie sacerdotale

- 9h30-11h : Enseignement du Cardinal Christoph Schönborn : La vocation sacerdotale : Consacrés pour le salut du monde.
- 11h30 : Messe présidée par le Cardinal Cláudio Hummes (Préfet de la Congrégation pour le Clergé, Vatican)
- 15h : Intervention du Cardinal Cláudio Hummes : La joie d’être prêtre aujourd’hui.
- 15h45 :Père Philippe Caratgé (Modérateur SJMV Ars-France) : Ars, terre de grâce.
- 20h15 : méditation des habitants d’Ars sur le saint curé.

Mardi 29 septembre : Aux sources de la miséricorde (Saints Michel, Gabriel et Raphaël)

- 9h30-11h : Enseignement du Cardinal Christoph Schönborn : Dieu riche en miséricorde.
- 11h30 : Messe par le Cardinal André Vingt-Trois (Paris, France)
- 15h30 : Enseignement de Mgr Guy-Marie Bagnard (Belley-Ars, France) : Le Curé d’Ars, témoin de la miséricorde.
- 20h15 : Soirée miséricorde animée par le Père Jacques Philippe (Communauté des Béatitudes, France)

Mercredi 30 septembre : Prière et combat spirituel dans la vie du saint Curé (Saint Jérôme)

- 9h30-11h : Enseignement du Cardinal Christoph Schönborn : Prière et combat spirituel.
- 11h30 : Messe présidée par le Cardinal Sean O’Malley (Boston, USA)
- 15h : Emir Nogueira (cofondatrice de la communauté Shalom, Brésil) et Mme Patti Mansfield (USA) : Aimer et être aimé : quelle affectivité pour le prêtre ?
- 20h15 : Veillée animée par le Cardinal Sean O’Malley : Réconciliation et guérison, charité et pénitence.

Jeudi 1er octobre : Eucharistie et Charité Pastorale (Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus)

- 9h30-11h : Enseignement du Cardinal Christoph Schönborn : Eucharistie et Charité pastorale.
- 11h15 : adoration eucharistique suivie de la prière pour l’effusion de l’Esprit Saint
- 15h-19h : introduction au lavement des pieds par Jean Vanier (L’Arche, France). Messe présidée par le Cardinal Christoph Schönborn. Renouvellement des promesses sacerdotales. Après l’oraison finale, départ de la grande procession du Saint-Sacrement dans les rues d'Ars.

Vendredi 2 octobre : Prédication et Mission (Saints Anges Gardiens)

- 9h30-11h : Enseignement du Cardinal Christoph Schönborn : Prédication et Mission.
- 11h30 : Messe présidée par le Cardinal Tumi (Douala, Cameroun)
- 15h30-16h45 : Témoignages missionnaires et apostoliques : Mgr Alberto Taveira (Palmas, Brésil) et Mgr Joe Grech (Sandhurst, Australie)
- 20h15 : Veillée animée par Mgr Joe Grech et Mgr Alberto Taveira: pour une dynamique missionnaire dans le souffle de l'Esprit.

Samedi 3 octobre : Avec Marie au cœur de l’Eglise
- 9h30-11h : Enseignement du Cardinal Christoph Schönborn : L’importance de Marie dans la vie du prêtre.
- 11h30 : Messe présidée par le Cardinal Philippe Barbarin (Lyon, France) avec bénédiction solennelle
- 14h : Départ



[


MESSAGE VIDÉO DU PAPE BENOÎT XVI
AUX PARTICIPANTS À LA
RETRAITE SACERDOTALE
INTERNATIONALE

 

Chers frères dans le sacerdoce,

Vous l’imaginez aisément, j’aurais été extrêmement heureux de pouvoir être des vôtres pour cette retraite sacerdotale internationale autour du thème : « La joie du prêtre consacré pour le salut du monde ». Vous y participez nombreux et vous bénéficiez des enseignements du Cardinal Christophe Schönborn. Je le salue cordialement ainsi que les autres prédicateurs et l'Evêque de Belley-Ars, Mgr Guy-Marie Bagnard. Je dois me contenter de vous adresser ce message enregistré, mais veuillez croire qu’à travers ces quelques mots, c’est à chacun d’entre vous que je parle de la manière la plus personnelle qui soit, car, comme le dit saint Paul : « Je vous porte dans mon cœur, vous qui … vous associez tous à ma grâce » [1].

