Voici de larges passages du discours improvisé tenu le 24 septembre 2011 par Benoît XVI devant les séminaires du diocèseallemand de Fribourg. Ces réflexions spontanées révèlent la simplicité et la profondeur en même temps de Benoît XVI,


Benoît XVI aux séminaristes
CITE DU VATICAN, 27 SEP 2011 (VIS).Evoquant d'abord le cursus du séminariste à la lumière du récit par Marc
de la création du collège apostolique, il a dit que la constitution de chaque apôtre par Jésus fut un acte unique. Pour être à ses côtés et les envoyer, ils ont du le connaître. Destinés à transmettre ce qu'ils avaient appris, ils allaient devoir partir au loin, y compris vers ceux qui étaient les plus éloignés de lui. "Apprendre ceci, rester avec lui tout en étant envoyés, c'est bien ce que nous devons apprendre au séminaire... Ce temps est donc d'entraînement, au-delà de l'étude et du discernement...

Toute vocation doit être vérifiée, ce qui advient dans le cadre de cette vie communautaire et du dialogue avec vos guides spirituels... Il vous faut aussi apprendre la confiance et si lui le veut vraiment, vous confier à lui. Dans un monde...en perpétuel changement, où les liens se font et se défont...il est de plus en plus difficile de croire et de s'y tenir une vie entière... Mais si lui le veut, la confiance en lui vous soutiendra... Le Seigneur sera présent et vous soutiendra, il vous indiquera les personnes et les voies. Cette fidélité est possible car il est sans cesse présent, hier, aujourd'hui et demain".


Le séminaire, a poursuivi le Pape, est "un temps de discernement, d'étude,d'appel, mais aussi un temps de présence à ses côtés, de prière... Apprendre à l'écouter vraiment, dans la Parole et l'Ecriture, dans la foi et dans la liturgie de l'Eglise, c'est connaître l'actualité de ce qu'il dit au monde",rappelant que selon Paul "la foi découle de la prédication... Notre foi découle de cette écoute, et non de simples lectures... Certes, il faut lire, mais ce qui vient de la parole vivante...et de ce que dit l'Eglise dans le temps, dans ce qu'elle nous dit aujourd'hui et que nous sommes en mesure d'entendre, dans ce que qu'elle dit par le biais de ses prêtres et de ses évêques, de nos frères et soeurs... Le tu et le nous appartiennent à la foi". L'Eglise "s'est être ensemble et avancer vers le Dieu vivant... Le nous constitue la communauté des fidèles de tous temps et lieux... Soyons donc l'Eglise en nous ouvrant et en nous dépassant en compagnie des autres... Nous savons que Pierre a recommandé d'être toujours prêt à répondre à quiconque nous sollicite, de proposer en réponse la raison, le Logos de la foi. Notre monde rationaliste est prisonnier de la science, même lorsque ce n'est pas évident... Or, la foi n'est pas un monde parallèle aux sentiments, ni un sentiment de plus, car elle les contient tous, leur donne un sens, les conditionne en leur donnant une dimension éthique et intérieure, de manière à être vécue en fonction de Dieu et à partir de lui. Voilà pourquoi il est important d'être informés, de comprendre, d'être ouverts et d'apprendre.. Etudier est chose essentielle, car cela permet de faire face aux nécessités de notre temps en annonçant le Logos de notre foi".


VATICAN INFORMATION SERVICE
XXIº ANNEE - Nº 164
FRANÇAIS
MARDI, 27 SEPTEMBRE 2011

PV-ALLEMAGNE/ VIS
20110927 (540)


QUI SUIS-JE?
Mon site internet

DERNIÈRES HOMÉLIES
Vous y trouverez l'homélie du dimanche publiée le mardi qui précède. Bonne méditation!





Galerie
petit_cap_Chateau_Belllevue_007.jpg
PêcheMiraculeuseEntier.JPG
cour_vieux_seminaire_illumination_flickr.jpg
aile_de_le_procure_plan_sans_date.jpg
sme_1688_detail_sme_seul.jpg
cour_vieux_seminaire_clocheton.jpg

Album sur les édifices du Sémiaire de Québec avec diaporama