Ces notes son tirées de mon cours sur l'Histoire de la spiritualité chrétienne ancienne que j'ai donné pendant 15 ans à la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université Laval. Elles ont été prises lors de mon cours par mon assistante du temps, Micheline Robert. C'est pourquoi elles se ressentent du style oral et familier par moments. HG


Francisco de Zurbarán, (Crédits photo ; domaine public via Wikimedia Commons)
Francisco de Zurbarán, (Crédits photo ; domaine public via Wikimedia Commons)
Qui est saint Antoine le Grand ?

Antoine (251-356) est un Égyptien, un copte ou descendant des égyptiens du temps des Pharaons d'Égypte (ils sont encore 20 millions aujourd'hui). Il venait du milieu des paysans égyptiens ou fellahim. Le personnage est historique i.e. il a bel et bien existé. Il a joui d'une grande réputation même de son vivant. Celle-ci précède sa biographie et non l'inverse. Le but d'édification d'Athanase qui est un pasteur et un homme d'action ne s'oppose pas à la vérité historique. On pourrait dire qu'Athanase présente l'image d'Antoine que se faisaient les contemporains.

Antoine d'après la Vita Antonii de saint Athanase vit dans un petit village d'Égypte pas loin d'Alexandrie, d'une famille à l'aise, un illettré qui perd ses parents à 18 ans. Il s'occupe de sa jeune soeur. Un jour, à l'église, il entend lire Mathieu 19,21: "Si tu veux être parfait, va, vends tout et suis-moi". Cette phrase le frappe comme si c'était proclamé pour lui personnellement. Moment de conversion aui se préparait probablement depuis longtemps.

A partir de là, son expérience spirituelle devient une sorte de poursuite sans cesse plus profonde de Dieu dans sa vie. Cette poursuite de Dieu va amener Antoine à une fuite dans la solitude de plus en plus poussée. Il va aller au désert et va vivre pas loin de son village, puis dans un petit fortin abandonné; puis près la Mer Rouge, sur une montagne. Il deviendra quelqu'un d'assez connu et mourra à 105 ans.

Retenons en résumé:

1) Du point de vue historique, le personnage a existé réellement.

2) Antoine a été une figure exceptionnelle du désert. Il fut un de ceux qui jouissait d'une réputation au-dessus de la moyenne.

3) Autre élément très sûr: ses luttes contre le démon. Combat dans des tentations qu'il a eu à surmonter

4) Attachement à la pureté de la foi orthodoxe, contre les Ariens de l'époque: ceci est aussi un élément certain.

5) Autre élément certain: son origine copte, son état de laïc et l'époque où il a vécu: tout cela est confirmé aussi par d'autres textes

Dynamique de l'expérience spirituelle d'Antoine d'après Louis Bouyer


Caractéristique générale: pour lui, la vie du moine se présente comme une ascension perpétuelle, comme quelque chose sans cesse en mouvement: une anachorèse, c'est-à-dire un dépassement continuel dans la réponse à suivre Jésus.

Ainsi, pour Antoine, le moine n'est jamais arrivé au terme de son expérience. Ce n'est pas un idéal figé mais une vie spirituelle toujours progressante qui est faite essentiellement de passages ou d'étapes. Ce n'est pas une sorte d'escalier où l'on monte une marche et puis où on s'arrête en attendant de monter la suivante. Mais c'est une source qui grandit jusqu'à devenir un fleuve. C'est quelque chose qui coule et se répand, quelque chose en mouvement, donc pas statique. Athanase va donc structure son ouvrage autour de passages (ou seuils) pour décrire l'itinéraire spirituel d'Antoine.

a) Première étape ou premier seuil: passage d'une vie ordinaire à une vie de détachement effectif.

Épisode initial qui suit la conversion d'Antoine

Cette étape initiale est décrite dans les chapitres 1-7. Antoine va prendre conscience de l'appel au radicalisme évangélique et va abandonner tous ses biens; il va confier sa jeune soeur à un groupe de dames de la communauté chrétienne et va aller s'installer à l'écart du village où il va prendre conseils de solitaires. Il va travailler de ses mains, comme tresser des corbeilles ou des nattes ou se louer pour les récoltes. Il va prier le plus continuellement possible et réciter des versets de l'Écriture. Les moines apprenaient par coeur le Nouveau Testament et les psaumes et parfois toute la Bible. Athanase va caractériser cette étape par un terme précis en disant que pendant cette période les gens qui le voit vont l'appeler "l'ami de Dieu".

