Avec simplicité le pape François, en soulignant le 50e anniversaire de l'apparition du Renouveau charismatique dans l'Église catholique aux États-Unis en 1967, a confié combien il s'est opposé fermement à son implantation en Argentine.


Le pape François sur l'avion à son retour de Suède le 1 novembre 2016
Le pape François sur l'avion à son retour de Suède le 1 novembre 2016
Voici ses propres paroles prononcées lors de sa conférence de presse sur l'avion qui le ramenait de Suède le 1 novembre 2016 telles que rapportées par l'agence Zenit :

"Le Pape a évoqué la célébration des 50 ans du Renouveau charismatique qui aura lieu à la Pentecôte 2017 à Rome : « Je prévois – si Dieu me prête vie – d’aller y parler » a-t-il précisé.
Il s’est souvenu de ses propres réticences lors de la naissance de ce mouvement : « Un des premiers opposants en Argentine a été moi-même – parce que j’étais Provincial des jésuites à cette époque (…) et j’ai interdit aux jésuites d’avoir des liens avec eux. Et j’ai dit publiquement que quand on faisait une célébration liturgique il fallait faire une chose liturgique et non une ‘école de samba’ (escuela do samba). C’est ce que j’ai dit. Et aujourd’hui je pense le contraire, quand les choses sont bien faites ».

Quel chemin parcouru et par le pape et par les groupes du Renouveau charismatique qui sont une immense force dans plusieurs pays d'Amérique du Sud et d'Afrique de même qu'en Italie et en Inde, entre autres pays, et qui ont donné naissance à des communautés dont, en France, celle de l'Emmanuel (10 000 laïcs, prêtres, consacrés dans 64 pays) et celle du Chemin Neuf (près de 2 000 membres permanents dans vingt-six pays, et 12 000 personnes au service des missions de la communauté).

Le pape François a déjà reçu 50 000 charismatiques italiens à Rome en juin 2014 qui s'y rencontraient pour leur Congrès national. Il a accepté de recevoir les charismatiques du monde entier en 2017 pour la fête de la Pentecôte le 4 juin 2017. Le conseil international du Renouveau, ICCRS pour International Catholic Charismatique Renewal Services, établi à Rome a préparé un programme qu'on peut voir en cliquant sur ce lien. La pageweb est en anglais seulement pour l'instant. Elle sera disponible en français bientôt.

Le pape François à la "Convocazione nazionale" italienne au Stade Olympique à Rome le 2 juin 2016.
Le pape François à la "Convocazione nazionale" italienne au Stade Olympique à Rome le 2 juin 2016.

Notes sur les débuts du Renouveau charismatique aux États-Unis

En janvier 1967, deux professeurs de l’Université de Duquesne aux États-Unis, participaient à une réunion de prière interconfessionnelle chez Flo Dodge, à Pittsburgh. À la fin de la réunion de prière, ils ont demandé à recevoir l’effusion de l’Esprit. Le mois suivant, soient les 17, 18 et 19 février 1967, ces deux professeurs préparaient une récollection avec des jeunes de l’université de Duquesne. En guise de préparation, il avait été demandé de lire et de méditer le texte des quatre premiers chapitres des Actes des Apôtres ainsi que de lire le livre La Croix et le poignard, de David Wilkerson... Or, pendant cette fin de semaine, plusieurs ont reçu l’effusion de l’Esprit Saint et ont vécu ce que plusieurs ont appelé une nouvelle Pentecôte... Une participante, Patty Gallagher Mansfield, a écrit : « La plupart d’entre nous furent baptisés dans l’Esprit Saint agenouillés devant le Saint-Sacrement dans la prière. Certains se mirent à prier en langues, d’autres prophétisèrent ou reçurent les charismes de discernement des esprits et la parole de sagesse ». Ce furent les débuts du Renouveau charismatique dans l’Église catholique qui s'est répandu par la suite dans le monde entier.

Les participants et les participantes de cet événement se retrouvèrent régulièrement. De la sont nés les groupes du Renouveau charismatique. Ils organisèrent des congrès à l'Université Notre-Dame à Ann Arbor au Michigan puis il y eut une explosion de groupes en Amérique, au Canada et en Europe. Le pape Pau VI nomma le cardinal Suenens, archevêque de Bruxelles, pour accompagner ces groupes, ce qu'il fit avec prudence et sagesse tout en les encourageant et les stimulant. Il obtint le pape Paul VI reçoivent en 1975 en la basilique St-Pierre à Rome les charismatiques du monde entier pour leur premier congrès international. Le cardinal Suenens avec le leaders du temps mis sur pied un Bureau international qui, après quelques années passées à Bruxelles, déménagea dans un édifice du Vatican à Rome et prit le nom d'ICCRS ( International Catholic Charismatic Services).

