Carrefour Kairos Hermann Giguère Page personnelle

DERNIÈRES HOMÉLIES
Cliquez sur DERNIÈRES HOMÉLIES pour lire l'homélie du dimanche. Bienvenue!

           

« Vienne le Sauveur… » Homélie pour le samedi de la 1ère semaine de l’Avent (Année B)

Homélie aux candidats et aspirants au diaconat permanent de Québec au Séminaire de Québec, le 5 décembre 2014 par Mgr Hermann Giguère P.H. Textes de l'Écriture: Isaïe 30,19-21.23-26; Mathieu 9,35-10,1.6-8.



Jésus lisant Isaïe dans la synagogue de Nazareth (crédits photo Véronique Belen)
Jésus lisant Isaïe dans la synagogue de Nazareth (crédits photo Véronique Belen)
Introduction

J’ai été accroché par les termes de blessures, de guérison, de purification qu’on trouve dans les lectures d’aujourd’hui et pour moi il y a là un fil conducteur très inspirant pour vivre le temps de l’Avent cette année.

I – Un salut annoncé

Regardons ce que dit le texte de la première lecture inspirée d’Isaïe. Il trace un portrait idyllique de la vie du peuple d’Israël : « jamais plus tu ne pleureras…le Seigneur te donnera du pain, de l’eau, la pluie, les ruisseaux etc. ».

Tout ce récit s’appuie sur une bonne nouvelle que le prophète laisse tomber à la fin du texte, elle s’appuie sur « le jour où le Seigneur pansera la blessure de son peuple et guérira ses meurtrissures ».

Voilà la bonne nouvelle! Dieu viendra sauver son peuple et tout sera changé. Un monde nouveau apparaîtra.

II - Un salut réalisé

Dans le texte de l’évangile selon saint Mathieu que nous venons de lire, Jésus agit dans la droite ligne de la prophétie d’Isaïe. Il parcourt les villes et les villages en proclamant la Bonne Nouvelle du Royaume et en guérissant toute maladie et toute infirmité. Il est le salut en action. Ce qu’annonce le prophète, il le réalise.

Souvenez-vous de sa prédication dans la synagogue de Nazareth que raconte saint Luc où Jésus lit ce passage du prophète Isaïe : « L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés, pour publier une année de grâce du Seigneur. » « Ensuite, continue saint Luc, il roula le livre, le remit au serviteur, et s'assit. Tous ceux qui se trouvaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur lui. Alors il commença à leur dire: ‘Aujourd'hui cette parole de l'Écriture, que vous venez d'entendre, est accomplie’. » (Luc 4, 18-21)

Le Salut est arrivé en Jésus. Les blessures sont guéries, le mal est vaincu, un monde nouveau est commencé. La vision du prophète prend corps dans la vie et le ministère de Jésus qui guérit toute infirmité, qui se laisse toucher par la misère des foules abattues, qui leur apporte libération et salut.

Il le fera en se faisant le Serviteur souffrant et en se donnant lui-même totalement à l’amour du Père miséricordieux.

III - Un salut à venir

Qu’en est-il de nous ? Ce que Jésus dit aux disciples est aussi ce qu’il nous dit et nous invite à faire : « Allez vers les brebis perdues… Sur votre route proclamez que le Royaume des cieux est tout proche… guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. ».

Oui vous avez bien entendu : allez, proclamez, guérissez, ressuscitez, purifiez, chassez...» En somme, laissez -vous prendre par les misères autour de vous, faites votre part avec vos pauvres moyens confiants que Dieu est celui qui guérit toutes les blessures que nous portons, ressuscite ceux et celles qui se sentent écrasés et découragés, purifie ce qui a besoin de grandir et chasse les forces du mal à l’œuvre dans le monde.

Conclusion

Un salut annoncé, un salut réalisé, un salut à venir Ces trois stades complémentaires et concomitants remplissent le mouvement du salut en Jésus-Christ Sauveur.

C’est pourquoi, nous entrons avec joie chaque année dans le temps de l’Avent qui nous permet d’accueillir aujourd’hui dans nos vies telles qu’elles se déroulent maintenant ce cadeau de la rosée qui tombe du ciel comme le dit l’hymne « Rorate coeli », hymne traditionnelle de l’Avent inspiré d’Isaïe (45, 8).

« Voici le chemin et prends-le… et le pain que produira la terre sera riche et nourrissant » nous disait tout à l’heure la première lecture. Ce pain nous l’avons aujourd’hui dans l’Eucharistie. Que cette eucharistie nous entraîne encore plus loin sur le chemin du Salut.

Écoutons ces paroles d’Isaïe (45, 8):

« Vienne la rosée sur la terre,
Naisse l’espérance en nos cœurs.
Brille dans la nuit la lumière.
Bientôt va germer le Sauveur.
Au désert un cri s’élève :
Préparez les voies du Seigneur »


Amen!


