Carrefour Kairos Hermann Giguère Page personnelle

DERNIÈRES HOMÉLIES
Cliquez sur DERNIÈRES HOMÉLIES pour lire l'homélie du dimanche. Bienvenue!

           

Prêtres du Séminaire...pour un jour - « ne formant qu’une seule famille » (François de Laval)

Allocution du Supérieur général lors de la Journée des prêtres à l’occasion de l’Anniversaire de la fondation du Séminaire de Québec dans le cadre de l’ANNÉE JUBILAIRE FRANÇOIS DE LAVAL 2008 et des FÊTES DU 400e DE QUÉBEC. Mercredi, le 26 mars 2008, 11h30. Chapelle du Musée de l’Amérique française à Québec.



Le cardinal Ouellet et le Supérieur général
Le cardinal Ouellet et le Supérieur général
Lorsque j’ai été nommé Supérieur général du Séminaire, mon confrère et ami, Laval Bolduc, pour ne pas le nommer, m’a dit, je m’en rappelle très bien, en me félicitant` : «Hermann, j’espère que tu te rappelleras que lorsque Mgr de Laval a fondé le Séminaire de Québec, c’était pour servir de clergé à son diocèse et que tous les prêtres diocésains alors faisaient partie du Séminaire ». Hé bien ! cher Laval, ton vœu est accompli… pour une journée du moins. En effet, aujourd’hui les prêtres du diocèse se retrouvent « ne formant qu’une seule famille » comme le souhaitait le bienheureux François de Laval. Pour une journée tous les prêtres du diocèse sont prêtres du Séminaire…même les anciens de Lévis dont je suis, ce qui n’a pas empêché Mgr Couture de me nommer en 2002 Supérieur général du Séminaire, ce qui n’était jamais arrivé auparavant m’ont dit plusieurs confrères plus anciens. Mgr Couture, je puis vous dire que je n’ai senti depuis ce temps aucune amertume de la part de mes confrères du Séminaire, loin de là.

Revenons à la fête de reconnaissance d’aujourd’hui. Le Conseil du Séminaire et le comité organisateur ont voulu mettre cette fête sous le signe de la fraternité et du partage. Le presbyterium du diocèse de Québec est riche d’un héritage qu’il a toujours entretenu de diverses façons.

Permettez-moi de faire appel aux souvenirs de mes confrères de Grand Séminaire et des confrères plus anciens. Les moments de fraternité se déclinent sur divers registres. Je pense en particulier aux retraites annuelles des prêtres au Grand Séminaire où séminariste je servais les tables. Ces retraites étaient impressionnantes pour une jeune qui y côtoyait des confrères heureux, « ricaneux » même parfois, mais qu’on sentait proches les uns des autres. Les temps libres permettaient les rencontres de toutes sortes et des partages enrichissants et aussi « détendants ». Pour plusieurs ici présents, je sens que ce souvenir en évoque plusieurs autres, comme les déjeuners au presbytère après la messe durant les vacances etc. À vous de les partager au cours de la journée.

Je ne voudrais pas me cantonner dans les souvenirs anciens, car la fraternité vécue dans le presbyterium a franchi le cap de Vatican II sans perdre trop de plumes. En effet, les années qui ont suivies, jusqu’à maintenant, ont vu naître le Conseil presbytéral, les Assemblée du clergé, les réunions des APR (Assemblées des prêtres régionales), les Fraternités Jésus-Caritas et quoi encore.

C’est tout à l’honneur de mes confrères plus jeunes dont j’ai été le professeur, le directeur spirituel et l’animateur au Grand Séminaire, d’avoir tenu à traduire dans des formes nouvelles cette richesse de l’héritage de François de Laval. Comme le dit en boutade, un de mes confrères du Séminaire, lorsque nous sommes réunis pour un moment de partage, la plupart du temps autour de la table, « Mgr de Laval doit être bien content de ses prêtres ».

