Carrefour Kairos Hermann Giguère Page personnelle

DERNIÈRES HOMÉLIES
Cliquez sur DERNIÈRES HOMÉLIES pour lire l'homélie du dimanche. Bienvenue!

           

Homélie pour le 28e dimanche du temps ordinaire Année C : « Le lépreux reconnaissant »

Homélies dominicales pour les temps liturgiques. Homélie pour le 28e dimanche du temps ordinaire Année C le 9 octobre 2022 par Mgr Hermann Giguère P.H. du Séminaire de Québec. Textes : 2 Rois 5, 14-17, 2 Timothée 2, 8-13 et Luc 17, 11-19.



Le  lépreux reconnaissant  (Crédits photo : Bernadette Lopez, alias Berna dans Évangile et peinture )
Le lépreux reconnaissant (Crédits photo : Bernadette Lopez, alias Berna dans Évangile et peinture )
Dans ce récit de l’évangile d’aujourd’hui qui raconte la guérison de dix lépreux, on a l’habitude de porter son attention spontanément sur le samaritain qui revient vers Jésus. On oublie les neuf autres. Je me suis demandé « Et eux, qu'est-ce qu’ils ont vécu? »

I – Les neuf autres

Au point de départ, ils sont là en groupe suppliant Jésus. Ils sont, dans la société du temps, mis à part, ils sont intouchables, ils sont impurs. Leur maladie est comme une blessure, une plaie que leurs frères et sœurs ne peuvent supporter.

Ils posent question finalement. Pourquoi sont-ils ainsi touchés? Le Dieu de bonté leur a-t-il tourné le dos pour qu’ils soient ainsi frappés? Ils sont sûrement en faute. Ils n’ont qu’à s’en prendre à eux. Leur présence (comme celle des handicapés de notre société d’aujourd’hui, peut-être) suscitent des questions sans réponse. On les cache ou les exclut.

II – Une rencontre qui change tout

Ces gens exclus et rejetés, vont faire une rencontre qui va changer leur vie. Ils font la rencontre de Jésus qui, lui, ne les rejette pas, mais qui en les envoyant aux prêtres où ils seront guéris indique qu’ils sont du peuple de Dieu à part entière, qu’ils sont aimés de Dieu, non pas exclus de sa miséricorde, mais purs et beaux aux yeux de Dieu.

Leur changement physique, leur guérison restaure l’image extérieure de cette beauté intérieure qu’ils ont. C’est la grâce de la rencontre avec Jésus qui opère cette transformation. Quand Jésus passe, le regard change. Quelque chose du véritable amour du vrai Dieu éclate et se manifeste toujours.

III – Le lépreux samaritain

Et, le samaritain?

Faut-il l’oublier? Certainement pas. Grâce à lui qui revient vers Jésus, nous comprenons que l’important ici ce n’est pas le cadeau reçu mais bien, au-delà du cadeau, la personne de l’auteur du don.

Pourquoi les parents sont-ils si heureux lorsque leur enfant leur présente un cadeau mal fagoté parfois comme un bouquet de fleurs écrasées ou un dessin malhabile?

Ce qui les rend heureux, ce n’est pas la valeur du cadeau, c’est que ça vient de leur enfant Ainsi de nous avec Dieu. « Ta foi t’a sauvé ».

Conclusion

Que cette messe nous centre sur l’Auteur de tous les dons, du don par excellence de l’Eucharistie, le Père de lumière qui nous donne son Fils.

Au moment de partager le Corps du Christ lorsque nous dirons « Seigneur je ne suis pas digne », que notre cœur et nos voix laissent jaillir une action de grâces fervente à celui de qui nous tenons la vie, mouvement et l’être pour le don de son Fils dans le pain et vin consacrés que nous partageons et qui nous permet de communier intimement avec Lui.

Amen!