Notes sur les débuts du Renouveau charismatique au Québec et sur son état actuel que j'ai rédigées pour le XIe Congrès francophone du Renouveau charismatique en 2014.

Le Renouveau charismatique a plus de 40 ans au Québec. Il est facile de prendre comme point de départ les premières rencontres charismatiques qui ont eu lieu à Granby en octobre 1970. Mais comme le rappelle le Rev. Peter Prosser qui été intimement mêlé aux débuts du Renouveau, les groupes ont surgi au Québec comme un buissonnement où l'action de quelques leaders charismatiques a joué un rôle important. Dans sa thèse de maîtrise présentée à la Faculté de théologie de l'Université de Montréal, le Rev. Peter Prosser fait un historique des débuts du Renouveau au Québec que nous résumons pour le bénéfice des internautes qui fréquentent le site internet du Conseil canadien du Renouveau charismatique et celui de la revue officielle du Renouveau: Selon Sa Parole .

En 1967, Soeur Flore Crête, étudiante à l'Université Notre-Dame, fait l'expérience du Renouveau charismatique. Elle revient au Québec en 1969 et tient la première réunion charismatique chez les catholiques francophones au Québec, mais il faudra attendre le père Regimbal en 1970 pour que le Renouveau charismatique attire l'attention.

Un autre leader des débuts est le Père Joseph Kane o.m.i., un missionnaire du Pérou qui revient à Montréal dans le courant de 1970 en passant par Seattle (U.S.A.). Là, il vit l'expérience du Renouveau. Le Père Joseph Takach, et d'autres prêtres diocésains furent initiés par le Père Kane, notamment, Paul Sauvé, Bernard MacDonald, Joseph MacKenty et Michael McKenna. Ils commencent les premières réunions charismatiques de langue anglaise chez les Catholiques à Montréal.

Le père Jean-Paul Regimbal, quant à lui, reçoit l'effusion de l'Esprit à Phoenix en Arizona, où il est en traitement tout en faisant du ministère à la paroisse Ste-Thérèse de Phoenix. Sandy Winters, une épiscopalienne, au cours d'une rencontre, lui fait part de son expérience du "baptême dans l'Esprit". Le Père RegimbaI qui n'avait jamais entendu parler de cette expérience reste sceptique. Il parcourt cependant les Actes des Apôtres, les épîtres de Paul et les textes du concile Vatican Il. Il revoit la dame en question, se met à genoux et lui demande de "se faire imposer les mains". Il reçoit l'effusion de l'Esprit, puis par la suite est amené à prêcher on Californie, au Danemark, en Espagne, en France et en Italie. il revient au Canada en 1970 pour prendre charge de la Maison de retraite de Montplaisant à Granby où ont lieu les premières rencontres charismatiques en octobre 1970.

En mars, l'année suivante, le Père RegimbaI avec des anglicans charismatiques organise un "Ralliement pour le Christ" au Forum et à l'Oratoire Saint-Joseph à Montréal. David DuPlessis est l'invité principal. Le Renouveau est maintenant implanté dans six régions de Montréal chez les francophones et à Granby. La diffusion du Renouveau va bon train et en 1973, chaque lundi à Granby, la soirée de prière rassemble au-delà de 1000 personnes. On voit des gens venir par autobus d'aussi loin que Cornwall et Ottawa, du Vermont et de Trois-Rivières.

En 1972, Kevin Ranaghan durant le week-end de la Fête du Travail en septembre avait rencontré au Grand Séminaire de Montréal plusieurs leaders et un congrès charismatique eut lieu à l'été 1973 à Loyola University à Montréal.

À partir de ce moment, le développement du Renouveau prend beaucoup d'ampleur. Le père Jacques Custeau, s.j., organise un service central pour les groupes du Renouveau. Les leaders souhaitent la tenue d'un congrès francophone. Celui-ci a lieu en juin 1974 à l'Université Laval à Québec avec la présence du cardinal Suenens et de Jean Vanier. C'est un succès. Il réunit de 6 à 8,000 personnes.

