Carrefour Kairos Hermann Giguère Page personnelle

DERNIÈRES HOMÉLIES
Cliquez sur DERNIÈRES HOMÉLIES pour lire l'homélie du dimanche. Bienvenue!

           

Année sacerdotale : Reportage sur le Congrès théologique international - Convegno teologico (Pontificia Università Lateranense) - tenu à l'Université du Latran le 11 et le 12 mars 2010)

À ce congrès théologique international - Convegno teologico internazionale - dont le thème reprenait celui de l'Année sacerdotale "Fidélité du Christ, fidélité du prêtre" qui se tenait à l'Université du Latran (Università Lateranense) à Rome, le cardinal Ouellet, archevêque de Québec, à l'invitation du cardinal Hummes, préfet de la Congrégation du Clergé, avait délégué le recteur du Grand Séminaire, l'abbé Mario Côté, le doyen de la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université Laval, l'abbé Marc Pelchat et le suprérieur général du Séminaire de Québec, Mgr Hermann Giguère,



Couverture du cahier des congressistes
Couverture du cahier des congressistes
Ces délégués se sont joints le 11 et le 12 mars 2010 à plus de 800 congressistes dans l'Aula Magna de l'Université du Latran à Rome. En plus des délégués des diocèses, les supérieurs de congrégations religieuses étaient invités ainsi que les présidents des conférences épiscopales et les évêques qui le désiraient. Les étudiants et étudiantes de l'Université du Latran qui particpaient à la rencontre pouvaient obtenir des crédits à condition de compléter leur participation par d'aures rencontres et un travail.

La rencontre s'est déroulée en trois sessions où des conférenciers présentaient leur point de vue sur les thèmes au programme (voir le programme). Leur exposé était donné en italien de façon générale, mais en plus de la traduction simultanée, on remettait aux congressistes leur texte écrit en italien. On peut écouter plusieurs communications en traduction française sur le site "annus sacerdotalis" en cliquant ici. Tous les textes remis aux congressistes (en italien) peuvent être lus ou téléchargés sur le même site. Cliquez ici.

L`Aula Magna de l'Université du Latran
L`Aula Magna de l'Université du Latran
Plutôt que de reprendre à la suite la série de conférences qu'on peut consulter dans le programme, nous nous contenterons ici de quelques notations sur des points qui ont attirés notre attention.

Le premier point est celui de l'insistance sur une herméneutique de la continuité. C'est le cardinal Carlo Caffara, archevêque de Bologne, qui s'est chargé de développer explicitement le thème qui est revenu plusieurs fois en relation avec les enseignements du pape Benoît XVI.

Un deuxième point concernant le célibat nous a frappé. Il s'agit du plaidoyer sur l'histoire du célibat du Père Stefan Heid, de l'isntitut pontifical d'archéologie chrétienne, qui pose les racines du célibat écclésiastique non seulement sur le plan de la discipline ecclésiastique, mais aussi sur le plan de l'essence du ministère ordonné (prêtres et évêques). Son argumentation historique est surprenante à première vue et se démarque considérablement des études comme celles de Cochini et Gryson dans ouvrages bien connus sur les origines du célibat ecclésiastique.

Échanges emtre participants
Échanges emtre participants
Une troisième notation qu'on pourrait faire serait de souligner le souci de présenter une vision du ministère ordonné dans le contexte de la culture actuelle. De ce point de vue, les exposés du professeur Manfred Lütz, consulteur de la congrégation pour le Clergé, sur le célibat ecclésiastique - profils psychospirituels, l'intervention de Mgr Willen Eijk, archevêque d'Utrecht, sur les expériences de discontinuité en rapport avec l'identité sacerdotale et celle du professeur Massimo Introvigne, directeur du CESNUR - Centro Studi sulle Nuove Religioni de Turin- sur les récentes mutations anthropologiques étaient des plus éclairants et stimulants, malgré que leur réalisme pouvait en surprende plus d'un à certains moments.

Une quatrième notation que nous voudrions laisser sur ce congrès qui fut des plus réussis est à l'effet qu le thème général "Fidélité du Chist, fidélité du prêtre" a été abordé non pas en lui-même, mais comme un occasion de présenter une vision du ministère presbytéral inspirée des textes du Magistère et des papes. Plusieurs questions théologiques sont restées dans l'ombre puisqu'on ne pouvait les aborder toutes dans le cadre restreint d'un congrès de deux jours. Il reste que le parcours d'ensemble était très riche.

Cette dernière notation nous permet de conclure en souhaitant que la réflexion se poursuive pour l'approfondissement de la théologie du ministères sacerdotal dans la sillage de "Presbyterotum ordinis" et de "Pastores dabo vobis". Et que l'élan des pasteurs s'en trouve nourri encore plus fortement. Le mot de conclusion improvisé du cardinal Hummes qui s'est enflammé dans une envolée remarquable sur la misson restera un moment fort de notre expérience.

Entrée du Saint-Père dans la Salle des bénédictions au Vatican
Entrée du Saint-Père dans la Salle des bénédictions au Vatican
Vendredi, le 12 mars 2010, en avant-midi, notre Saint-Père le pape a reçu les congressistes dans la Salle des bénédictions au-dessus du portique de Saint-Pierre-de-Rome. Devant les quelques 50 évêques et 500 prêtres qui participaient à cette rencontre, Benoît XVI a rappelé le « grand besoin » de « prêtres qui parlent de Dieu au monde et qui présentent le monde à Dieu ». « Des hommes qui ne soient pas soumis à des modes culturelles éphémères, mais qui soient capables de vivre authentiquement cette liberté que seule la certitude de l'appartenance à Dieu est en mesure de donner ». « Dans sa manière de penser, de parler, de juger les faits du monde, de servir et d'aimer, de rencontrer les personnes, même dans sa tenue, le prêtre doit retirer la force prophétique de son appartenance sacramentelle, de son être profond », a ajouté le pape. Par conséquent, il doit « se soustraire à la mentalité dominante qui tend à associer la valeur du ministre non pas à son être, mais seulement à sa fonction, méconnaissant ainsi l'œuvre de Dieu qui a des conséquences sur l'identité profonde de la personne du prêtre, le configurant à Lui de manière définitive ».

Le pape s'est également arrêté sur « l'identité sacerdotale », un thème « déterminant pour l'exercice du sacerdoce ministériel aujourd'hui et demain ». « Il est important de reconnaître la particularité théologique du ministère ordonné pour ne pas céder à la tentation de le réduire aux catégories culturelles dominantes », a-t-il expliqué. « Dans un contexte de sécularisation diffuse qui exclut progressivement Dieu de la sphère publique et de la conscience sociale partagée, le prêtre apparaît souvent comme un ‘étranger' », notamment en ce qui concerne « les aspects les plus fondamentaux de son ministère, comme ceux d'être un homme du sacré, soustrait au monde pour intercéder pour le monde ».

Le résumé de l'intervention du Saint Père est inspiré de la dépêche du 12 mars 2010 de l'Agence Zenit - Le monde vu de Rome Pour lire le texte intégral en anglais, cliquez ici.


La Saint-Père saluant les congressistes avant de s`adresser à eux
La Saint-Père saluant les congressistes avant de s`adresser à eux


Samedi 27 Mars 2010
Lu 4174 fois




Actualités et documents | Allocutions et conférences | Homélies | Réflexions | Actualité SME Archives | SME-Info Archives | Nominations SME Archives | Année jubilaire François de Laval 2008 | Année sacerdotale | 350e du SME


Cliquez sur le nom de la rubrique au début de l'article pour avoir la liste des articles précédents dans la même rubrique.