Le film du réalisateur italien, Nanni Moretti, Habemus papam, qui met en scène un pape stressé, au bord du burn-out est sorti sur les écrans italiens le 15 avril 2011. Dans un article du du magazine La Vie, Frédéric Theobald se pose la question : "Une fiction ? Peut-être pas tout à fait, répond-il".


Une image du film de Nanni Moretti ``La chambre du fils``, Palme d`or au Festival de Cannes en 2001
Une image du film de Nanni Moretti ``La chambre du fils``, Palme d`or au Festival de Cannes en 2001
Vous pouvez lire cet article en ligne. Le nouveau film de Nanni Moretti qui est un réalisateur hors commun ne laisse personne indifférent. Moretti a fait comme dernier film Le Caïman sur le président du Conseil italien Silvio Berlusconi. Le film qui avait précédé, La chambre du fils, a obtenu la Palme d'or en 2001 au festival de Cannes et il a été vu au Québec sur plusieurs écrans. Nanni Moretti y jouait le rôle d'un psychanaliste frappé de plein fouet par la noyade impromptue de son fils.

Il reprend dans Habemus Papam ce rôle de psychanaliste et se met au service d'un pape fragile, dépressif et se sentant débordé par sa tâche. Le rôle du pape est tenu par Michel Piccoli.

Ce film est sorti en Italie le 15 avril 2011 et a reçu un bel accueil. La pellicule distribuée dans seulement 500 salles le vendredi, 15 avril 2011, à ses débuts dans les cinémas a rapporté autour de 250 mille euro la plaçant en tête des recettes pour cette fin de semaine-là.

Même les milieux ecclésiastiques en ont reconnu la profondeur et le respect de la fonction de pape. Note discordante du journal des évêques, L'Avvenire qui dans une lettre ouverte le 20 avril 2011 dénonce le film. Avec une légereté apparente, Nanni Moretti nous entraîne dans l'intérieur d'un homme donné, mais sur le point de craquer. Sa lecture dépasse le personnage du pape et pose de bonnes questions sur l'exercice du pouvoir notamment . Il sera présenté au festival de Cannes et arrivera sur nos écrans l'automne prochain.

Les journaux italiens ont longuement analysé le film. Dans La Repubblica le 14 avril 2011 après l'avant-première Claudia Mordiglione écrit : "Un grand film Habemus Papam, une comédie sur les histoires parallèles d'un pontife hésitant et d'un psychanaliste un peu trop sûr de lui. Deux personnages autobiographiques, dit Nanni Moretti. ' Il y a quelque chose de moi dans les deux.' Les cardinaux du conclave sont décrits avec une ironie affectueuse. 'Je ne me suis pas laissé influencer par les scandales de l'Église', continue Moretti. Et dans l'hypothèse où Benoît XVI verrait le film, Nanni Moretti répond avec un 's'il le veut' murmuré tout bas."

Hermann Giguère
20 avril 2011


Quelques liens:

http://www.lemonde.fr/culture/article/2011/04/16/presente-en-italie-l-habemus-papam-de-nanni-moretti-rassure-les-vaticanistes_1508667_3246.html

http://www.la-croix.com/Le-pape-fragile-d--Habemus-papam--de-Nanni-Moretti-seduit-le/article/2462910/5548

et une vidéo sur Dailymotion en italien

http://www.dailymotion.com/video/xhsm7e_habemus-papam-trailer-inedito-del-nuovo-film-di-nanni-moretti_news


QUI SUIS-JE?
Mon site internet

DERNIÈRES HOMÉLIES
Vous y trouverez l'homélie du dimanche publiée le mardi qui précède. Bonne méditation!





Galerie
cour_vieux_seminaire_entree.jpg
guillaume_couillard_2fabrique_vue_aerienne.jpg
675A0051.JPG
Fanal - Petit-Cap 034_5.jpg
cour_vieux_seminaire_quebec.jpg
aile_de_le_procure_plan_sans_date.jpg

Album sur les édifices du Sémiaire de Québec avec diaporama