Hé bien ! Aujourd’hui, chers confrères, je suis sûr que Mgr de Laval est bien content de votre réponse à notre invitation. La communauté des prêtres du Séminaire, Supérieur en tête, a voulu par ce geste raviver de beaux souvenirs et garder vivant un héritage qui est toujours d’actualité. Comme disait avec justesse le grand journaliste catholique Georges Hourdin : « La fidélité à l’Évangile n’est pas derrière nous, elle est devant nous ». Soyons prêts à « aller à toute rencontre ».comme le souhaitait Mgr de Laval dans l’Acte de fondation du Séminaire en 1663.

Je m’arrête car j’ai peut-être déjà abusé un peu de votre temps. Permettez-moi, cependant, en terminant de remercier Mgr l’Archevêque, le cardinal Ouellet, et ses auxiliaires de leur présence chaleureuse à cette rencontre. Et comment ne pas rendre grâces aussi pour la présence de « Mgr l’Ancien », Mgr Couture, de Mgr Noël, que plusieurs parmi nous ont eu comme professeur.
Permettez-moi aussi de féliciter les jubilaires qui seront honorés tout à l’heure avant le dessert. Que le Seigneur continue de vous soutenir et de vous accompagner.

J’aimerais aussi, puisque l’occasion ne reviendra pas, dire un merci bien senti aux organisateurs et organisatrices de cette fête, en particulier à l’abbé Jacques Gourde et à Sœur Lucienne Boisvert qui assurent la coordination des toues les fêtes de l’ANNÉE JUBILAIRE FRANÇOIS DE LAVAL 2008, à l’abbé Michel Camiré, toujours disponible pour la santé et le bien-être des prêtres ainsi qu’à ma secrétaire si débrouillarde et si efficace, madame Martine Duplain qui s’est occupée notamment de toute la question du stationnement, ce qui n’est pas une mince affaire dans le Vieux Québec. Elle a même réussi à « charmer » les fonctionnaires de la Ville de Québec pour que des places nous soient réservées au stationnement de l’Hôtel de Ville. J’étends mes remerciements aux bénévoles séminaristes et prêtres et aux employés qui s’occupent de nous guider dans les dédales du Séminaire.

Enfin, c’est à vous tous, chers confrères que s’adressent mes remerciements. Ce moment de fraternité sacerdotale restera gravé dans nos mémoires et il sera un puissant stimulant à avancer avec audace à l’exemple de François de Laval qui est pour nous un modèle à redécouvrir.

Que cette ANNÉE JUBILAIRE FRANÇOIS DE LAVAL 2008 soit une occasion de nous laisser rassembler par celui dont la vie et l’audace demeurent toujours des sources d’inspiration et d’élan.

Merci !

Mgr Hermann Giguère P.H..
26 mars 2008
En l’Anniversaire de la fondation du Séminaire de Québec


Mercredi 26 Mars 2008
Lu 4859 fois



Actualités et documents | Allocutions et conférences | Homélies | Réflexions | Actualité SME Archives | SME-Info Archives | Nominations SME Archives | Année jubilaire François de Laval 2008 | Année sacerdotale | 350e du SME


Cliquez sur le nom de la rubrique au début de l'article pour avoir la liste des articles précédents dans la même rubrique.




Derniers tweets
Homélie pour le 25e dimanche du temps ordinaire Année B « De quoi discutiez-vous en chemin ? » Homélies dominicales… https://t.co/uU8USBf9Gk
Homélie pour le 24e dimanche du temps ordinaire Année B « Pour vous, qui suis-je ? » Homélies dominicales pour les… https://t.co/uRpz6ySCLY
Atmosphère électrisante au lancement de l’année pastorale du diocèse de Québec! Fraternité, élan et communion! https://t.co/1o4raHuv2C
Homélie pour le 23e dimanche du temps ordinaire Année B « Ouvre-toi! Effata! » Homélies dominicales pour les temps… https://t.co/1BqvIMSxkj
Homélie pour le 22e dimanche du temps ordinaire Année B « Au-delà des pratiques... » Homélies dominicales pour les… https://t.co/40iELYzYqj