Saint Jean-Marie Vianney soulignait le rôle indispensable du prêtre lorsqu'il disait : « Un bon pasteur, un pasteur selon le cœur de Dieu, c’est là le plus grand trésor que le bon Dieu puisse accorder à une paroisse, et un des plus précieux dons de la miséricorde divine » [2]. En cette Année sacerdotale, nous sommes tous appelés à explorer et redécouvrir la grandeur du Sacrement qui nous a configurés à jamais au Christ Souverain Prêtre et qui nous a tous « sanctifiés dans la vérité » [3].

Choisi d’entre les hommes, le prêtre reste l’un d’eux et il est appelé à les servir en leur donnant la vie de Dieu. C’est lui qui « continue l’œuvre de rédemption, sur la terre » [4]. Notre vocation sacerdotale est un trésor que nous portons dans des vases d’argile [5]. Saint Paul a exprimé avec bonheur l’infinie distance qui existe entre notre vocation et la pauvreté des réponses que nous pouvons donner à Dieu. Il y a, de ce point de vue, un lien secret qui unit l’année paulinienne à l’année du prêtre. Nous gardons présente à nos oreilles et à l’intime de notre cœur l’exclamation émouvante et confiante de l’Apôtre qui a dit : « Lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort » [6]. La conscience de cette faiblesse ouvre à l’intimité de Dieu qui, donne force et joie. Plus le prêtre persévère dans l’amitié de Dieu, plus il continuera l’œuvre du Rédempteur sur la terre [7]. Le prêtre n’est pas pour lui, il est pour tous [8].

C’est bien là que réside l’un des défis majeurs de notre temps. Le prêtre, homme de la Parole divine et du sacré certes, doit aujourd’hui plus que jamais être un homme de la joie et de l’espérance. À des hommes qui ne peuvent plus concevoir que Dieu soit pur Amour, il affirmera toujours que la vie vaut la peine d’être vécue et que le Christ lui donne tout son sens parce qu’Il aime les hommes, tous les hommes. La religion du Curé d’Ars est une religion du bonheur, non une recherche morbide de la mortification, comme on l’a cru parfois : « Notre bonheur est trop grand ; non, non, jamais nous ne le comprendrons » [9] disait-il, ou encore : « Lorsque nous sommes en route et que nous apercevons un clocher, cette vue doit faire battre notre cœur comme la vue du toit où demeure son bien-aimé fait battre le cœur de l’épouse » [10]. Ici, je veux saluer avec une affection toute particulière ceux d’entre vous qui ont la charge pastorale de plusieurs clochers et qui se dépensent sans compter pour maintenir une vie sacramentelle dans leurs différentes communautés. La reconnaissance de l’Eglise est immense pour vous tous ! Ne perdez pas courage, mais continuez à prier et à faire prier pour que de nombreux jeunes acceptent de répondre à l’appel du Christ qui ne cesse de vouloir faire grandir le nombre de ses apôtres pour moissonner ses champs.

Chers prêtres, pensez aussi à l’extrême diversité des ministères que vous exercez au service de l’Eglise. Pensez au grand nombre de messes que vous avez célébrées ou célébrerez, en rendant chaque fois le Christ réellement présent sur l’autel. Pensez aux innombrables absolutions que vous avez données et donnerez, en permettant à un pécheur de se laisser relever. Vous percevez alors la fécondité infinie du sacrement de l’Ordre. Vos mains, vos lèvres, sont devenues, l’espace d’un instant, les mains et les lèvres de Dieu. Vous portez le Christ en vous ; vous êtes, par grâce, entrés dans la sainte Trinité. Comme le disait le saint Curé : « Si on avait la foi, on verrait Dieu caché dans le prêtre comme une lumière derrière un verre, comme un vin mêlé avec de l’eau » [11]. Cette considération doit amener à harmoniser les relations entre prêtres afin de réaliser cette communauté sacerdotale à laquelle exhortait saint Pierre [12] pour bâtir le corps du Christ et vous construire dans l'amour [13].

