Carrefour Kairos Hermann Giguère Page personnelle

DERNIÈRES HOMÉLIES
Cliquez sur DERNIÈRES HOMÉLIES pour lire l'homélie du dimanche. Bienvenue!

           

Homélie « La tempête apaisée : aller au-delà des apparences… » (Marc 4, 35-41)

Homélie aux candidats et aspirants au diaconat permanent de Québec Séminaire de Québec 1 février 2014, samedi de la 2e semaine du Temps ordinaire par Mgr Hermann Giguère P.H. Textes de l'Écriture: II Samuel 12, 1-7a 10-17 et Marc 4, 35-41,



Îcône moderne représentant l'épisode de la tempête apaisée raconté par l'évangliste Marc
Îcône moderne représentant l'épisode de la tempête apaisée raconté par l'évangliste Marc
Vous avez peut-être déjà fait une expérience spéciale qui vous a laissé une leçon comme par exemple éviter un accident d’auto ou encore vivre un conflit avec quelqu’un. Par la suite, vous vous êtes dit en laissant tomber l’émotion et en y repensant ; il y avait quelque chose à retenir pour moi là-dedans. C’est une expérience vécue, mais c’est aussi pour vous un enseignement.

I – Vraiment homme

Hé bien! pour les disciples dans l’épisode de la tempête apaisée racontée par saint Marc, c’est un peu la même chose. Ils se rappellent, après la mort de Jésus un événement marquant pour eux. Ils le racontent autour d’eux parce qu’ils ont réalisé qu’il s’agissait là non seulement d’une expérience où ils avaient été mal pris sur le lac, mais qu’il y avait là quelque chose d'autre à retenir, que c’était pour eux un enseignement sur Jésus. « Qui est-il donc, pour que même le vent et la mer lui obéissent? » se sont-ils demandés alors.

Quel est cet enseignement? Il y a d’abord une première chose qui nous frappe dans le récit concernant Jésus : C’est qu’il est bien un homme, qu’il est bien humain comme nous tous. La nature divine ne paraît pas dans son aspect physique, il est entièrement homme. Après une journée de prédication, le soir venu Jésus veut s’éloigner de la foule. Il est fatigué, il cherche un peu de repos. Il dort sur le coussin l’arrière. Les vagues, la tempête qui survient ne réussissent pas à le réveiller tellement il dort profondément. Ce sont ses disciples qui doivent lui crier dans les oreilles. Il se réveille.

Jusque là Jésus est comme nous tous. Fatigué il a besoin de sommeil et de repos, il n’échappe pas aux réalités de la vie ordinaire et courante.

II – Vraiment Dieu

Et pourtant, une fois réveillé, la réaction que les disciples ont retenue n’est pas celle d’un homme seulement. C’est la deuxième chose qui nous frappe dans le récit de saint Marc. Jésus agit comme Dieu lui-même aurait agi. Il se fait le maître du vent et de la mer. Il leur commande « Silence ».

Voilà que Jésus n’agit plus comme un homme ordinaire, la puissance de Dieu se manifeste en lui. Et c’est bien là qu’est l’essentiel à retenir de cet épisode. Il ne s’agit pas de savoir si c’est possible : tout est possible à Dieu, mais il s’agit de voir ce qu’il y a là pour nos yeux de croyantes et de croyants. Et ce qu’il y a d’essentiel ici, c’est que les disciples perçoivent en Jésus une puissance qui lui vient d’ailleurs. Saint Jean dans son évangile fera dire à Jésus « Moi et le Père nous sommes uns, tout ce qui est à Lui est à moi ». Au baptême de Jésus dans le Jourdain déjà une voix s'était faite entendre lui disant : « Tu es mon Fils Bien-aimé, en toi j’ai mis ma joie et ma complaisance ».

Jésus ici se révèle comme quelqu’un rempli de la présence de Dieu. Mais parce qu’il est humain en tout, cette puissance reste cachée. Elle ne se révèle pas à tous, elle se révèle à ceux et celles qui s’approchent de Jésus par le cœur dans foi, qui vont au-delà des apparences. C’est saint Augustin qui disait des apôtres « Ils ont connu l’homme, il ont cru le Dieu en lui ». L’apôtre Pierre le confessera au nom de tous en disant de Jésus « Tu es le Christ Sauveur, le Fils du Dieu vivant ». Et Jésus lui répondra « Ce n’est pas la chair et le sang qui te font dire cela, mais mon Père qui est dans les cieux. »

III- Application

Aujourd’hui, nous faisons l’expérience de Jésus qui semble dormir … dans le monde, dans l’Église, en nous. Et pourtant, il est là toujours présent et puissant pour nous sauver comme le dit saint Paul au début de l’épître aux Romains. C’est notre foi qui est sollicité, qui a besoin de s’aviver, de se réveiller. Nous sommes invités aujourd’hui à devenir des personnes chercheuses de Dieu, des hommes et des femmes qui se laissent préoccuper par le message et la personne de Jésus, qui se convertissent de jour en jour. C’est en ouvrant notre coeur que de plus en plus nous découvrirons que Jésus est la porte et le chemin qui mènent à Dieu.

Retenons ceci : Jésus se laisse découvrir. Il ne s’impose pas comme un importun, comme quelqu’un qui viendrait nous brimer, nous violenter. Il est là. Il attend que nous fassions un bout de chemin. « Voici que je me tiens à la porte, nous dit l’Apocalypse, si quelqu’un m’ouvre, j’entrerai, je m’assoirai et je souperai avec lui ».

Conclusion

Dans cette messe qui est le repas du Seigneur, prenons le temps de nous asseoir avec Jésus, et de le découvrir de plus en plus au cœur de note vie comme celui qui est la porte et le chemin vers Dieu.

Amen!

Mgr Hermann Giguère, P.H.
29 janvier 2014


Mardi 28 Janvier 2014
Lu 1458 fois




Actualités et documents | Allocutions et conférences | Homélies | Réflexions | Actualité SME Archives | SME-Info Archives | Nominations SME Archives | Année jubilaire François de Laval 2008 | Année sacerdotale | 350e du SME


Cliquez sur le nom de la rubrique au début de l'article pour avoir la liste des articles précédents dans la même rubrique.




Derniers tweets
Homélie pour le 16e dimanche du temps ordinaire Année A (Mathieu 13, 24-30) - Parabole... https://t.co/TC3OBE42YZ https://t.co/8h0ZDtIpHh
RT @CentreFdL: François de Laval dans les rues de Québec pour l'été. Voir l'album de Daniel Abel: https://t.co/1egIsiyfJ1 https://t.co/M3QS…
RT @Ant_Robitaille: Un chantre du post-nationalisme qui nous sert une réflexion racisante! Tellement débile. https://t.co/PagtUyGf7M
Homélie pour le 15e dimanche du temps ordinaire Année A (Mathieu 13, 1-23) : « Le semeur... https://t.co/Z0MRNoMqSV https://t.co/hJWgyrsOi5
Joannie Rochette : de la glace… à la médecine - La Presse+ https://t.co/0FBsSVdUQU via @lp_lapresse