Ce texte de l'abbé Alain Faucher, prêtre associé de la communauté des prêtres du Séminaire de Québec et professeur à la Faculté de théologie de l'Université Laval, a été publié le 7 avril 2013 dans le FEUILLET PAROISSIAL pour le Deuxième dimanche de Pâques ou de la Miséricorde divine (C).L'abbé Faucher nous montre que Jésus ressucité n’est pas une invention de ceux et celles qui se mettent à croire en lui. Il est la source de cette expérience dans la foi. Inspirant, et éclairant surtout. Belle présentation de ces riches textes sur la résurrection. Bonne lecture!


Le professeur Alain Faucher, prêtre
Le professeur Alain Faucher, prêtre
Depuis huit jours, nous célébrons Pâques. Notre communauté chrétienne vit ces jours dans la discrétion et l’intimité. L’atmosphère n’a rien du climat survolté de la nuit de Noël. Pourtant, si nous n’avions qu’une seule fête chrétienne, chaque année, ce serait Pâques. En proclamant Jésus comme Seigneur, la fête exprime l’essentiel de notre foi. La première lecture évoque d’ailleurs ce mystère de la foi comme une réalité en croissance : ...des hommes et des femmes de plus en plus nombreux adhéraient au Seigneur par la foi (Ac 5,14). En cette Année de la foi, il y a là un appel à explorer plus avant ce «pays de la foi» auquel nous appartenons. Avant d’y convoquer parents et connaissances, nous devons assumer cette citoyenneté nouvelle qui nous est offerte.

Ce dimanche célébré en écho à la Fête de la Résurrection véhicule des idées claires quant au contenu de la foi. La foi concerne une personne bel et bien vivante de nos jours. Jésus n’est pas seulement un personnage du passé. Il ne suffit pas d’avoir des opinions personnelles sur Jésus. Les lectures bibliques nous aident aujourd’hui à enrichir sa fiche d’identité. Il est important de prendre au sérieux l’avis collectif exprimé en groupe, en communauté et ce, dès les premières générations chrétiennes. Mieux que des regards individuels, mieux que des fragments d’opinions, cette description collective traduit des consensus. Ils sont la base d’un développement culturel et social marquant pour l’humanité entière.

Nous n’avons aucun avantage à nous couper de ce type d’informations. Par exemple, la première page du livre de l’Apocalypse proclamée en ce jour (1, 9-19) est une source d’encouragement mémorable. Cette lettre encourageante était destinée à sept communautés chrétiennes. L’auteur se présente comme un frère et un compagnon dans la persécution. Il invite à ne jamais perdre de vue la royauté de Jésus et l'endurance qu’elle inspire. Il s’agit donc d’assumer le paradoxe de la faiblesse et de la puissance.

Pour encourager les lecteurs dans ce défi stimulant, l’Apocalypse décrit Jésus comme un personnage porteur d’autorité. Vêtu d'une longue tunique, avec une ceinture d'or à la poitrine, ce Jésus a des allures de roi. Mieux encore : lorsqu’il invite à le contempler sans crainte, il domine clairement les émotions, même sacrées. En se présentant comme le Premier et le Dernier, il affirme qu’il domine le temps. Devant lui, les appa-rences de fin, de persécution, n'ont pas le dernier mot. Jésus est le Vivant qui détient les clés de la mort et du séjour des morts.


Peu étonnant que l’Évangile évoque Jésus Ressuscité dans le rôle fascinant du passe-muraille. Attention cependant. Il n’est pas là pour épater par un quelconque tour de magie. Il propose une relation bénéfique, source de joie, d'inclusion, d’une expérience globale de paix… Il n’est pas une invention de ceux et celles qui se mettent à croire en lui. Il est la source de cette expérience de foi. Pas besoin de multiplier les signes pour insérer les gens dans cette expérience bienfaisante. Une série limitée de signes suffit afin que vous croyiez que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu, et afin que, par votre foi, vous ayez la vie en son nom (Jn 20,31).


Alain Faucher, prêtre associé du Séminaire de Québec

Professeur d'Écriture Sainte à la
Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université Laval


Ce texte est tiré de Le Feuillet Paroissial, 1340, rue Ozanam, Québec et publié ici avec l'autorisation de l'auteurqu nous remercions.


QUI SUIS-JE?
Mon site internet

DERNIÈRES HOMÉLIES
Vous y trouverez l'homélie du dimanche publiée le mardi qui précède. Bonne méditation!





Galerie
site_sme_marceau_detail.jpg
porte_1delafabirque.jpg
cour_vieux_seminaire_arbre.jpg
pavillon_jean_olivier_briand_galeries.jpg
camille_roy_hg_2006.jpg
site_sme_eudistes.jpg

Album sur les édifices du Sémiaire de Québec avec diaporama