Le prêtre est l’homme de l’avenir : il est celui qui a pris au sérieux les paroles de Paul : « Vous êtes ressuscités avec le Christ : recherchez les choses d’en-haut ! » [14]. Ce qu’il fait sur terre est de l’ordre des moyens ordonnés à la Fin ultime. La messe est ce point unique de jonction entre les moyens et la Fin, puisqu’elle nous donne déjà de contempler, sous l’humble apparence du pain et du vin, le Corps et le Sang de Celui que nous adorerons dans l’éternité. Les phrases simples et denses du saint Curé sur l’Eucharistie nous aident à mieux percevoir la richesse de ce moment unique de la journée où nous vivons un face à face vivifiant pour nous-mêmes et pour chacun des fidèles. « On ne comprendra, écrivait-il, le bonheur qu’il y a de dire la messe que dans le ciel ! » [15]. C’est pourquoi je vous encourage à fortifier votre foi et celles des fidèles dans le Sacrement que vous célébrez et qui est la source de la vraie joie. Le saint d’Ars s’écriait : « Le prêtre doit avoir la même joie (que les apôtres) en voyant Notre Seigneur qu’il tient entre ses mains » [16].

En rendant grâce pour ce que vous êtes et ce que vous faites, je vous redis : « Rien ne remplacera jamais le ministère des prêtres au cœur de l’Église ! » [17]. Vivants témoins de la puissance de Dieu à l’œuvre dans la faiblesse des hommes, consacrés pour le salut du monde, vous demeurez, mes chers frères, choisis par le Christ lui-même afin d’être, grâce à Lui, sel de la terre et lumière du monde. Puissiez-vous durant cette retraite spirituelle, expérimenter de manière profonde l'Intime indicible [18] pour être parfaitement unis au Christ afin d'annoncer son Amour autour de vous et d'être entièrement engagés au service de la sanctification de tous les membres du Peuple de Dieu. En vous confiant à la Vierge Marie, Mère du Christ et des prêtres, je vous donne à tous ma Bénédiction apostolique.

Le 28 septembre 2009


[1] Ph 1, 7.

[2] Le curé d’Ars, Pensées, présentés par l’abbé Bernard Nodet, Desclée de Brouwer, Foi Vivante, 2000, p. 101.

[3] Jn 17, 19.

[4] Nodet, p. 98.

[5] Cf. 2 Co 4, 7.

[6] 2 Co 12, 10.

[7] Cf. Nodet, p. 98.

[8] Cf. Nodet, p. 100.

[9] Nodet, p. 110.

[10] Ibid.

[11] Nodet, p. 97.

[12] Cf. 1 P 2, 9.

[13] Cf. Ep 4, 11-16.

[14] Col 3, 1.

[15] Nodet, p. 104.

[16] Ibid.

[17] Homélie à la messe du 13 septembre 2008 sur l’esplanade des Invalides, Paris.

[18] Saint Augustin, Les Confessions, III, 6, 11, BA 13, p. 383.

 

© Copyright 2009 - Libreria Editrice Vaticana

  


Mercredi 23 Septembre 2009
Lu 4377 fois




Actualités et documents | Allocutions et conférences | Homélies | Réflexions | Actualité SME Archives | SME-Info Archives | Nominations SME Archives | Année jubilaire François de Laval 2008 | Année sacerdotale | 350e du SME


Cliquez sur le nom de la rubrique au début de l'article pour avoir la liste des articles précédents dans la même rubrique.