Ces premiers efforts invitent Antoine à un nouvel équilibre dans sa vie. Il va connaître des difficultés; même d'ordre sexuel. Cf. par. 5, mais petit à petit, il va arriver à un meilleur équilibre humain. La valeur dominante ou la valeur-signe de cette étape est une libération intérieure qui se fait progressivement pour s'éveiller à une conscience de soi vraiment humaine et chrétienne qui va être au principe d'un cheminement pour plu poussé.

b) La seconde étape est présentée en deux phases où s'opère le passage vers un détachement radical: de "radix" en latin, qui signifie racine, ce qui indique que c'est l'intérieur de la personne jusqu'aux pensées les plus intimes qui sera touché.

- Premier temps: Antoine va se réfugier dans un tombeau près du village et va vivre là une quinzaine d'années. Pour décrire ce qu'Antoine vit pendant cette période, Athanase utilise l'expression soldat du Christ, une image tirée de saint Paul: le chrétien revêt l'armure de la foi. Dans cette expérience du combat spirituel de l'esprit contre la chair Antoine va découvrir les profondeurs du mal. La valeur dominante ou la valeur-signe de ce premier temps c'est le fait qu'il imite le combat du Christ; qu'il découvre de plus le mystère de Jésus et qu'il s'identifie jusque dans ses replis les plus intérieur à Jésus lui-même qui devient ainsi le centre de la vie spirituelle d'Antoine.

- Deuxième temps: Vers 285, Antoine va vivre une autre étape qu'on pourrait appeler une étape d'ultime détachement et d'abandon total à Dieu dans la foi. Il va se réfugier plus loin dans le désert dans un petit fortin abandonné. Là il vit un combat intérieur plus profond encore. Il reste enfermé là, sans qu'on ait de nouvelles de lui.

Au terme de cette période, l'Esprit de Dieu a pénétré tout en Antoine. En conséquence, il ne tient plus autant à sa solitude. Il est celui qui peut aider, guider les autres parce qu'il a vécu lui-même l'expérience. De soldat du Christ qu'il était auparavant, il est devenu un Père spirituel dira saint Athanase.

Les chapitres 8-12 de sa vie se rapportent à cette période.

c) Troisième étape: celle où Athanase l'appelle l'Homme de Dieu. Les chapitres 49-93 (qui comprend les discours). Cette partie est moins décrite au plan psychologique que les autres étapes. Il est présenté comme l'homme de Dieu. Athanase se réfère à l'A.T. où les prophètes sont nommés ainsi. C'est pour Antoine une période de fécondité spirituelle: on raconte des miracles qu'il aurait fait alors et ses rencontres avec des philosophes. Il est bienfaiteur des âmes et des corps. Il est celui qui est instruit par Dieu lui-même.

La valeur-signe: Antoine a retrouvé l'innocence originelle; restauration de l'homme comme sorti de Dieu dans toute sa grandeur. Il est devenu une créature logique, cohérente et unifiée.

Il meurt à 105 ans .... on vivait vieux au désert.

Mgr Hermann Giguère P.H.
Faculté de théologie et de sciences religieuses
de l'Université Laval
Séminaire de Québec


Texte reproduit le 17 janvier 2022


QUI SUIS-JE?
Mon site internet

DERNIÈRES HOMÉLIES
Vous y trouverez l'homélie du dimanche publiée le mardi qui précède. Bonne méditation!





Galerie
Petit_Cap_chapelle_05_reduit.jpg
site_sme_sam_bouchard_large.jpg
cadran_solaire.jpg
675A0051.JPG
cour_vieux_seminaire_veronique1.pg.JPG
cour_vieux_seminaire_arbre.jpg

Album sur les édifices du Sémiaire de Québec avec diaporama