En août 1975 est fondée l'Assemblée canadienne francophone du Renouveau charismatique catholique. Elle se charge d'organiser un deuxième congrès charismatique national francophone au Stade Olympique à l'été 1977 qui réunira 50,000 personnes. Celui-ci est précédé du premier congrè diocésain dans le diocèse de Québec en octobre 1976 qui révèle l'élan des groupes dans cette région. 5,000 personnes y participent.

Un troisième congrès national francophone a lieu au Stade Olympique en 1979, puis l'Assemblée canadienne francophone du Renouveau charismatique décide de favoriser les congrès diocésains et cesse les congrès nationaux.

Ceux-ci reprennent à l'initiative du Conseil canadien du Renouveau charismatique créé en 1985 sous l'impulsion de l'abbé Hermann Giguère, alors répondant diocésain du Renouveau charismatique dans le diocèse de Québec. Le IVe congrès national a lieu à l'Université Laval en 1990 avec la participation de Mgr Paul Cordès, délégué du pape Jean-Paul II pour le Renouveau charismatique ayant succédé au cardinal Suenens, et le Père Diego Jaramillo, eudiste de Bogotà en Colombie, président international. Plus de 7,000 personnes remplissent le Stade couvert du PEPS de l'Université Laval.

Les groupes et les communautés du Renouveau commencent à vivre une décroissance dans les années 90. Les congrès nationaux se suivent: Ve à Québec en 1994; VIe à Ottawa en 1998; VIIe à Ottawa en 2000.

Le VIIIe congrès national soulignant le 30e anniversaire du premier tenu en 1974, a eu lieu à l'Aréna de Verdun à Montréal, les 6, 7 et 8 août 2004 et a réuni 3,000 personnes environ. C'est le Père Joseph-Marie Verlinde, prédicateur du Carême à Notre-Dame de Paris en 2002, qui en était le conférencier principal. Un IXe congrès national s'est tenu en 2009. Il a eu lieu à Québec au Pavillon de la jeunesse d'Expo-Cité du 12 au 14 juin 2009 sous le thème « Ravive en toi le don de l'Esprit »(2 Tm 1,6). La célébration de clôture a été présidée par Mgr Luc Cyr, évêque répondant. Le Xe congrès national s'est tenu à Montréal à l'église Saint-Jean-Baptiste du 18 au 21 août 2111. Un XIe congrès national a eut lieu à Notre-Dame-du-Cap à Trois-Rivières du 6 au 9 juin 2014 avec la participation de la présidente internationale (ICCRS), Mme Michelle Moran de l'Angleterre et de Jim Murphy un des pionniers du Renouveau charismatique aux États-Unis.

Mgr Hermann Giguère P.H.
Faculté de théologie et de sciences religieuses
de l'Université Laval
Séminaire de Québec


Premier président du Conseil Canadien du Renouveau charismatique de 1986 à 1996
Répondant et délégué des évêques auprès des groupes du Renouveau charismatique de 1974 à 1992 et conseiller auprès de l'ICCRS de 1977 à 1990

3 novembre 2016


Nouveau commentaire :
Twitter


QUI SUIS-JE?
Mon site internet

DERNIÈRES HOMÉLIES
Vous y trouverez l'homélie du dimanche publiée le mardi qui précède. Bonne méditation!





Galerie
Fanal - Petit-Cap 034_5.jpg
site_sme_eudistes.jpg
675A0051.JPG
Petit_Cap_chapelle_05_reduit.jpg
petit_cap_Chateau_Belllevue_007.jpg
pavillon_jean_olivier_briand_sme_cour.jpg

Album sur les édifices du Sémiaire de Québec avec diaporama


RT @YTherrien: Géolocalisation: vous êtes suivis https://t.co/RvASxXCBUu via @lp_lapresse
Lundi 25 Septembre - 01:16
RT @MichaelAlfredSm: "The Christian of the 21st century will be a mystic - or he or she will not be." -Karl Rahner SJ (1904-1984)
Lundi 25 Septembre - 01:12
RT @ecdq: Bravo à la troupe des Joyeux fracturés pour intense "Job ou la torture par les amis" de Fabrice Hadjadj, en présence @gclacroix #…
Samedi 23 Septembre - 22:23
Dévoilement du banc public et de la légende de St-Joseph-des-Érables | https://t.co/zmb94topED https://t.co/sGD2l9H4Ac
Samedi 23 Septembre - 22:22