Mgr Hermann Giguère, P.H.
Le 5 décembre 2014

_______________________________________________


L'hymne Rorate Caeli est le chant par excellence du temps de l'Avent. Sa mélodie grégorienne continue de fasciner. Son refrain est tiré du Livre d'Isaïe (45,8) : "Cieux, épanchez-vous là-haut, et que les nuages déversent la justice, que la terre s’ouvre et produise le salut". Cet hymne a ceci de particulier qu'il reprend le Rorate Caeli entre chaque strophe. Voici le texte latin de cet hymne et une traduction tirée de WikiKto.

Pour écouter cet hymne interprété de façon magistrale
cliquez ici


___________________________________________________

TEXTE LATIN

R/. Rorate Cæli desuper, et nubes pluant justum.

1. Ne irascaris Domine, ne ultra memineris iniquitatis. ecce civitas sancta facta est deserta, Sion deserta est, Jerusalem desolata est, domus sanctificationis tuae et gloriae tuae, ubi laudaverunt te patres nostri.

R/. Rorate caeli desuper, et nubes pluant justum.

2. Peccavimus, et facti sumus tamquam immundus nos, et cecidimus quasi folium universi. et iniquitates nostrae quasi ventus abstulerunt nos, abscondisti faciem tuam a nobis, et allisisti nos in manu iniquitatis nostrae.

R/. Rorate caeli desuper, et nubes pluant justum.

3. Vide Domine afflictionem populi tui, et mitte quem missurus es : emitte Agnum dominatorem terrae, de petra deserti ad montem filiae Sion ut auferat ipse jugum captivitatis nostrae.

R/. Rorate caeli desuper, et nubes pluant justum.

4. Consolamini, consolamini, popule meus : cito veniet salus tua quare moerore consumeris, quia innovavit te dolor? Salvabo te, noli timere, ego enim sum Dominus Deus tuus, Sanctus Israel, redemptor tuus.

R/. Rorate caeli desuper, et nubes pluant justum.</poem>




__________________________________________________

VERSION FRANÇAISE

R./ Cieux , répandez d'en haut votre rosée et que les nuées fassent descendre le juste.

1. Ne te mets pas en colère, Seigneur, ne garde plus souvenir de l’injustice. Voici, la cité sainte est devenue déserte, Sion a été désertée, Jérusalem est en désolation, la maison de ta sanctification et de ta gloire, où nos pères avaient dit tes louanges.

R./ Cieux , répandez d'en haut votre rosée et que les nuées fassent descendre le juste.

2. Nous avons péché et sommes devenus impurs. Nous sommes tombés comme des feuilles mortes et nos iniquités nous ont balayés comme le vent. Tu as détourné de nous ta face, et nous as brisés sous le poids de nos fautes.

R./ Cieux , répandez d'en haut votre rosée et que les nuées fassent descendre le juste.

3. Vois, Seigneur, l’affliction de ton peuple, et envoie celui que tu dois envoyer : envoie l’Agneau, le maître de la terre, de Pétra dans le désert jusqu’à la montagne de ta fille Sion, afin qu’il ôte le joug de notre captivité.

R./ Cieux , répandez d'en haut votre rosée et que les nuées fassent descendre le juste.

4. Consolez-vous, consolez-vous, mon peuple : vite viendra ton salut, pourquoi es-tu consumé dans l’affliction, pourquoi la douleur se renouvelle-t-elle en toi ? Je te sauverai, n’aie pas peur, moi, je suis le Seigneur Dieu, le Saint d’Israël, ton Rédempteur.

R./ Cieux , répandez d'en haut votre rosée et que les nuées fassent descendr


Vendredi 5 Décembre 2014
Lu 444 fois




Actualités et documents | Allocutions et conférences | Homélies | Réflexions | Actualité SME Archives | SME-Info Archives | Nominations SME Archives | Année jubilaire François de Laval 2008 | Année sacerdotale | 350e du SME


Cliquez sur le nom de la rubrique au début de l'article pour avoir la liste des articles précédents dans la même rubrique.




Derniers tweets
Homélie pour le 16e dimanche du temps ordinaire Année A (Mathieu 13, 24-30) - Parabole... https://t.co/TC3OBE42YZ https://t.co/8h0ZDtIpHh
RT @CentreFdL: François de Laval dans les rues de Québec pour l'été. Voir l'album de Daniel Abel: https://t.co/1egIsiyfJ1 https://t.co/M3QS…
RT @Ant_Robitaille: Un chantre du post-nationalisme qui nous sert une réflexion racisante! Tellement débile. https://t.co/PagtUyGf7M
Homélie pour le 15e dimanche du temps ordinaire Année A (Mathieu 13, 1-23) : « Le semeur... https://t.co/Z0MRNoMqSV https://t.co/hJWgyrsOi5
Joannie Rochette : de la glace… à la médecine - La Presse+ https://t.co/0FBsSVdUQU via @lp_lapresse