Carrefour Kairos Hermann Giguère Page personnelle

DERNIÈRES HOMÉLIES
Cliquez sur DERNIÈRES HOMÉLIES pour lire l'homélie du dimanche. Bienvenue!

           

Le monument du 350e anniversaire de la fondation du Séminaire de Québec par Lucienne Cornet

Dévoilé le 15 octobre 2013, le monument soulignant le 350e du Séminaire de Québec est situé le long de l'allée menant à l'entrée de la cour intérieure du Séminaire, au 1, côte de la Fabrique et est l’oeuvre de madame Lucienne Cornet. Le monument a été subventionné par le Séminaire de Québec auquel se sont unis la Commission de la capitale nationale du Québec et la Ville de Québec qui ont accepté de participer à l'érection de cette œuvre commémorative soulignant les 350e ans de la fondation du Séminaire de Québec..



Photo Daniel Abel
Photo Daniel Abel
L'œuvre de Lucienne Cornet intitulée “Entre terre et ciel” se décrit comme une colonne à section carrée terminée par un chapiteau, supportant un clocher surmonté d'une croix, traversant une série de cercles dessinant la structure d'une sphère armillaire. L’inscription d’un texte de Mgr François de Laval parcours un des cercles : « Ce que la main de Dieu fait nous sert admirablement bien quoique nous n’en voyions pas si tôt les effets»

Pour madame Françoise Mercure, présidente de la Commission de la capitale nationale, il était tout naturel pour la Commission de s’associer à un tel projet : « Ça fait partie du volet promotion de notre mandat, ce qui nous permet de faire ressortir l’aspect patrimonial. Nous avons défrayé les coûts de l’aménagement de l’œuvre et nous avons participé au comité de sélection de l’artiste qui a créé l’œuvre, Lucienne Cornet». Profitant de cette occasion, le ministre Maka Kotto a procédé à la désignation de la date de fondation du Séminaire de Québec, le 26 mars 1663, comme la date d’un événement historique national au sens et en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.
L’archevêque émérite de Québec, Mgr Maurice Couture, a procédé à la bénédiction de l’œuvre. La plupart des prêtres du Séminaire étaient présents pour cette cérémonie ainsi que monsieur le maire Régis Labeaume, madame la ministre Agnès Maltais, monsieur le ministre Maka Koto et le recteur de l’Université Laval, autrefois œuvre du Séminaire, monsieur Denis Brière.

Allocution du Supérieur général du Séminaire de Québec, monsieur le chanoine Jacques Roberge.


Madame la Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Ministre responsable de la Condition féminine et ministre responsable des régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches, madame Agnès Maltais
Monsieur le Ministre de la Culture et des Communications, monsieur Maka Koto
Monsieur le Maire de Québec,
Madame la présidente et directrice générale de la Commission de la capitale nationale du Québec, madame Françoise Mercure
Mgr Couture, Archevêque émérite de Québec,
Madame Lucienne Cornet,
Distingués invités,

350 ans après la fondation du Séminaire de Québec par le Bienheureux François de Laval, nous sommes réunis ici pour l’inauguration d’un monument rappelant le rôle important joué par le Séminaire de Québec dans la société québécoise tout au long de son histoire, et cela, tant au plan de l’éducation de la foi, de l’enseignement, des arts, de la culture française en Amérique et de la conservation d’un riche patrimoine archivistique et architectural. La communauté des prêtres du Séminaire est vraiment fière de son histoire et de l’œuvre colossale réalisée par ses prédécesseurs.

Les événements festifs de cette année jubilaire nous ont permis de revisiter les grands moments de l’histoire du Séminaire. Toutefois, ces activités du 350e risquent fort de tomber dans l’oubli assez rapidement et leurs traces iront s’ajouter à nos archives. C’est pourquoi le Séminaire, sur recommandation du Comité des fêtes du 350e, a accepté de faire ériger ce monument qui rappellera aux visiteurs et aux générations à venir, l’œuvre importante du Séminaire de Québec. Ce monument est un legs tangible des Fêtes du 350e, mais il n’est pas que cela, il est aussi un jalon, une borne qui indique la route à suivre et ouvre sur de nouveaux horizons.

Madame Lucienne Cornet, l’artiste qui a été retenue pour la réalisation de ce monument, nous a expliqué comment son œuvre, tout en évoquant le passé, nous invite à rêver d’avenir et à inventer de nouvelles avenues qui nous permettront de continuer à servir notre Diocèse et toute la société québécoise.

En terminant, j’aimerais remercier de façon toute spéciale la Commission de la capitale nationale et la Ville de Québec qui nous ont accompagnés tout au long de la réalisation de ce projet. De plus, la Commission de la capitale nationale a pris totalement en charge l’aménagement du site et l’implantation du monument.

Au nom de la communauté des prêtres du Séminaire, je vous dis notre reconnaissance pour votre précieuse collaboration et votre généreuse contribution. Merci également à vous tous ici présents. Votre présence demeure un signe d’attachement et de reconnaissance envers la communauté des prêtres du Séminaire de Québec.

15 octobre 2013




Dimanche 17 Novembre 2013
Webmestre
Lu 690 fois




Actualités et documents | Allocutions et conférences | Homélies | Réflexions | Actualité SME Archives | SME-Info Archives | Nominations SME Archives | Année jubilaire François de Laval 2008 | Année sacerdotale | 350e du SME


Cliquez sur le nom de la rubrique au début de l'article pour avoir la liste des articles précédents dans la même rubrique.