Mgr Hermann Giguère P.H.
Faculté de théologie et de sciences religieuses
de l'Université Laval
Séminaire de Québec


4 octobre 2022


LECTURES DE LA MESSE
PREMIÈRE LECTURE
« Naaman retourna chez l’homme de Dieu et déclara : Il n’y a pas d’autre Dieu que celui d’Israël » (2 R 5, 14-17)
Lecture du deuxième livre des Rois

En ces jours-là,
le général syrien Naaman, qui était lépreux,
descendit jusqu’au Jourdain et s’y plongea sept fois,
pour obéir à la parole d’Élisée, l’homme de Dieu ;
alors sa chair redevint semblable à celle d’un petit enfant :
il était purifié !
Il retourna chez l’homme de Dieu avec toute son escorte ;
il entra, se présenta devant lui et déclara :
« Désormais, je le sais :
il n’y a pas d’autre Dieu, sur toute la terre, que celui d’Israël !
Je t’en prie, accepte un présent de ton serviteur. »
Mais Élisée répondit :
« Par la vie du Seigneur que je sers,
je n’accepterai rien. »
Naaman le pressa d’accepter, mais il refusa.
Naaman dit alors :
« Puisque c’est ainsi,
permets que ton serviteur emporte de la terre de ce pays
autant que deux mulets peuvent en transporter,
car je ne veux plus offrir ni holocauste ni sacrifice
à d’autres dieux qu’au Seigneur Dieu d’Israël. »

– Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 97 (98), 1, 2-3ab,3cd-4)
R/ Le Seigneur a fait connaître sa victoire
et révélé sa justice aux nations. (Ps 97, 2)

Chantez au Seigneur un chant nouveau,
car il a fait des merveilles ;
par son bras très saint, par sa main puissante,
il s’est assuré la victoire.

Le Seigneur a fait connaître sa victoire
et révélé sa justice aux nations ;
il s’est rappelé sa fidélité, son amour,
en faveur de la maison d’Israël.

La terre tout entière a vu
la victoire de notre Dieu.
Acclamez le Seigneur, terre entière,
sonnez, chantez, jouez !

DEUXIÈME LECTURE
« Si nous supportons l’épreuve, avec lui nous régnerons » (2 Tm 2, 8-13)
Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre à Timothée

Bien-aimé,
souviens-toi de Jésus Christ,
ressuscité d’entre les morts,
le descendant de David :
voilà mon évangile.
C’est pour lui que j’endure la souffrance,
jusqu’à être enchaîné comme un malfaiteur.
Mais on n’enchaîne pas la parole de Dieu !
C’est pourquoi je supporte tout
pour ceux que Dieu a choisis,
afin qu’ils obtiennent, eux aussi,
le salut qui est dans le Christ Jésus,
avec la gloire éternelle.

Voici une parole digne de foi :
Si nous sommes morts avec lui,
avec lui nous vivrons.
Si nous supportons l’épreuve,
avec lui nous régnerons.
Si nous le rejetons,
lui aussi nous rejettera.
Si nous manquons de foi,
lui reste fidèle à sa parole,
car il ne peut se rejeter lui-même.

– Parole du Seigneur.

ÉVANGILE
« Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger pour revenir sur ses pas et rendre gloire à Dieu ! » (Lc 17, 11-19)
Alléluia. Alléluia.
Rendez grâce à Dieu en toute circonstance :
c’est la volonté de Dieu à votre égard
dans le Christ Jésus.
Alléluia. (1 Th 5, 18)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
Jésus, marchant vers Jérusalem,
traversait la région située entre la Samarie et la Galilée.
Comme il entrait dans un village,
dix lépreux vinrent à sa rencontre.
Ils s’arrêtèrent à distance
et lui crièrent :
« Jésus, maître,
prends pitié de nous. »
À cette vue, Jésus leur dit :
« Allez vous montrer aux prêtres. »
En cours de route, ils furent purifiés.

L’un d’eux, voyant qu’il était guéri,
revint sur ses pas, en glorifiant Dieu à pleine voix.
Il se jeta face contre terre aux pieds de Jésus
en lui rendant grâce.
Or, c’était un Samaritain.
Alors Jésus prit la parole en disant :
« Tous les dix n’ont-ils pas été purifiés ?
Les neuf autres, où sont-ils ?
Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger
pour revenir sur ses pas et rendre gloire à Dieu ! »
Jésus lui dit :
« Relève-toi et va : ta foi t’a sauvé. »

– Acclamons la Parole de Dieu.




Mardi 4 Octobre 2022
Lu 1022 fois




Actualités et documents | Allocutions et conférences | Homélies | Réflexions | Actualité SME Archives | SME-Info Archives | Nominations SME Archives | Année jubilaire François de Laval 2008 | Année sacerdotale | 350e du SME


Cliquez sur le nom de la rubrique au début de l'article pour avoir la liste des articles précédents dans la même rubrique.