J'ai eu la joie de pouvoir participer ce dimanche 23 mars 2019 à l'inauguration d'un orgue à traction mécanique du facteur d'orgue Karl Wilhelm dont le Grand Séminaire a fait l'acquisition.


Monsieur Claude Lemieux inaugurant le nouvel orgue du Grand Séminaire de Québec (Crédits photo : H. Giguère)
Monsieur Claude Lemieux inaugurant le nouvel orgue du Grand Séminaire de Québec (Crédits photo : H. Giguère)
Pour moi, ce fut un coup de nostalgie, car comme organiste au Grand Séminaire en 1959, j'ai été celui qui a inauguré l'orgue Rieger qui a trôné dans la chapelle du Grand Séminaire jusqu'en 1979. Cet orgue autrichien avait été acquis sous les conseils de Mgr Elzéar Fortier, musicien averti, alors Supérieur du Grand Séminaire de Québec. Il fut un des premiers de cette catégorie au Québec, car ce n'est qu'en 1960 que Casavant se lance dans la production de ce type d'orgue avec la venue de monsieur Karl Wilhelm, facteur d'orgue.

En effet, jusqu'à ce temps, Casavant ne produisait pas ce type d'orgue. À partir de 1960, la firme se lance dans la production d'orgues mécaniques ou plus précisément à traction mécanique. Celui que le Grand Séminaire de Québec vient d'acquérir est issu de cette production. Il date de 1967. Il était à Mont-Laurier et le Grand Séminaire de Québec, grâce à l'initiative de monsieur Claude Lemieux, professeur de musique et de chant au Grand Séminaire et organiste à Saint-Ambroise-de-la-Jeune-Lorette à Loretteville, en a fait l'acquisition pour la chapelle des nouveaux locaux du Grand Séminaire situés sur la rue Giguère dans le quartier Vanier à Québec.




(Crédits photo : H. Giguère)
(Crédits photo : H. Giguère)
Les orgues à traction mécanique de Casavant ont été lancés par monsieur Karl Wilhelm, allemand d'origine né en Roumanie en !936. Après quelques années passées chez Casavant, Karl Wilhelm s'installe à Saint-Hilaire, au Québec. Plus d'une centaine d'instruments ont été fabriqués par ce facteur d'orgue exceptionnel dont celui de l'église Saint-Ambroise de Loretteville sur lequel joue monsieur Claude Lemieux comme on l'a dit, celui de l'abbaye de St-Benoît-du-Lac et plusieurs autre un peu partout au Canada et aux États-Unis.

(Crédits photo : H. Giguère)
(Crédits photo : H. Giguère)
Dans l'Encyclopédie canadienne, l'abbé Antoine Bouchard de l'Université Laval, organiste renommé, écrit
« D'origine allemande, [Karl Wilhelm ] apprit son métier en Allemagne, chez Laukhuff, puis en Suisse, chez Metzler, et vint au Canada en 1960 pour organiser chez Casavant la production d'instruments à traction mécanique. Il y collabora à la réalisation de plusieurs orgues qui ont, depuis, acquis la notoriété. Installé au Québec à son propre compte depuis 1966, d'abord à Saint-Hyacinthe puis à Mont-Saint-Hilaire, Wilhelm commençait en 1990 son 124e instrument. »

L'orgue du Grand Séminaire de Québec nous a révélé toute sa richesse et sa couleur par les interprétations de pièces de Bach par l'organiste du grand Séminaire, monsieur Claude Lemieux, et son assistant, monsieur Emmanuel Bernier. Celui- ci a joué : Fantaisie et fugue en sol mineur BWV 542 / « Wir glauben » BWV 740 / « Ach von Himmel » BWV 741 et monsieur Claude Lemieux : « Wachet auf » BWV 645 / « O Mensch » BWV 622 / Prélude et fugue en mi mineur « le grand » BWV 548.


Le recteur du Grand Séminaire de Québec, monsieur l'abbé Luc Paquet en conversation avec le Supérieur général du Séminaire de Québec, monsieur le chanoine Jacques Roberge (Crédits photo : H. Giguère)
Le recteur du Grand Séminaire de Québec, monsieur l'abbé Luc Paquet en conversation avec le Supérieur général du Séminaire de Québec, monsieur le chanoine Jacques Roberge (Crédits photo : H. Giguère)
Je suis ressorti de ce concert rempli de nostalgie comme le dit le titre de mon article et je souhaite que cette acquisition rende les célébrations du Grand Séminaire toujours plus vivantes et priantes. Un grand merci aussi à monsieur Lemieux pour son initiative qui fut des plus heureuses. Et merci au recteur du Grand Séminaire, monsieur l'abbé Luc Paquet, pour l'invitation à ce concert inaugural que j'ai bien apprécié.

L'orgue Rieger du Grand Séminaire de Québec vendu à la paroisse St-Denys-du-Plateau à Québec en 1979
L'orgue Rieger du Grand Séminaire de Québec vendu à la paroisse St-Denys-du-Plateau à Québec en 1979
Voici une photo du Rieger sur lequel j'ai accompagné la chorale et l'assemblée lors des célébrations au Grand Séminaire de Québec sur la Cité universitaire à Ste-Foy de 1959 à 1961.


Nouveau commentaire :
Twitter


QUI SUIS-JE?
Mon site internet

DERNIÈRES HOMÉLIES
Vous y trouverez l'homélie du dimanche publiée le mardi qui précède. Bonne méditation!





Galerie
cour_vieux_seminaire_veronique1.pg.JPG
cour_vieux_seminaire_quebec.jpg
aile_de_le_procure_plan_sans_date.jpg
vieux_seminaire_entree.gif
cadran_solaire.jpg
mur_ancien_ecurie.jpg

Album sur les édifices du Sémiaire de Québec avec diaporama